Pharmacokinetics, metabolism, and analytical methods of ethanol - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Annales Pharmaceutiques Françaises Year : 2015

Pharmacokinetics, metabolism, and analytical methods of ethanol

Éthanol : pharmacocinétique, métabolisme et méthodes analytiques

(1, 2) , (1, 2)
1
2

Abstract

Alcohol is a licit substance whose significant consumption is responsible for a major public health problem. Every year, a large number of deaths are related to its consumption. It is also involved in various accidents, on the road, at work, as well as during acts of violence. Ethanol absorption and its fate are detailed. It is mainly absorbed in the small intestine. It accompanies the movements of the water, so it diffuses in all the tissues uniformly with the exception of bones and fat. The major route of ethanol detoxification is located into the liver. Detoxification is a saturable two-step oxidation. During the first stage ethanol is oxidized into acetaldehyde, under the action of alcohol dehydrogenase. During the second stage acetaldehyde is oxidized into acetate. Genetic factors or some drugs are able to disturb the absorption and the metabolism of ethanol. The analytical methods for the quantification of alcohol in man include analysis in exhaled air and in blood. The screening and quantification of ethanol for road safety are performed in exhaled air. In hospitals, blood ethanol determination is routinely performed by enzymatic method, but the rule for forensic samples is gas chromatography.
L’alcool est une substance licite dont la consommation est largement répandue, et à ce titre, elle constitue un problème majeur de santé publique, non seulement en raison des nombreux décès liés à son usage, mais également du fait de son implication dans les accidents de la voie publique ou du travail, ainsi que dans des actes de violence. Les aspects cinétiques de l’éthanol sont abordés : absorption et devenir dans l’organisme. L’absorption de l’éthanol s’effectue principalement au niveau de l’intestin grêle. À l’exception des os et des graisses, il diffuse dans tous les tissus de manière homogène, en suivant les mouvements de l’eau, et traverse la barrière fœto-placentaire. La principale voie de détoxication de l’éthanol est hépatique. Elle fait appel à deux étapes d’oxydation saturables qui fonctionnent au maximum de leurs possibilités dès que l’alcoolémie atteint 0,10 g/L : oxydation de l’éthanol en acétaldéhyde par l’alcool déshydrogénase, puis de l’acétaldéhyde en acide acétique par l’acétaldéhyde déshydrogénase. De nombreux facteurs sont susceptibles de modifier l’absorption ou/et le métabolisme de l’éthanol : génétiques ou médicamenteux en particulier. Les méthodes analytiques de mise en évidence d’un état d’imprégnation alcoolique font appel au dosage dans l’air expiré ou dans le sang. Dans le cadre de la sécurité routière, les mesures sont réalisées dans l’air expiré. Un éthylotest est utilisé pour le dépistage préalable. En cas de dépassement du seuil légal (0,25 mg/L d’air expiré), un dosage est effectué avec un éthylomètre. En milieu hospitalier, le dosage sanguin constitue la règle. Celui-ci est le plus souvent pratiqué en routine par une méthode enzymatique sur automate. En toxicologie médico-légale, la chromatographie en phase gazeuse constitue la règle.
Not file

Dates and versions

hal-02504754 , version 1 (11-03-2020)

Identifiers

Cite

Jean-Pierre Goullé, Michel Guerbet. Éthanol : pharmacocinétique, métabolisme et méthodes analytiques. Annales Pharmaceutiques Françaises, 2015, 73 (5), pp.313-322. ⟨10.1016/j.pharma.2015.03.003⟩. ⟨hal-02504754⟩
225 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More