Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Vicq, Réseau d’assainissement (voirie) (Yvelines, Île-de-France). Rapport de diagnostic (étude documentaire)

Résumé : L’opération a consisté en une étude documentaire destinée à évaluer le potentiel archéologique présent à proximité du tracé projeté d’un réseau d’assainissement des eaux usées. Une enquête a été menée en associant les données de la carte archéologique départementale, les sources écrites et planigraphiques et celles issues d’arpentage sur le terrain. Celle-ci était destinée à repérer des vestiges en élévation, d’une part, et les éventuelles destructions sur les sols archéologiques concernés par le projet d’autre part. La présence potentielle d’un habitat du Néolithique récent/final au sud du hameau de Bardelle a été rappelée. Pour l’Antiquité, la route départementale 76 se superpose au tracé supposé de la voie de long parcours Beauvais-Orléans. Plusieurs indices d’occupations sont connus de part et d’autre de cette voie. Le premier Moyen Âge est représenté à Vicq par l’une des plus importantes nécropoles de cette époque en France, voire en Europe. La richesse des découvertes a été rappelée en mentionnant un inventaire succinct des sépultures et du mobilier exhumés depuis 1851. Cette étude a révélé l’existence de plusieurs édifices en élévation dont l’origine durant le second Moyen Âge a pu être proposée. D’abord, il s’agit, à l’est du bourg, de la ferme du Radet, hypothétique résidence seigneuriale du fief de Vicq. Ensuite, au sud du bourg, le hameau du Mesnil Piquet présente en limite de son extension un bâtiment privé adjoint d’une tour à la maçonnerie et aux baies en arc brisé. Ce hameau, visible sur un plan du XVIIIe s., pourrait être fondé durant le second Moyen Âge. Enfin, le manoir de Bardelle a été localisé à l’emplacement d’une ferme encore en activité dans le hameau. Un bâtiment fortifié, un relief rappelant une motte, les fondations d’une enceinte et un mur avec des contreforts en arc-boutant ont été observés. À cet endroit, les parcelles concernées sont bordées à plusieurs reprises par le projet de réseau. Il a donc été possible d’établir une carte des risques de destructions archéologiques le long du tracé prévu. Plusieurs tronçons sont considérés de risque fort : - dans le bourg, les sections des rue du Radet, rue de la Mairie, rue de la Croix Féron et chemin des Crayons situées directement autour du pôle formé par l’ensemble mairie - église - cimetière ; - la section traversant le Mesnil Piquet à partir du bâtiment observé au 36, Grande Rue et jusqu’à l’intersection avec le chemin de Montfort-l’Amaury, ainsi que dans ce chemin ; - à Bardelle, tous les tronçons de voiries autour de l’ancien manoir. Le risque est modéré : - au niveau des 58 et 60 Grande Rue, car les travaux longent l’ancienne résidence seigneuriale du fief de Bicherel, datée aussi du second Moyen Âge ; - l’ensemble de la route départementale 76 du fait de sa superposition avec la voie antique ; - le chemin de Galluis du fait de la présence de vestiges néolithiques à proximité directe. Le reste du tracé est classé à risque faible. En l’absence d’un diagnostic des sols concernés, un risque nul ne peut être proposé.
Document type :
Reports
Complete list of metadatas

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02365914
Contributor : Nicolas Girault <>
Submitted on : Friday, November 15, 2019 - 3:46:24 PM
Last modification on : Wednesday, April 8, 2020 - 9:20:08 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02365914, version 1

Citation

Nicolas Girault, Séverine Gauduchon, Benjamin van den Bossche, Jean Soulat. Vicq, Réseau d’assainissement (voirie) (Yvelines, Île-de-France). Rapport de diagnostic (étude documentaire). [Rapport de recherche] Service archéologique interdépartemental Yvelines/Hauts-de-Seine; Service régional de l'Archéologie Île-de-France. 2015, pp.55. ⟨hal-02365914⟩

Share

Metrics

Record views

40