Prolifération des territoires et représentations territoriales de l’Union européenne - Archive ouverte HAL Access content directly
Proceedings Year : 2019

Prolifération des territoires et représentations territoriales de l’Union européenne

(1, 2) , (3, 4, 2) , (5, 2)
1
2
3
4
5

Abstract

In this special issue of Annales de Droit, resulting from the 4th international transdisciplinary conference of the Collège international des sciences territoriales (CIST - CNRS FR2007) held in 2018 at the Faculty of Law of Rouen on the theme "Representing territories", works produced by geographers, political scientists and jurists are associated to explore the relations between polysemic and polymorphic notions, namely territory, territoriality and representation. They show that if, between globalisation and fragmentation, the state as a territorial unit of sovereign space is competing with other producers of norms, the territorial principle resists and even tends to renew itself. This renewal is materialised by the proliferation of more or less institutionalised and formalised perimeters and networks at all scales, sub-, trans- or supra-national. However, this proliferation and entanglement do not always allow their representatives to be legitimised or to construct socially lived identities. Many territories become neither objects of representation nor identity referents. There is therefore a crisis of political legitimacy which also, or even above all, affects the European Union, materialised by its external borders: the crisis is not only internal but also external, the European myth having given way to a great void in terms of positive representation of the European idea.
Dans ce dossier spécial des Annales de Droit, issu du 4e colloque international transdisciplinaire du Collège international des sciences territoriales (CIST – CNRS FR2007) qui s’est tenu en 2018 à la Faculté de droit de Rouen sur le thème "Représenter les territoires", des travaux produits par des géographes, des politistes et des juristes sont associés pour explorer les relations entre des notions polysémiques et polymorphes, à savoir le territoire, la territorialité et la représentation. Ils montrent que si, entre mondialisation et fragmentation, l’État comme unité territoriale d’espace souverain est concurrencé par d’autres producteurs de normes, le principe territorial résiste et tend même à se renouveler. Ce renouvellement se concrétise par la prolifération de périmètres et de réseaux plus ou moins institutionnalisés et formalisés, à toutes les échelles, sub- , trans- ou supra-nationales. Mais cette prolifération et cet enchevêtrement ne permettent pas toujours de légitimer leurs représentants ni de construire socialement des identités vécues. Beaucoup de territoires ne deviennent ni des objets de représentation ni des référents identitaires. Il existe dès lors une crise de légitimité politique qui touche aussi, voire surtout, l’Union européenne, matérialisée par ses frontières extérieures : la crise est non seulement interne mais également externe, le mythe européen ayant laissé place à un grand vide en termes de représentation positive de l’idée européenne.
Not file

Dates and versions

hal-02403434 , version 1 (10-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02403434 , version 1

Cite

Sylvia Calmes Brunet, Lydia Lebon, Yann Pierrick Gérald Richard. Prolifération des territoires et représentations territoriales de l’Union européenne. Représenter les territoires / Representing Territories, Mar 2018, Rouen, France. PURH (Les Dossiers des Annales de Droit), 274 p., 2019, 979-10-240-1322-0. ⟨hal-02403434⟩
180 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More