Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Conference papers

Variabilité architecturale d'un système de barrières littorales à granulométrie grossière en environnement hypertidal (estuaire du Santa Cruz, Patagonie argentine)

Abstract : La côte sud de l’Argentine est composée de nombreuses barrières littorales à granulométrie grossière, dont la majorité est concentrée aux embouchures de quelques grands fleuves drainant les Andes. Le marnage dans cette région du Sud de la Patagonie se positionne parmi les plus importants au monde (13 m à l’entrée du détroit de Magellan). Les barrières sont donc soumises à des conditions hypertidales avec de grandes oscillations du niveau d’eau et de puissants courants de marée. Afin de mieux comprendre l’influence des marées sur ces corps sédimentaires construit par les vagues, une analyse de l’architecture interne d’un système de barrières a été réalisée à l’embouchure de l’estuaire du Santa Cruz (50° S) où le marnage est de 12 mètres. Une grande variété de morphologies de barrières depuis les flèches littorales simples et composées jusqu’à des systèmes de beachridges caractérise l’embouchure, mais avec deux rives très différentes. En rive sud, sur une larguer d’environ 1 km, des flèches composées et des beachridges dominent tandis que le système présent en rive nord, beaucoup plus vaste (6 km de large), se caractérise par des flèches simples allongées et des flèches composées isolant des replats de marée très étendus. Cette étude s’appuie sur l’analyse de données géoradar (GPR GSSI antenne 400 MHz) combinée à celle de modèles numériques de terrain (relevés Lidar disponibles) et sur des observations sédimentologiques insitu. Sur les profils GPR (dont la pénétration atteint 5 m), une large gamme de géométries et de faciès radar, pouvant être attribués à des éléments types de barrières littorales (surfaces d’érosion, plage en progradation, construction longshore par courant de dérive, crochons et extrémité de flèches, lobes de débordement) a été identifiée. L’analyse de l’architecture permet de : (1) reconstruire le développement des différentes morphologies et établir des relations entre l’architecture interne et la morphologie des différents types de barrières, et (2) identifier des indicateurs stratigraphiques, propres aux environnements hypertidaux. Les séquences les plus exposées aux houles océaniques montrent un développement classique (vers l’intérieur de l’estuaire) contrôlé par la dérive littorale liée aux vagues rentrant dans l’estuaire. En revanche, les systèmes les plus internes montrent des morphologies, des structures et des directions d’élongation contrastées (vers la terre ou vers la mer) reflétant un équilibre plus complexe entre la dynamique des vagues et la dynamique (fluvio) tidale.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-03795017
Contributor : Pierre Weill Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, October 3, 2022 - 5:12:41 PM
Last modification on : Tuesday, October 4, 2022 - 3:33:21 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03795017, version 1

Collections

Citation

Léo Pancrazzi, Bernadette Tessier, Pierre Weill, Dominique Mouazé, José Ignacio Cuitiño, et al.. Variabilité architecturale d'un système de barrières littorales à granulométrie grossière en environnement hypertidal (estuaire du Santa Cruz, Patagonie argentine). 18ème Congrès Français de Sédimentologie, Sep 2022, Brest, France. ⟨hal-03795017⟩

Share

Metrics

Record views

8