Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Evaluation de la génotoxicité/mutagénicité du naphtalène par la formation d’adduits entre la 1,2-naphthoquinone et l’ADN

Résumé : Les Hydrocarbures Polycycliques Aromatiques (HAP) sont une très vaste catégorie de polluants chimiques auxquels l’homme est régulièrement exposé de par leur surproduction, leur persistance et leur potentiel de bioaccumulation dans l’environnement. Diverses toxicités sont décrites en fonction des composés ciblés, considérés seuls et plus rarement sous forme de mélanges. Récemment, certaines études ont montré que des molécules directement dérivées des HAP, comme les HAP oxygénés (oxy-HAP), viennent compléter la toxicité jusqu’à lors attribuée aux HAP. Ainsi, les oxy-HAP, bien que très présents dans les milieux contaminés, restent encore très peu étudiés sur le plan de leur toxicité intrinsèque. Nombre de ces oxy-HAP sont par ailleurs produits par le métabolisme des organismes vivants. Le naphtalène est un composé de la famille des HAP. Il a été classé en 2002 comme possible cancérogène pour l’homme par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC). Comme la plupart des composés cancérogènes, la toxicité du naphtalène dépend de son activation métabolique. Plusieurs voies d’activation enzymatique permettent d’obtenir des métabolites réactifs comme la 1,2-naphthoquinone (1,2-NphQ), un dérivé oxygéné (oxy-HAP) de la molécule mère. De nature électrophile, la 1,2-NphQ peut donc se lier à des nucléophiles tels que l’ARN ou l’ADN et potentiellement former des adduits. Afin de mieux évaluer in vitro le potentiel génotoxique et mutagène de la 1,2-NphQ, des cellules épithéliales bronchiques humaines (BEAS-2B) ont été exposées à cette molécule. Une première recherche d’adduits à l’ADN a été réalisée par la technique ultrasensible du post-marquage au 32P. Dans le but de développer une méthode complémentaire en spectrométrie de masse, la synthèse et la purification d’un standard analytique issu de la réaction entre la 1,2-NphQ et la 2’-deoxyguanosine a été réalisée au laboratoire. Par ailleurs, la mutagénicité de la 1,2-NphQ a été évaluée à travers le test sur bactéries d’Ames.
Complete list of metadatas

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02477691
Contributor : Adeline Clerge <>
Submitted on : Thursday, February 13, 2020 - 3:26:13 PM
Last modification on : Wednesday, June 10, 2020 - 12:44:08 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02477691, version 1

Collections

Citation

Adeline Clergé, Jérémie Le Goff, Raphaël Delépée. Evaluation de la génotoxicité/mutagénicité du naphtalène par la formation d’adduits entre la 1,2-naphthoquinone et l’ADN. Colloque SFTG-SPTC, Oct 2018, Paris, France. ⟨hal-02477691⟩

Share

Metrics

Record views

19