Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

À qui appartient le corps des femmes? Prostitution et féminisme au XIXe siècle en Angleterre

Résumé : L’argumentaire de la biologie a asservi les femmes des démocraties occidentales par le passé et peut encore être discuté aujourd’hui. La réduction des femmes à leur capacité biologique, donc à leur corps reproducteur et objet du désir masculin, continue de les assujettir dans certaines régions du monde. La biologie, science de la « nature », doit évidemment être historicisée comme tout ce qui relève du « naturel », les femmes tout comme les hommes possèdent un corps pourvu d’organes sexuels et reproductifs. Comment définissait-on une femme au XIXe siècle et comment la définit-on aujourd’hui ?
Complete list of metadata

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-03737442
Contributor : Jordan White Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, July 25, 2022 - 9:57:27 AM
Last modification on : Friday, August 5, 2022 - 12:00:59 PM

File

Prostitution et féminisme au ...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03737442, version 1

Citation

Myriam Boussahba-Bravard. À qui appartient le corps des femmes? Prostitution et féminisme au XIXe siècle en Angleterre. In Gabrielle Houbre et al. Prostitutions, des représentations aveuglantes, Paris: Musée d’Orsay, Flammarion, 2015, pp.23-34, 2015. ⟨hal-03737442⟩

Share

Metrics

Record views

0

Files downloads

0