Exposer au chaos, la monstruosité dans Le Jardin des Plantes de Claude Simon - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Elseneur Year : 2015

Exposer au chaos, la monstruosité dans Le Jardin des Plantes de Claude Simon

(1)
1
Marie Hartmann
  • Function : Author
  • PersonId : 1040367

Abstract

Monstrousness jeopardizes the old literary patterns of representation. It questions the limits of depiction: how can an artist show formlessness since its very principle is to defy rational usage, to resist symbolic representation and to disrupt any imposed order. As a response to 20th century monstrousness, Claude Simon has written a monster-novel that includes the scars left by the explosions of that period but transposes them in a poetic vein. Le Jardin des Plantes introduces, as the story unfolds, the lacunae and violent acts of a monstrous era. It relates the failures of the hierarchical and classification systems. It defeats any attempt to synthezise or categorize. Using mixed and varied kinds of texts, it shows the resilience and the permanence of the inhumane, of the other, of the monster as it is and as it can be seen in different forms. If the narrator refuses to ratify the oaths of drunk humanists at a congress, his transposition of world confusion into narrative confusion can however be interpreted as an ethical commitment. It is this which leads the au hor to confront this disparate world, by ceaselessly composing and recomposing it in the world of words, at the risk of his own dissolution.
La monstruosité met à mal les schémas anciens de la représentation. Elle pose avec insistance la question de la figuration: comment exposer l'informe dont le principe même est qu'il résiste à l'appropriation rationnelle, à toute symbolisation et qu'il défait tout ordre imposé. Comme en réponse à cette monstruosité du XXe siècle, Claude Simon fabrique un texte-monstre qui intègre les traces des déflagrations de l'époque mais les déplace sur le champ d'une composition poétique. Le Jardin des Plantes inscrit dans sa trame les béances et les violences de l'époque monstrueuse. Il rend compte des défaillances des systèmes de hiérarchisation et d'organisation; il met en échec toute tentative de synthèse et de classification. Hétérogène et profus, il déploie ainsi la résistance et la permanence de l'inhumain, de l'autre, du monstre en soi et tel qu'il peut apparaître sous des espèces diverses. Si le locuteur refuse de signer les serments d'ivrognes d'humanistes réunis en congrès, la transposition du chaos du monde dans le désordre composé du récit peut cependant être lue comme un engagement éthique. Ce dernier conduit l'auteur à se confronter à ce monde épars en le composant et le recomposant sans cesse dans l'espace des mots, au risque de sa propre dissolution.
Not file

Dates and versions

hal-02304683 , version 1 (03-10-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02304683 , version 1

Cite

Marie Hartmann. Exposer au chaos, la monstruosité dans Le Jardin des Plantes de Claude Simon. Elseneur, 2015, Monstruosités contemporaines, 30, pp.63-76. ⟨hal-02304683⟩
19 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More