Le cercle et la plume: mythèmes, modèles et stéréotypes du féminin dans l’œuvre d'Elio Vittorini - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Chroniques italiennes Year : 2007

Le cercle et la plume: mythèmes, modèles et stéréotypes du féminin dans l’œuvre d'Elio Vittorini

(1)
1

Abstract

Partons d'un constat, particulièrement opératoire dans le cas d'Elio Vittorini : une œuvre littéraire est le fruit d'un dosage subtil entre invention et influences. La part de la création et celle de la citation varient selon les époques et les mouvements, mais on écrit toujours à partir d'un fonds commun, d'une bibliothèque comme dirait Borges, qui délimite le chemin qu'emprunte le romancier. Comme nous l'a montré une longue tradition de critique sémiologique, ces liens entre le récit nouveau, désigné par un titre, un lieu et une date de publication, et le réseau (inter)textuel qui l'a rendu possible génèrent le « plaisir » (Barthes) du lecteur. Lire, c'est relire. Connaître, c'est reconnaître. Chez Vittorini, ce principe de répétition est d'autant plus important que l'écrivain sicilien, on le sait, procède par ce que l'on pourrait appeler une intertextualité interne. Celle-ci puise sa matière, outre les écrivains aimés, surtout d'origine anglo-saxonne , dans le circuit fermé des obsessions et des invariants qui dressent une galerie relativement réduite de personnages interchangeables et définis par des images infiniment réitérées. D'où l'impression de croiser d'une œuvre à l'autre des figures dupliquées, des thèmes repris, des images en écho qui peuvent certes rassurer - comme rassure le fait de parcourir un territoire connu - mais qui peuvent aussi indisposer, comme indispose l'excès du même répliqué à l'envie. Là se situe, nous semble-t-il, une raison de l'inachèvement chronique de plusieurs de ses textes par un auteur qui apparaît comme la première victime de cette lassitude née de la reprise de processus narratifs, d'images et de personnages très proches, voire identiques. Nous appliquerons ces considérations au cas spécifique d'un personnage féminin récurrent dans les textes de Vittorini: la prostituée.
Fichier principal
Vignette du fichier
Le cercle et la plume. Mythèmes, modèles et stéréotypes du féminin dans l'oeuvre d'Elio Vittorini.pdf (386.34 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02283409 , version 1 (10-09-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02283409 , version 1

Cite

Vincent d'Orlando. Le cercle et la plume: mythèmes, modèles et stéréotypes du féminin dans l’œuvre d'Elio Vittorini. Chroniques italiennes, 2007, Elio Vittorini, "la mécanique des idées, la force de la poésie", 79/80. ⟨hal-02283409⟩
14 View
31 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More