Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

La posture de l’entre-deux chez les professionnels du secteur médico-social : l’épreuve de la coordination des parcours de vie des enfants en situation de handicap

Résumé : La loi de 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale oblige les professionnels du secteur médico-social à placer les parents au centre du projet éducatif et de toutes les décisions concernant l’enfant en situation de handicap. Dès lors qu’ils suivent cette injonction, quelles transformations observe-t-on au niveau de leur pratique éducative quotidienne et de leur identité professionnelle ?
Cette communication porte un nouvel éclairage sur les transformations des postures et des représentations des professionnels, qui coopèrent dans ce contexte de manière plus ou moins forte à la construction des parcours de vie des jeunes. Elle inaugure, à travers la redéfinition du concept d’entre-deux de Daniel Sibony (1991), un chantier sur ce qui se joue durant et pendant la coordination interprofessionnelle des actions menées pour accompagner les parcours (scolaire, de soin, de vie) des jeunes enfants (0-6 ans) en situation de handicap. L’entrée par le concept d’entredeux sert à caractériser à la fois le handicap comme situation de liminalité, comme une succession de passages à franchir, enfin comme posture professionnelle prenant appui sur les points communs dans la rencontre avec les parents d’enfants en situation de handicap.
Deux courts-métrages ont été réalisés et projetés à l’occasion de 7 tables rondes pour recueillir les points de vue de 67 professionnels des secteurs médico-social, sanitaire et éducatif sur la coordination des parcours de vie. Le débat est centré sur le thème de la coordination entre les différents partenaires impliqués dans l’accompagnement des enfants et adolescents. En ce qui concerne la présente communication, nous avons axé nos analyses sur les éléments qui permettent de tisser des liens dans la rencontre avec les parents.
Les résultats présentés sont centrés sur les principaux effets de la co-construction tels que se les représentent les professionnels : trouver la posture de l’entre-deux en portant réciproquement une attention aux points sensibles qui peuvent faire obstacle à la rencontre (Korff-Sausse, 2007), accompagner les passages, formuler des attentes d’implication raisonnée (pour travailler dans l’entre-deux sans être intrusif), établir une relation de confiance réciproque, au profit de « la rencontre », au sens plein du terme (Reboul, 1991).
Trouver l’entre-deux dans la rencontre avec les parents suppose pour les professionnels de laisser place aux savoirs parentaux, autrement appelés « savoirs profanes » pour les distinguer des « savoirs experts » (Mazereau, 2016). Cela suppose aussi pour les professionnels d’accueillir la non implication parentale sans la stigmatiser, afin d’être en mesure de « laisser cheminer le lien » (Fustier, 2000).
Les résultats montrent que c’est bien dans une posture orientée vers les points communs avec les parents que les occasions de trouver l’entre-deux se multiplient, et cela, au profit de la coordination des parcours de vie des enfants en situation de handicap.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02371829
Contributor : Laurence Thouroude Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, November 20, 2019 - 10:08:06 AM
Last modification on : Friday, May 6, 2022 - 2:22:28 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02371829, version 1

Citation

Laurence Thouroude, Nicolas Guirimand. La posture de l’entre-deux chez les professionnels du secteur médico-social : l’épreuve de la coordination des parcours de vie des enfants en situation de handicap. Congrès international d’Actualité de la Recherche en Éducation et en Formation (AREF), AREF, Jul 2019, Bordeaux, France. ⟨hal-02371829⟩

Share

Metrics

Record views

28