Deux ambres et un seul nom. Hypothèses sur l’origine d’une confusion

Résumé : Le chapitre du Cetus de l’édition du De piscibus de l’Hortus Sanitatis (HS) contient une longue note érudite relative à l’ambre de baleine, ou ambre gris, rédigée par Catherine Jacquemard. Cette note de C. Jacquemard est l’une des plus longues et des plus détaillées de l’apparat critique de tout l’ouvrage, fruit d’une enquête ayant peut-être été motivée par la confusion entre l’ambre jaune et l’ambre gris, deux matières fort différentes ayant pourtant le même nom. L’objectif de cet article est de faire le point sur l’histoire de cette double dénomination et d’essayer de comprendre comment un mot désignant l’ambre de baleine a servi au Moyen Âge à nommer l’ambre jaune de la Baltique
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02328536
Contributeur : Thierry Buquet <>
Soumis le : mercredi 23 octobre 2019 - 11:23:23
Dernière modification le : vendredi 15 novembre 2019 - 01:37:20

Identifiants

  • HAL Id : hal-02328536, version 1

Collections

Citation

Thierry Buquet. Deux ambres et un seul nom. Hypothèses sur l’origine d’une confusion. Gauvin, Brigitte; Lucas-Avenel, Marie-Agnès. Inter litteras & scientias. Recueil d’études en hommage à Catherine Jacquemard, Presses universitaires de Caen, pp.17-32, 2019, Miscellanea, 978-2-84133-938-9. ⟨hal-02328536⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

23