Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Négation et oralité: analyse contrastive des opérateurs no (esp.) / non, (ne) … pas (fr.)

Résumé : Dans cet article, grâce à deux corpus, constitués respectivement des bandes sons en espagnol et en français du film chilien "No", nous étudions les liens entre la phonématique, la prosodie, la pragmatique et la morphosyntaxe, dans une approche référentielle de la négation, marquée morphologiquement dans les deux langues, à travers les opérateurs négatifs "no" (esp.) et "non", "(ne) […] pas/ rien/personne/jamais/... " (fr.). Nous nous bornons à l’étude de l’oral, par conséquent nous ne considérons pas les versions sous-titrées, malgré leur grand intérêt d’un point de vue traductologique. La version orale espagnole et la version française sont considérées comme des corpus représentatifs distincts. On s’interroge en amont sur la nature cognématique des opérateurs marqués par la présence d’une consonne nasale, liés diasystématiquement à la langue latine, en diachronie ; on s’interroge aussi sur l’hétérogénéité desdits opérateurs et sur le fonctionnement divergent, au niveau morphosyntaxique, de la négation préverbale en espagnol, encadrante en français. À ce propos, il n'est pas inutile d’établir des comparaisons entre le fonctionnement des structures négatives concernées dans les deux langues romanes et celui des structures correspondantes de l’arabe ou de l’anglais. Nous traions des manifestations de plusieurs types de négation dans nos corpus –interne/externe, descriptive/polémique/métalinguistique, taxonomie reprise dans le métalangage espagnol par María Marta García Negroni et par Cristina Sánchez López, entre autres. Quelle est l’interaction entre les facteurs phonématiques, prosodiques, pragmatiques et les contraintes morphosyntaxiques à l’œuvre dans chacune des deux langues, par exemple, par rapport au fonctionnement atone ou tonique de "no", ou à l’‘élision’ de "ne" (ex. "C’est pas mal, mais…" < Está bien, pero…) ? On traite aussi d’autres manifestations de l’expression référentielle du rejet (cf. la négation marquée morpho-syntaxiquement confrontée à la négation présupposée dans une interrogation rhétorique, par ex. : "Il n'a jamais été question d'un mime" < ¿Cuándo hablamos de un mimo, huevón?). La confrontation des discours espagnols et français permet sans doute de souligner les convergences et les divergences dans la caractérisation des énoncés négatifs étudiés pour chacune des deux langues.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02376983
Contributor : José Vicente Lozano <>
Submitted on : Friday, November 22, 2019 - 7:26:47 PM
Last modification on : Wednesday, May 13, 2020 - 2:34:18 PM

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : hal-02376983, version 1

Collections

Citation

José Vicente Lozano. Négation et oralité: analyse contrastive des opérateurs no (esp.) / non, (ne) … pas (fr.). Emilia Hilgert; Silvia Palma; Pierre Frath; Centre interdisciplinaire de recherche sur les langues et la pensée (Reims, Marne). Négation et référence, Epure, pp.437-460., 2016, Collection Res per nomem, 9782374960210. ⟨hal-02376983⟩

Share

Metrics

Record views

58