L’obituaire perdu de l’hôpital de la Madeleine de Rouen : pratiques de l’écrit et stratégies de mémoire à l’ombre de la cathédrale - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year :

L’obituaire perdu de l’hôpital de la Madeleine de Rouen : pratiques de l’écrit et stratégies de mémoire à l’ombre de la cathédrale

(1, 2)
1
2

Abstract

Dès sa fondation, au cours du XIe s. ou plus tôt, l’Hôtel-Dieu de Rouen était étroitement lié à la cathédrale Notre-Dame. Vers le milieu du XIIe s., un prieuré de chanoines augustiniens, dédié à Sainte Marie Madeleine, a été créé pour gérer l’Hôtel-Dieu. Un obituaire qui contient les noms des défunts (membres et bienfaiteurs) que la communauté de la Madeleine honorait entre les XVe et XVIIe s. est conservé à la Bibliothèque Municipale de Rouen (MS Y42). Bien que ce volume n’ait été rédigé qu’à partir des années 1460, il liste les noms de plusieurs individus qui vivaient pendant les XIIe et XIIIe s., ce qui donne à penser qu’il y a eu un obituaire plus précoce, peut-être commencé peu après la création de la communauté augustinienne, qui n’existe plus. Cette communication étudiera l’obituaire de la Madeleine en lien avec des obituaires plus vieux de la cathédrale de Rouen. En se focalisant sur les inscriptions qui datent des XIIe et XIIIe s., elle tentera de cerner si les pratiques de l’écrit à La Madeleine à cette époque ont été forgées par le milieu cathédral. De plus, elle examinera dans quelle mesure la rédaction d’un obituaire a pu influencer et la pratique de l’écrit, et les stratégies de mémoire dans la communauté de la Madeleine.
Not file

Dates and versions

hal-02492706 , version 1 (27-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02492706 , version 1

Cite

Elma Brenner. L’obituaire perdu de l’hôpital de la Madeleine de Rouen : pratiques de l’écrit et stratégies de mémoire à l’ombre de la cathédrale. Écrire à l'ombre des cathédrales, Jun 2016, Cerisy-la-Salle, France. ⟨hal-02492706⟩
23 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More