Skip to Main content Skip to Navigation
Poster communications

Les sciences cognitives au service des apprentissages scolaires

Abstract : Des vulnérabilités sociales et territoriales exposent un grand nombre d’enfants à un risque d’échec ou de difficultés scolaires, notamment au sein de la région Normandie. Les Lois de refondation de l’école et de la réforme du Collège s’inscrivent dans ce contexte afin d’assurer la réussite du plus grand nombre. Dans ce cadre, le nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture établit cinq domaines de formation dont le domaine 2 « Méthodes et outils pour apprendre » qui « a pour objectif de permettre à tous les élèves d'apprendre à apprendre » (Décret du 31.03.15). Cet objectif s’atteint au travers des différents enseignements obligatoires mais aussi de l’Accompagnement Personnalisé (AP) pour lequel « on cherchera notamment à faire acquérir plus explicitement les méthodes nécessaires aux apprentissages ». Depuis plusieurs années, il est mis en avant que les sciences cognitives pourraient permettre de relever ce défi. Elles peuvent participer à moduler les stratégies éducatives et redessiner les programmes pédagogiques afin d’optimiser les acquisitions pour la réussite de tous les élèves. L’une des propositions est d’inclure des enseignements basés sur le fonctionnement cérébral dans les programmes scolaires. En partenariat avec un établissement du second degré du département de la Manche, nous avons élaboré un programme pédagogique axé sur les sciences cognitives à destination d’élèves de collège. Cette action a obtenu le prix des pratiques favorisant l'évaluation pour les apprentissages de la 7ième journée nationale de l’innovation du ministère de l’éducation nationale en mars 2017. Le programme est mis en œuvre depuis septembre 2018 auprès d’élèves de 6ème sous la forme d’une séance d’AP hebdomadaire, d’une durée de 45 minutes, qui leur sera dispensée tout le long de leur année de 6ème et de 5ème. Les séances pédagogiques traitent du cerveau, de la plasticité cérébrale, de la mémoire, des fonctions exécutives, ou encore de l’hygiène de vie. Les élèves font l’objet d’un suivi longitudinal de la 6ème à la 4ème afin de déterminer les bénéfices du programme sur les conceptions de l’intelligence des élèves, leurs capacités mnésiques, leurs capacités métacognitives, leur estime de soi, ainsi que leurs performances scolaires. Ce projet a pour particularités majeures d’être le fruit d’une collaboration entre les membres d’une équipe pédagogique et des enseignants-chercheurs universitaires. Il promeut également une démarche rigoureuse et scientifique d’évaluation des pratiques éducatives afin de déterminer dans quelles mesures il peut impacter la réussite scolaire des collégiens. Ce projet de recherche de terrain, qui pourrait être un des leviers possibles pour favoriser la réussite de tous les élèves, est soutenu par la Région Normandie et la Fondation de France sur la période 2017-2020. Nous présenterons au travers de cette communication le projet dans son ensemble, pour lequel nous disposerons des premiers résultats en fin d’année scolaire.
Complete list of metadata

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-03265769
Contributor : Pauline Allix <>
Submitted on : Monday, June 21, 2021 - 11:27:37 AM
Last modification on : Tuesday, June 22, 2021 - 3:40:33 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03265769, version 1

Collections

Citation

Pauline Allix, Céline Lanoë, Amélie Lubin, Sandrine Rossi. Les sciences cognitives au service des apprentissages scolaires. 11eme Colloque Psychologie du Développement : Environnements, Innovations, May 2018, Lille, France. RIPSYDEVE, 2018. ⟨hal-03265769⟩

Share

Metrics

Record views

33