L’engagement mutuel comme condition de succès d’un test de Turing non-verbal une expérience de croisement perceptif minimaliste : une expérience de croisement perceptif minimaliste

Résumé : 54 participants ont interagi dans un environnement virtuel minimaliste à l’aide d’un dispositif tactile. Chaque participant a rencontré successivement soit un autre participant, soit un robot programmé pour imiter le comportement humain selon différents degrés de complexité. Selon le principe du célèbre « jeu d’imitation » (Turing, 1950), les participants devaient identifier, tout au long de 16 essais d’une minute, la nature de leur partenaire (humain ou robot). Le caractère minimaliste du dispositif a permis de suivre la co-construction de la dynamique d’interaction, et de confronter cette dynamique avec la réponse fournie individuellement par les participants après chaque essai. En accord avec l’expérience princeps du croisement perceptif minimaliste (Auvray, Lenay, & Stewart, 2009), les résultats suggèrent que l’engagement mutuel des participants précède la reconnaissance individuelle des partenaires de l’interaction. Ces résultats sont discutés au regard d’une approche énactive de la cognition sociale.
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02330976
Contributeur : Katia Rovira <>
Soumis le : jeudi 24 octobre 2019 - 11:17:53
Dernière modification le : vendredi 25 octobre 2019 - 02:04:52

Identifiants

  • HAL Id : hal-02330976, version 1

Citation

Loïc Deschamps, Charles Lenay, Katia Rovira, Dominique Aubert. L’engagement mutuel comme condition de succès d’un test de Turing non-verbal une expérience de croisement perceptif minimaliste : une expérience de croisement perceptif minimaliste. Cahiers COSTECH, 2017. ⟨hal-02330976⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

10