Entre clientélisme et intérêt individuel : de l'avantage d'être agent général de France à Madrid (1702-1793)

Résumé : Entre 1702 et 1793, un agent général de la Marine et du Commerce de France à Madrid était nommé aux côtés de l’ambassadeur français en Espagne. L’article vise à analyser en quoi la nomination et la carrière d’un tel agent, technicien des questions économiques, était le fruit des attentes propres à l’administration qui le recrutait, mais aussi de stratégies individuelles et familiales que ces hommes étaient en mesure de déployer. Pour ce faire, nous analysons en premier lieu la logique clientélaire de la fonction, dont l’exercice permettait de réactiver un lien personnel avec le secrétaire d’État de la Marine. En outre, la carrière de l’individu ne pouvait se penser isolément de la famille et des stratégies d’ascension du groupe social auquel il appartenait. Enfin, l’étude met en évidence l’importance de la compétence acquise dans l’exercice de la fonction, compétence qui constituait un atout parfois réactivé dans la suite de la carrière.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02276021
Contributeur : Histemé Laboratoire de Recherches <>
Soumis le : lundi 2 septembre 2019 - 11:26:25
Dernière modification le : jeudi 19 septembre 2019 - 09:18:59

Identifiants

  • HAL Id : hal-02276021, version 1

Collections

Citation

Lloret Sylvain. Entre clientélisme et intérêt individuel : de l'avantage d'être agent général de France à Madrid (1702-1793). Cahiers de la Méditerranée, Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine (CMMC) - Université de Nice-Sophia Antipolis, 2019, p. 45-56. ⟨hal-02276021⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

28