Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Le sonnet protéiforme chez Coleridge

Résumé : Cet article se propose d’examiner les multiples facettes du sonnet chez S.T. Coleridge, forme (et objet textuel) qui joue un rôle important dans l’évolution poétique de ce dernier, même s’il s’estime profondément incapable de la manier. Si ses premières expériences avec le sonnet, en s’inspirant de William Lisle Bowles et Charlotte Smith, relèvent des thématiques prédominantes du English 'sonnet revival' des années 1780 et 1790, Coleridge en fera des usages bien différents, avec, par exemple, sa séquence ouvertement politique (Sonnets on Eminent Characters [1794-95]) ou ses textes plutôt parodiques (Sonnets, attempted in the manner of ‘Contemporary Writers’ [1797]). Puis, il semble se détacher brusquement de la forme, n’y revenant que de façon sporadique pendant le reste de sa vie. Comment lire les (non-)fruits de cette dialectique entre expérimentation zélée et rupture soudaine ? Que cherche-t-il à (ne pas) faire avec le sonnet protéiforme ? En étudiant son parcours inconstant, cet article s’interroge plus généralement sur la place (ou les déplacements), les transformations du sonnet dans l’œuvre poétique de Coleridge.
Complete list of metadatas

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02389495
Contributor : Jeremy Elprin <>
Submitted on : Monday, December 2, 2019 - 3:24:12 PM
Last modification on : Tuesday, January 14, 2020 - 11:40:03 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02389495, version 1

Collections

Citation

Jeremy Elprin. Le sonnet protéiforme chez Coleridge. Sophie Laniel-Musitelli; Antonella Braida-Laplace; Céline Sabiron. Inconstances romantiques : visions et révisions dans la littérature britannique du long XIXe siècle, Presses Universitaires de Nancy - Éditions Universitaires de Lorraine, pp. 123-42, 2019, Regards croisés sur le monde anglophone, 9782814305489. ⟨hal-02389495⟩

Share

Metrics

Record views

27