Homepage

Coastal and Continental Morphodynamics laboratory


scientific production online repository

The "Coastal and Continental Morphodynamics" laboratory (M2C) is a Joint Research Unit (UMR 6143) created in 1996, under the supervision of the French National Center for Scientific Research (CNRS), the university of Caen Normandie (UNICAEN) and the university of Rouen Normandy (URN). The staff of the laboratory includes 86 persons: 37 researchers, 21 engineers and technicians, 28 PhD students. The research of the M2C laboratory focuses on the characterization and modeling of natural processes dynamics in different compartments along the LAND-SEA continuum, at different scales of time and space. The research is organized into 5 themes::
  • Water and sediment cycles in watersheds;
  • Macrotidal estuarine environment: hydrodynamics interactions, sedimentology, biochemistry;
  • Dynamics of the coastline and of the internal platform;
  • Morphological evolution of coastal watersheds in response to climatic and tectonic forcing since the late Cenozoic;
  • Hydrodynamics, sediments and structures: Processes and interactions.

 

This research is carried out with an interdisciplinary approach integrating researchers specialized in mechanics, geosciences, oceanography, hydrology, microbiology and ecology of organisms. Our research combines in-situ measurements with numerous dedicated equipment, experimental approaches and numerical moodeling.

Number of records

1 002

 


Evolution of records

 

Last publications

[hal-02164383] Architecture sédimentaire de la flèche de galets de La Mollière (Baie de Somme) : Une étude par prospection géoradar  (27/06/2019)  
L'intérêt porté aux barrières littorales est étroitement lié à la forte pression anthropique exercée sur les milieux côtiers. Néanmoins, la compréhension de la morphodynamique de ces objets, et de son archivage dans l'architecture des corps sédimentaires recèle encore de nombreuses incertitudes. Les flèches sédimentaires se prêtent particulièrement bien à cette analyse en raison d'un fort potentiel de préservation lié à leur élongation rapide sous l'action de la dérive littorale. Si de nombreux travaux se sont penchés sur la question des flèches sableuses, il n'en est pas de même pour leurs équivalents graveleux. Pourtant, ces barrières littorales grossières sont souvent le résultat d'un équilibre fragile, en raison d'une source de sédiment moins abondante. Cette étude se focalise sur la caractérisation de l'architecture sédimentaire d'une flèche littorale de galets, en relation avec son évolution morphologique pluri-décennale. Pour se faire, une prospection géophysique au géoradar (GPR GSSI à 400 MHz) a été menée sur la flèche de La Mollière, qui s'intègre dans la grande barrière de la rive sud de la Baie de Somme. Ce corps sédimentaire unique en France métropolitaine, et dont l'histoire débute dans les années 1950, s'est montré propice à une approche morpho-stratigraphique. La flèche s'étend sur environ 5 km et est constituée d'une multitude de cordons et de crochons. Elle est alimentée par une dérive littorale sud-nord permettant le transport des galets de silex sur une distance de presque 16 km depuis les falaises de craie crétacée. Les résultats permettent de proposer une ébauche de modèle synthétique de dépôt et d'architecture stratigraphique spécifique aux flèches de galets. L'interprétation des données radar rend possible la distinction entre des phases de construction cross-shore (géométries progradantes) et longshore (géométries aggradantes). La combinaison entre ces données et la morphologie générale de la flèche, permet d'identifier 3 unités "morpho-sédimentaires" d'amont en aval. L'Unité 1, située à la racine de la flèche, se caractérise par des structures principalement progradantes, assimilables à celles d'un beach ridge. L'Unité 2, dans la partie intermédiaire, est marquée principalement par le développement long-shore des cordons, au sommet desquels se surimpose une dynamique cross-shore. L'Unité 3, à l'extrémité de la flèche, est dominée par des structures aggradantes avec des faciès particulièrement sableux. L'analyse en 3 dimensions d'un point d'inflexion des crochons permet de proposer un premier schéma montrant l'architecture résultant de l'abandon d'un crochon au profit d'une nouvelle phase d'élongation. Une prospection géoradar plus étendue et dans des parties plus anciennes du littoral permettrait de mieux comprendre comment ces flèches littorales à développement rapide (quelques décennies à siècles) s'intègrent dans la dynamique de construction de la grande flèche de la Baie de Somme à une échelle plurimillénaire.

[hal-02166657] Hydrodynamic behaviour of mollusc shell debris: influence of faunal composition  (28/06/2019)  
[hal-02166667] Morphology and internal structure of mixed bio-siliciclactic coastal barriers: flume experiments  (28/06/2019)  
[hal-02186056] Links between karst hydrogeological properties and statistical characteristics of spring discharge time series: a theoretical study  (20/07/2019)  
[hal-02062245] Quantification of tributaries contributions using a confluence-based sediment fingerprinting approach in the Canche river watershed (France)  (05/04/2019)  
[hal-02153169] Tree-ring patterns to unravel storminess archives on the western coast of Cotentin, Normandy, France  (14/06/2019)  
[hal-02089637] Early screening of new accumulating versus non-accumulating tree species for the phytomanagement of marginal lands  (20/04/2019)  
[hal-02152481] Vitamine ENA: A framework for the development of ecosystem-based indicators for decision makers  (12/06/2019)  
[hal-02134174] Empowering conventional Rock-Eval pyrolysis for organic matter characterization of the siderite-rich sediments of Lake Towuti (Indonesia) using End-Member Analysis  (28/05/2019)  
[hal-02059486] The scale dependency of erosion and runoff for two agricultural catchments in the Western Paris Basin, France  (21/06/2019)  

 

 

International collaboration (co-authors)

 

 

M2C lab. in Caen

Morphodynamique Continentale et Côtière
Université de Caen Normandie (Campus 1)
24 rue des Tilleuls
14000 Caen Cedex

M2C lab. in Rouen

Morphodynamique Continentale et Côtière
Université de Rouen Normandie (bâtiment Blondel Nord)
Place Emile Blondel
76821 Mont-Saint-Aignan Cedex