Jeunes sourds migrants ou issus de l’immigration : quelle transmission de leur langue d’origine ?

Résumé : Dans le prolongement des travaux classiques dans le champ de la surdité centrés sur le bilinguisme français / langue des signes française (LSF), cet article s’intéresse à la place occupée par une troisième langue — à savoir la langue d’origine des jeunes sourds migrants ou issus de l’immigration. Le croisement entre surdité et migration permet de réinterroger la complexe question de la transmission intergénérationnelle dans la mesure où 90 % des enfants sourds naissent de parents entendants locuteurs d’une langue vocale (et non signée). Comment des parents entendants — à fortiori quand ils sont immigrés et locuteurs d’une autre langue que le français — peuvent-ils transmettre leur langue et leur culture à leur enfant sourd ? Comment l’enfant sourd lui-même peut-il s’en emparer tout en s’insérant dans la communauté sourde française ? À partir de quarante-sept entretiens semi-directifs réalisés, dans la région lyonnaise, auprès de jeunes sourds, de leurs parents et de professionnels, il s’agira de mettre en évidence les spécificités de la transmission linguistique et culturelle dans le cas de ces jeunes sourds et des représentations sociales qui leur sont associées. Deux espaces de transmission seront abordés : la famille et l’école.
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02333294
Contributeur : Diane Bedoin <>
Soumis le : vendredi 25 octobre 2019 - 11:53:08
Dernière modification le : samedi 26 octobre 2019 - 01:54:04

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Diane Bedoin. Jeunes sourds migrants ou issus de l’immigration : quelle transmission de leur langue d’origine ?. LIDIL - Revue de linguistique et de didactique des langues, UGA Editions, 2015, pp.217-239. ⟨10.4000/lidil.3770 ⟩. ⟨hal-02333294⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

20