Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Rupture des classifications naturalistes et mise en œuvre du commun

Résumé : À partir d’enquêtes réalisées autour de la forêt, des littoraux et de l’océan, cette communication associe la question de l’élaboration d’un commun d’ordre politique aux réflexions entreprises par H. Rosa autour du concept de « résonance ». Il apparaîtra que la relation entre les hommes et l’environnement naturel, habituellement associée à l’idée de rupture dans le cadre de la modernité, s’établit encore subtilement dans des représentations éprouvées collectivement qui brouillent les classifications entre humains et non-humains  Dès lors, celles-ci pourraient offrir un support pour définir de nouvelles formes de participation politique et de citoyenneté dans le contexte du changement climatique. * Hypothèse * Cet exposé propose d’explorer l’hypothèse selon laquelle une redéfinition de l’environnement en tant que « commun », non par sa nature mais par son mode de gouvernement [Dardot & Laval, 2014], ne sera possible qu’en réaffirmant la permanence des représentations qui animent des usagers aux profils variés et non en s’appuyant sur des pratiques qui apparaissent toujours plus singulières. Méthodologie Ce travail repose sur l’analyse secondaire de données recueillies au cours des dix dernières années dans le cadre d’enquêtes personnelles et collectives. Le matériau récolté auprès des marins pêcheurs et des communautés locales dépendant de l’activité de pêche du Calvados appartient à la première catégorie (18 entretiens, analyse iconographique et observation participante). Peuvent être associées à la deuxième, une enquête auprès de ruraux normands et champardennais pour interroger leur rapport à l’espace forestier (2012) ainsi qu’un projet franco-britannique (2011-2014) portant sur les représentations des usagers du littoral en butte au changement côtier. La technique d’enquête privilégiée alors étant les entretiens semi-directifs (20 entretiens pour la forêt ; plus de 100 pour le littoral). Ces terrains présentent une certaine similarité dans le mesure où ils pourraient respecter les critères de rivalité et de non-exclusion associés aux biens communs. Principaux résultats et axes de discussion  Alors que pour P. Dardot et C. Laval, « […] c’est seulement l’activité pratique des hommes qui peut rendre les choses communes » [2014 : 49], l’effondrement de l’axe horizontal de résonance a conduit à une institutionnalisation des pratiques en lien avec des ressources naturelles selon le modèle des biens de club. Cette évolution conduit à la mise à distance de certains usages ou à l’exclusion des pratiques considérées comme non-légitimes. Aussi, est-il difficile d’envisager la sortie de ce cercle vicieux en s’appuyant sur les seules pratiques. A l’image des représentations des ruraux sur la forêt, celles que les acteurs ont du littoral ou de l’océan questionnent la séparation nette entre « nature » et « culture » et créent un univers d’indifférence de formes et d’essences entre humains et non-humains [Descola, 2005] qui les rapprochent de l'analogisme. Cet univers rompt avec la pensée d’un paysage extérieur au sujet qui l’observe, typique de la modernité, et permet de nouer, au contraire, un rapport de complémentarité. Voilà pourquoi les représentations peuvent devenir le moteur du « commun » : elles transcendent les oppositions statutaires et établissent un axe horizontal de résonance entre des individus qui en avaient été dépourvus. Elles offrent un cadre normatif renouvelé et conduisent à la prise de conscience de la charge commune qui pèse sur chacun et nécessite la mise en œuvre d’un « mode d’action qui procède de la coobligation » [Dardot et Laval, 2014 : 282] rattaché au commun d’ordre politique. Il faut offrir les moyens démocratiques de leur expression en développant des approches nouvelles de démocratie participative ou délibérative qui laissent à la marge, au moins pour un temps, les acteurs institutionnels qui cherchent à établir, de manière consciente ou inconsciente, des barrières à l’usage de l’environnement naturel. Bibliographie Beck, Ulrich — 2001 [1986], La société du risque : sur la voie d’une autre modernité, Paris, Aubier. Benjamin, Walter — 2004 [1955], L’œuvre d’art à l’heure de sa reproductibilité technique, Paris, éditions Allia. Bourg, Dominique et Kerry Whiteside — 2010, Vers une démocratie écologique. Le citoyen, le savant et le politique, Paris, Seuil (« La République des idées »). Boutefeu, Benoît — 2009, La forêt mise en scène : Attentes des publics et scénarios de gestion de la forêt, Paris, L’Harmattan. Cury, Philippe et Yves Miserey — 2008, Une mer sans poissons, Paris, Calmann-Lévy. Dardot, Pierre et Christian Laval — 2014, Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle, Paris, La Découverte. Descola, Philippe — 2005, Par-delà nature et culture, Paris, Gallimard — 2014, La composition des mondes, Paris, Flammarion. Dobré, Michelle — 2002, L'écologie au quotidien. : Eléments pour une théorie sociologique de la résistance ordinaire, Paris, L’Harmattan. Hardin, Garrett — 1968, « The tragedy of the commons », Science, vol. 162: 1243-1248. Juan, Salvador — 2011, « Les acteurs locaux face au changement climatique. Le cas du littoral normand », Études rurales, n° 188 : 191-204. Kalaora, Bernard et Chloé Vlassopoulos — 2013, Pour une sociologie de l’environnement : environnement, société et politique, Syssel, Champ Vallon. Kindleberger, Charles Poor — 1986, « International Public Goods without International Government », American Economic Review, n°76(1): 1-13. Lapeyronnie, Didier — 2008, Ghetto urbain. Ségrégation, violence, pauvreté dans la France actuelle, Paris, Robert Laffont. Leopold, Aldo — 2000 [1949], Almanach d’un comté des sables, Paris, Flammarion. Lévi-Strauss, Claude — 1962, La pensée sauvage, Paris, Plon. Mauss, Marcel — 2012 [1923-1924], Essai sur le don, Paris, PUF (« Quadrige »). Paulet, Jean-Pierre — 2006, L’homme et la mer. Représentations, symboles et mythes, Paris, Economica. Polanyi, Karl — 1983 [1944], La grande transformation, Paris, Gallimard. Rosa, Hartmut — 2018 [2016], Résonance. Une sociologie de la relation au monde, Paris, La Découverte. Samuelson, Paul Anthony — 1954, « The Pure Theory of Public Expenditure », The Review of Economics and Statistics, Vol. 36, No. 4.: 387-389. Schweiser, Robert, Raimund Rodewald et Karina Liechti, Knoepfel Peter — 2014, Des systèmes d’irrigation alpins entre gouvernance communautaire et étatique, Zurich, Chur, Verlaag Rüegger, (« Écologie & Société »). Scott, James C. — 2009, La domination et les arts de la résistance. Fragments du discours subalterne, Paris, Éditions Amsterdam. Simmel, Georges — 2013 [1908], Sociologie. Études sur les formes de socialisation, Paris, PUF (« Quadrige »). Terrasson, François — 2007 [1988], La peur de la nature, Paris, Sang de la terre. Thompson, Edward P. — 2014 [1975], La guerre des forêts, Paris, La Découverte (« Futurs antérieurs »). Thoreau, Henry David — 2003 [1849], La désobéissance civile, Paris, Les Mille et une nuits. Weber, Max — 1964 [1904], L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, Paris, Plon. Zask, Joëlle — 2016, La démocratie aux champs. Du jardin d’Éden aux jardins partagés, comment l’agriculture cultive les valeurs démocratiques, Paris, La Découverte (« Les empêcheurs de penser en rond »).
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02306004
Contributor : Rudy Amand <>
Submitted on : Friday, October 4, 2019 - 5:11:15 PM
Last modification on : Tuesday, January 21, 2020 - 9:19:24 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02306004, version 1

Collections

Citation

Rudy Amand. Rupture des classifications naturalistes et mise en œuvre du commun. 8ème Congrès de l’AFS, RT38 - Sociologie de l'environnement et des risques sur le thème “Classer, déclasser, reclasser”, AFS (Association française de sociologie), Aug 2019, Aix en Provence, France. ⟨hal-02306004⟩

Share

Metrics

Record views

29