Young Deaf Migrants or Children of Migrants: What about the Transmission of Their Native Language? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles LIDIL - Revue de linguistique et de didactique des langues Year : 2015

Young Deaf Migrants or Children of Migrants: What about the Transmission of Their Native Language?

Jeunes sourds migrants ou issus de l’immigration : quelle transmission de leur langue d’origine ?

(1)
1

Abstract

Extending deaf studies focused on bilingualism French/French Sign Language, this article deals with the place taken by a third language which is young deaf migrants’ native language. The concepts of deafness and migration are explored and allow us to re-raise the complex question of intergenerational transmission knowing that 90% of deaf children have hearing parents who speak a vocal language and not a signed one. How can hearing parents—especially when they are immigrants speaking another language than French—transmit their language and their culture to their deaf children? How can deaf children be aware of their family origins and at the same time be able to insert themselves into the French deaf community? Based on forty-seven semi-directive interviews conducted in the Lyon region with young deaf people, their parents and professionals, this study will highlight the specificities of linguistic and cultural transmission for young deaf migrants and the social representations associated with them. Two transmission spaces will be studied: the family context and the school environment.
Dans le prolongement des travaux classiques dans le champ de la surdité centrés sur le bilinguisme français / langue des signes française (LSF), cet article s’intéresse à la place occupée par une troisième langue — à savoir la langue d’origine des jeunes sourds migrants ou issus de l’immigration. Le croisement entre surdité et migration permet de réinterroger la complexe question de la transmission intergénérationnelle dans la mesure où 90 % des enfants sourds naissent de parents entendants locuteurs d’une langue vocale (et non signée). Comment des parents entendants — à fortiori quand ils sont immigrés et locuteurs d’une autre langue que le français — peuvent-ils transmettre leur langue et leur culture à leur enfant sourd ? Comment l’enfant sourd lui-même peut-il s’en emparer tout en s’insérant dans la communauté sourde française ? À partir de quarante-sept entretiens semi-directifs réalisés, dans la région lyonnaise, auprès de jeunes sourds, de leurs parents et de professionnels, il s’agira de mettre en évidence les spécificités de la transmission linguistique et culturelle dans le cas de ces jeunes sourds et des représentations sociales qui leur sont associées. Deux espaces de transmission seront abordés : la famille et l’école.

Dates and versions

hal-02333294 , version 1 (25-10-2019)

Identifiers

Cite

Diane Bedoin. Jeunes sourds migrants ou issus de l’immigration : quelle transmission de leur langue d’origine ?. LIDIL - Revue de linguistique et de didactique des langues, 2015, Acquisition du langage et phonologie, 51, pp.217-239. ⟨10.4000/lidil.3770⟩. ⟨hal-02333294⟩
30 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More