Les maquisards de France pendant la Seconde Guerre mondiale

Abstract : L’image de la jeunesse française libérant, Sten au poing, la France occupée à l’été 1944 domine le souvenir des maquis. Pourtant, cette identité combattante fut aussi une construction. Depuis le tournant de 1942 et de 1943, les maquisards avaient connu une militarisation progressive, soumise aux contraintes de la clandestinité. Combattants irréguliers aux yeux du régime de Vichy et de l’occupant, ils appartenaient pour la France libre à l’armée de la nation et furent intégrés en tant que tels à la chaîne de commandement alliée. Aucun de ces deux processus n’allant de soi, ils invitent à interroger l’identité et les pratiques combattantes de ces civils en armes telles qu’elles s’improvisèrent sur le terrain, mais aussi telles que les perçurent les états-majors.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02290877
Contributeur : Histemé Laboratoire de Recherches <>
Soumis le : mercredi 18 septembre 2019 - 09:38:05
Dernière modification le : mercredi 9 octobre 2019 - 15:57:03

Identifiants

Collections

Citation

Raphaële Balu. Les maquisards de France pendant la Seconde Guerre mondiale. 20 & 21. Revue d'histoire, Presses de Sciences Po, 2019, Combattants irréguliers, pp.81-95. ⟨10.3917/.vin.141.0081⟩. ⟨hal-02290877⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

26