Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Parler des philosophes grecs en tant qu’avocat, philosophe ou correspondant : les pratiques du polygraphe Cicéron

Résumé : Polygraphe moqué dans son activité poétique, Cicéron aborde dans différents types d’écrits (traités philosophiques, discours, correspondance) la figure des philosophes grecs. Cependant l’image qu’il en propose dans le Pro Scauro, le Pro Rabirio Postumo ou encore le Pro Murena semble se distinguer de celle, fortement valorisée, des Tusculanes, des Paradoxes des Stoïciens, ou des traités s’intéressant à l’art oratoire. De même, dans la correspondance, les références aux philosophes grecs, qui deviennent dans certains cas des exempla pour Cicéron, diffèrent dans leur traitement par rapport aux œuvres philosophiques. On peut alors mesurer comment cette pratique de la polygraphie permet d’affiner la figure que Cicéron trace des philosophes grecs, mais surtout comment son inscription littéraire dans différents genres révèle de façon plus précise son engagement philosophique dans les rangs de la Nouvelle Académie et la pénétration des courants de pensées hellénistiques dans la société romaine, révélant paradoxalement l’unité de la pensée cicéronienne.
Complete list of metadata

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-03032599
Contributor : Mélanie Lucciano Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, November 30, 2020 - 11:04:51 PM
Last modification on : Wednesday, October 27, 2021 - 12:42:37 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03032599, version 1

Collections

`

Citation

Mélanie Lucciano. Parler des philosophes grecs en tant qu’avocat, philosophe ou correspondant : les pratiques du polygraphe Cicéron. Isabelle Gassino; Dimitri Kasprzyk. Polygraphies antiques, Variété des formes, unité des œuvres, 1, Polygraphiques - Collection numérique de l'ERIAC EA 4705, 2020, Synthèses & Hypothèses. ⟨hal-03032599⟩

Share

Metrics

Record views

46