Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

La phénoménologie et l'essence du suicide

Résumé : La phénoménologie n'est pas muette sur la question du suicide et sur les multiples figures du suicide. Elle permet, face aux débats contemporains, de ne pas poser immédiatement la question du suicide en termes de choix. Le phénomène du suicide n'est pas ce qui serait immédiatement visible et il s'agit justement de parvenir à le mettre au jour. L'existentialisme et la philosophie réflexive sont des sources importantes de la réflexion phénoménologique. Husserl aborde la question du suicide en le comprenant à partir de l'épreuve du non-sens. Heidegger lui décrit l'impossibilité d'exister au-delà de toute considération morale. Sartre lui présente le suicide comme étant lui-même un non-sens, comme ce qui rend la vie absurde. Levinas envisage cette question à partir de la pensée du « mourir pour » et échappent ainsi à une perspective purement morale. Binswanger pense le suicide comme la seule issue d'un espace sans issue. Sans ramener ces différentes perspectives à l'unité, il est possible de montrer qu'on ne peut résister au suicide qu'en retrouvant le chemin du monde et de l'autre homme.
Complete list of metadatas

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02291132
Contributor : Emmanuel Housset <>
Submitted on : Wednesday, September 18, 2019 - 11:55:04 AM
Last modification on : Thursday, June 25, 2020 - 2:28:10 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02291132, version 1

Collections

Citation

Emmanuel Housset. La phénoménologie et l'essence du suicide. Le suicide : regards croisés, Cerf, pp.371-402, 2019, 978-2-204-13085-1. ⟨hal-02291132⟩

Share

Metrics

Record views

124