La statue du "Juif errant" de Victor-Edmond Leharivel Durocher à Flers (Orne), 1877-1941 - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Annales de Normandie Year : 2017

La statue du "Juif errant" de Victor-Edmond Leharivel Durocher à Flers (Orne), 1877-1941

Abstract

Many pictorial representations of the Wandering Jew, icon of a Christian myth, have been edited. But, very few statues represent the character. The statue in Flers was sculpted by a Norman artist Leharivel-Durocher, who made many religious statues. Middle-aged Christian iconography and Epinal imagery were the sources of “His” Wandering Jew. Leharivel-Durocher exhibited the plaster statue in the 1877 Salon. Then he achieved a bronze statue that the director of Fine arts ordered to him to be offered to Flers. Being placed on a pedestal at the centre of the Delaunay square in 1881, it was the subject of vandalism acts and of anti-Semitic poems. However, at the same time, press articles which defended it and compassionate poems were published. In 1922, the statue was replaced by a memorial and put in the Public garden. It remained there up to its departure to be melted in 1941. Its souvenir is kept through postcards edited at the beginning of 20th century that visitors of Flers sent to their family or friends.
Le mythe du Juif errant a donné lieu à des représentations imagées très populaires. Pourtant, on connaît peu de statues le figurant. Celle de Flers est l’œuvre du sculpteur normand Leharivel-Durocher, auteur de nombreuses œuvres religieuses. « Son » Juif errant est inspiré de l’iconographie chrétienne du Moyen Âge et de l’imagerie d’Épinal. Leharivel-Durocher expose le plâtre au salon de 1877, puis en réalise le bronze commandé pour Flers par le directeur des Beaux-Arts. La statue est placée en 1881 au square Delaunay. Sa « vie » n’y est pas de tout repos. De nombreux outrages lui sont infligés et elle fait l’objet de poèmes antisémites. Mais, en même temps sont publiés des articles de presse qui prennent sa défense et des poèmes qui montrent une certaine compassion à son égard. En 1922, elle est déplacée au jardin public pour laisser place au monument aux Morts. Elle y restera jusqu’à son départ pour la fonte en 1941. On garde son souvenir au travers des cartes postales éditées au début du xxe siècle, envoyées par des visiteurs de Flers à leur famille ou amis.
Not file

Dates and versions

hal-02489030 , version 1 (24-02-2020)

Identifiers

Cite

Viviane Huet-Pouthas. La statue du "Juif errant" de Victor-Edmond Leharivel Durocher à Flers (Orne), 1877-1941. Annales de Normandie, 2017, 67 (2), pp.119-142. ⟨10.3917/annor.672.0119⟩. ⟨hal-02489030⟩
33 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More