De la mobilité des vivants à celle des morts : permanences et mutations du rituel funéraire guajiro dans les cimetières de Maracaibo, Venezuela

Résumé : De la mobilité des vivants croisée à celle des morts, cet article propose une réflexion concernant les modes d’appropriation de l’espace par les Guajiros, un peuple amérindien d’origine arawak, au sein des cimetières urbains de Maracaibo au Venezuela. Dans un contexte socio-économique où les Guajiros émigrent de plus en plus de leur territoire ancestral − la péninsule de la Guajira − pour venir vivre au sein des espaces urbains, l’accent est mis sur la question de leurs permanences et transformations sociales et culturelles au travers d’un événement particulier : la pratique de leur rituel funéraire. Si la mort est perçue par les Guajiros comme un événement double (mort du corps et mort de l’âme), leur rituel funéraire est matérialisé par un double enterrement réalisé en deux temps et dans deux espaces différents : le premier à proximité de l’ancien lieu de vie du défunt, le second dans la Guajira. Ainsi, à l’heure où les Guajiros enterrent leurs morts dans des cimetières municipaux, cet article vise à comprendre la place qu’ils occupent au sein de ces espaces, et, plus généralement, au sein de la société vénézuélienne.
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02318774
Contributeur : Camille Varnier <>
Soumis le : jeudi 17 octobre 2019 - 14:13:01
Dernière modification le : samedi 19 octobre 2019 - 01:22:49

Identifiants

Citation

Camille Varnier. De la mobilité des vivants à celle des morts : permanences et mutations du rituel funéraire guajiro dans les cimetières de Maracaibo, Venezuela. Cahiers d’Outre-Mer. Revue de géographie de Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2016, LXIX (274), pp.207-234. ⟨10.4000/com.7854⟩. ⟨hal-02318774⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

23