Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Les réformes territoriales entre résilience et innovation, Quelle temporalité pour quelles populations ?

Résumé : L’Etat territorial français est en mutation. Les réformes de la décentralisation se mêlent aux aménagements de l’Etat déconcentré et à d’autres changements visant à réorganiser les territoires selon différentes formules plus modernes et visibles à l’échelle européenne et mondiale (grandes régions, métropolisation…). Le temps long des normes juridiques, des transformations administratives et des constructions sociales est court-circuité par les bouleversements des réformes territoriales, pensées dans un temps court et régulièrement remises en cause. Dès lors, les périmètres sans cesse renouvelés par les politiques publiques territorialisées viennent télescoper les temporalités des cadres territoriaux et normatifs que les sociétés produisent dans le temps long. Notamment, ils désorganisent le triptyque traditionnel communes-départements-Etat, ne sont pas toujours cohérents ni appropriés par les populations concernées, et créent en outre des tensions durables, même s’ils permettent aussi de nouvelles formes de coopération. -Réformes territoriales et registres de temporalité : Selon une perspective institutionnelle peuvent se poser différentes questions, comme celle de l’avenir des communes et des départements, celle des perspectives d’évolution des nouveaux niveaux (régions et intercommunalités) et celle de la dialectique inertie/innovation pour ce qui concerne la participation citoyenne ou le futur principe constitutionnel de différenciation (va-t-il permettre de maintenir l’égalité devant la loi et de contenir les revendications identitaires régionales et locales ? va-t-il faire du territoire national un espace flou ?). -Réformes territoriales et intérêts des populations : Ces réformes s’accompagnent de mutations liées au ‘vivre ensemble’. Pourraient être analysés notamment la question du maintien (par des outils numériques ? des ‘maisons’ dédiées ?) des services publics dans les territoires en déclin démographique ou encore les nouveaux modes de mobilité comme alternatives à l’usage individuel de la voiture, afin d’évaluer dans quelle mesure les acteurs publics agissent et interagissent au service des populations et du partage de l’espace public, à l’aide soit d’outils traditionnels soit de solutions modernes et innovantes, voire futuristes. En outre pourraient être étudiées la perception par les populations des réformes en cours et l’émergence récente de mouvements plus ou moins territorialisés de type ‘zadistes’, ‘bonnets rouges’ ou ‘gilets jaunes’. Enfin, la question peut se poser de savoir si la quête du changement et de la modernité permet de préserver dans le temps la diversité du patrimoine historique local et régional (qu’il soit matériel ou immatériel : traditions locales, langues régionales…) face aux principes constitutionnels classiques d’indivisibilité de la République, d’égalité devant la loi et d’unicité du peuple français.
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02409880
Contributeur : Sylvia Brunet <>
Soumis le : vendredi 13 décembre 2019 - 15:50:12
Dernière modification le : mardi 14 avril 2020 - 12:06:07

Identifiants

  • HAL Id : hal-02409880, version 1

Citation

Sylvia Brunet. Les réformes territoriales entre résilience et innovation, Quelle temporalité pour quelles populations ?. Population, temps, territoires, Claude Grasland; France Guérin-Pace, Nov 2020, Paris-Aubervilliers, France. ⟨hal-02409880⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

254