Contribution of studying viral genomes in the epidemiological knowledge of two viral diseases of horses : infections by equid herpesvirus -1 and equine viral arteritis - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2010

Contribution of studying viral genomes in the epidemiological knowledge of two viral diseases of horses : infections by equid herpesvirus -1 and equine viral arteritis

Apports des outils de génétique moléculaire à la connaissance de deux infections virales du cheval : herpèsvirus équin 1 et artérite virale équine

(1)
1
Stéphane Pronost

Abstract

Many viruses are responsible of equine pathologies and may involve both outbreaks and trade limitations. Among them, equid herpesvirus -1 (EHV-1) and equine arteritis virus (EAV) are monitored closely. Methods of detection and molecular characterisation were developed. We investigated the relationships between the different clinical expressions of EHV-1 infection and genotype of the strains being present in France. We could confirm EHV-1 being both a major abortive agent and also responsible of either sporadic or epidemic neurological diseases. Determining by SNP-PCR the presence/absence of mutation A/G2254 in ORF 30, coding for DNA polymerase, allowed to precise that non-neuropathogenic strains could be detected during paralytic forms, and conversely, neuropathogenic strains could be detected during abortive forms of the disease. This suggests that other factors related to horse and environment also are interfering with the clinical expression of the syndrome. Characterisation of the French strains of EAV, by phylogenetic analyses of ORF 2a-7, allowed demonstrating the emergence in 2003 of a North American strain. The outbreak of equine viral arteritis being described in this paper, revealed an European strain from subgroup 2 (highly virulent) to be responsible of one abortion and death of seven horses. Perspectives are based on the complete sequencing of EHV-1 genome as well as phylogenetic study of other EAV strains in order to determine the origin of the outbreak.
De nombreux virus sont responsables de maladies chez le cheval et peuvent entraîner des épizooties et des entraves aux échanges commerciaux. Parmi ceux-ci l’herpèsvirus 1 et le virus de l’artérite virale équine sont particulièrement surveillés. Des méthodes de détection et de caractérisation moléculaires ont été développées. Nous avons étudié la relation entre les différentes formes d’expression clinique des infections à HVE-1 et le génotype des souches circulant en France. Nous avons ainsi pu confirmer que l’HVE 1 était un des pathogènes abortifs majeurs et qu’il pouvait également être responsable de formes neurologiques sporadique ou épidémique. L’étude par SNP-PCR de la présence de la mutation A/G2254 de l’ORF30 codant l’ADN polymérase a montré que des souches dites «non neuropathogènes» pouvaient être détectées lors de formes paralytiques et qu’à l’inverse des souches dites « neuropathogènes» étaient détectées lors de formes abortives. Ceci suggère l’intervention d’autres facteurs liés au cheval et à son environnement dans l’expression des formes de la maladie. La caractérisation, par analyse phylogénétique des ORF2a à 7, des souches françaises du virus de l’artérite virale, a permis de montrer l’apparition en France d’une souche de type nord américain en 2003. L’épizootie d’artérite virale équine de l’été 2007 décrite dans ce travail a montré qu’une souche Européenne du sous-groupe 2, particulièrement virulente, était responsable de la mort de sept chevaux et d’un avortement. Les perspectives consistent en une approche du séquençage complet du génome d’HVE-1 et une étude phylogénétique d’autres souches d’intérêt pour l’AVE afin de déterminer l’origine de l’épizootie.
Not file

Dates and versions

tel-02946345 , version 1 (23-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02946345 , version 1

Cite

Stéphane Pronost. Apports des outils de génétique moléculaire à la connaissance de deux infections virales du cheval : herpèsvirus équin 1 et artérite virale équine. Médecine vétérinaire et santé animale. université caen, 2010. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-02946345⟩
57 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More