Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Reconnaissance institutionnelle au travail : le cas de l'université d'entreprise

Résumé : La reconnaissance au travail constitue un concept riche de sens (Brun et Dugas, 2005) dont l’étude des mécanismes reste encore à approfondir en ce qui concerne la gestion des ressources humaines. La littérature sur la reconnaissance au travail permet de situer la reconnaissance sur trois niveaux distincts. Le premier est celui du lien qui se crée entre l’individu et l’organisation à travers la reconnaissance. Deuxièmement, elle montre également que la reconnaissance vient se fixer sur des objets qui permettent de la mesurer. Enfin, elle permet de s’interroger sur l’ambiguïté de la prise en charge de la question de la reconnaissance par l’organisation. Ainsi, « si sa pertinence est clairement acceptée, les organisations cherchent encore comment aborder de manière stratégique et organisée un tel concept » (Brun et Dugas, op.cit.). C’est l’objet de la présente recherche. Pour cela, le cadre d’analyse philosophique proposé par Honneth (2000), dont certains chercheurs en sciences humaines remarquent la pertinence pour leur étude (Lallement, 2007), a été retenu. Une forme de reconnaissance basée sur une ‘communauté de valeurs’ (Honneth, 2000) retient l’attention pour cette recherche. Ce mode, basé sur la ‘solidarité’ permet de faire naître chez l’individu le sentiment d’’estime de soi’, dimension intrinsèque de l'identité professionnelle. Ce sentiment vient alors entrer en résonnance avec la réponse organisationnelle aux attentes de reconnaissance et permet de dégager un cadre d’analyse de la reconnaissance prenant à la fois en compte le besoin mais également sa prise en charge par l’organisation. La recherche présentée se base sur un dispositif méthodologique particulier issu de l’observation non participante d’un groupe de stagiaires au sein d’une Université d’Entreprise. Au cours de la formation, il a été demandé aux participants d’exprimer sous forme imagée leurs attentes vis-à-vis du dispositif de formation. Les dessins recueillis ont fait l’objet de commentaires par les stagiaires. Les témoignages ont alors été soumis à une analyse de contenu. Les résultats montrent comment un dispositif d’Université d’Entreprise permet la rencontre entre les attentes de reconnaissance des individus et les réponses organisationnelles qui y sont apportées. L’insertion dans une communauté de valeurs permet à la fois la visibilité et l’expression subjective de l’individu, au sein d’un cadre contrôlé et proposé par l’organisation. Ainsi, la reconnaissance s’inscrit dans un cadre organisationnel légitime qui vient former un triptyque reconnaissance-valeurs-prestige promu par l’Université d’Entreprise. L’analyse empirique ainsi conduite permet la prise en charge des attentes reconnaissance dans un cadre institutionnalisé par l’organisation.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02928620
Contributor : Sarah Alves <>
Submitted on : Wednesday, September 2, 2020 - 4:49:47 PM
Last modification on : Wednesday, October 14, 2020 - 8:40:04 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02928620, version 1

Citation

Sarah Alves, Philippe Xavier, Thierry Ardouin. Reconnaissance institutionnelle au travail : le cas de l'université d'entreprise. XXIIIème congrès AGRH, Association francophone de Gestion des Ressources Humaines, Sep 2012, Nancy, France. ⟨hal-02928620⟩

Share

Metrics

Record views

14