Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Poissy, rues du 11 novembre, de la Libération, du 8 mai 1945 (Yvelines, Île-de-France). Rapport de diagnostic

Résumé : Dans l’ensemble, la très bonne conservation des niveaux archéologiques a été constatée. Deux grandes séquences stratigraphiques ont été déterminées. La première, à la base des tranchées, concerne la mise en place d’un paléosol holocène sur la terrasse alluviale ancienne soumis à un léger colluvionnement. Ce sol accueille des vestiges d’occupations allant de la Protohistoire au XVIIe s. Pour les périodes les plus reculées, il s’agit de rares indices mobiliers non associés à des structures archéologiques. Des aménagements sont perceptibles dès le milieu ou la fin de l’Antiquité. Il s’agit d’au moins trois fossés, dont deux forment un angle droit. L’indigence du mobilier exhumé impose toutefois une certaine prudence quant à leur datation. La présence humaine s’amplifie durant le second Moyen Âge, caractérisée par une densité notable de structures bien conservées et un mobilier abondant. La trame urbaine semble s’étendre à ce secteur entre la fin du XIIIe s. et la première moitié du XIVe s., à l’instar de la dynamique de développement déjà perçue lors des fouilles de la place de la République. Comme le suggèrent les plans anciens, la rue du Bois et l’enceinte de réunion structureraient le quartier dès cette période. Certains vestiges confirmeraient la présence de cette enceinte dans l’emprise. De plus, au moins deux bâtiments ont été exhumés, associés à des niveaux de sol. Ils présentent un mobilier céramique caractéristique des productions locales, dont les ateliers jouxtent l’emprise diagnostiquée. Ces deux bâtiments se répartissent de part et d’autre du tracé supposé de l’enceinte, questionnant les modalités de sa mise en place. Par ailleurs, des fondations imposantes, non datées, orientées nord-ouest/sud-est, ont été découvertes, avec, en point d’orgue, un massif de plus de 5 m d’épaisseur en grand appareil. Celui-ci pourrait être la base d’une défense (tour, enceinte ?). Ce constat suggère l’existence d’un axe structurant, totalement oblitéré par la trame urbaine se développant au XIVe s., dont l’élément majeur pourrait être une enceinte inconnue jusque-là. À ce constat s’ajoute l’exhumation d’une place maçonnée à quelques mètres de là, sur laquelle on circule durant la première moitié du XIVe s. Cette combinaison – enceinte et place – incite à supposer l’existence d’une entrée de ville au nord de l’emprise. On note l’absence de vestiges entre le XVe et le XVIIe s. La dynamique initiée durant le milieu du second Moyen Âge semble arrêtée et pourrait s’expliquer par la somme des forfaits commis durant la guerre de Cent ans et les guerres de religion. Ce quartier péri-urbain pourrait avoir connu une véritable régression. La découverte d’un aménagement maçonné, un bâtiment et/ou une clôture, abandonné durant le XVIIe s., suggère une reprise de courte durée de l’occupation bâtie. La seconde séquence stratigraphique correspond à l’apport d’un remblai pouvant atteindre 2 m par endroits. Celui-ci clôt l’ensemble des vestiges, préservant ainsi les niveaux de sol et les aménagements bâtis de la première séquence. Ce remblaiement est vraisemblablement lié à l’agrandissement du marché aux bestiaux en 1836 et aux travaux postérieurs. Seules deux bases de maçonnerie ont été exhumées. Il pourrait s’agir de fondations des lisses servant à contenir les moutons vendus dans cette partie du marché.
Document type :
Reports
Complete list of metadatas

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02365878
Contributor : Nicolas Girault <>
Submitted on : Friday, November 15, 2019 - 3:35:36 PM
Last modification on : Wednesday, April 8, 2020 - 8:38:01 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02365878, version 1

Collections

Citation

Nicolas Girault, Séverine Gauduchon, Benjamin van den Bossche. Poissy, rues du 11 novembre, de la Libération, du 8 mai 1945 (Yvelines, Île-de-France). Rapport de diagnostic. [Rapport de recherche] Service archéologique interdépartemental Yvelines/Hauts-de-Seine; Service régional de l'Archéologie Île-de-France. 2016, pp.138. ⟨hal-02365878⟩

Share

Metrics

Record views

30