L’écriture des Maîtres sonneurs. Le patois, la musique, le français

Résumé : Le patois, la musique, le français Pour Isabelle Safa, Jean-Sébastien Veysseyre et le Choeur de chambre de l'Ile de France Depuis Jeanne (1844) jusqu'aux Maîtres Sonneurs (1853), Sand n'a cessé de réfléchir à la possibilité d'inscrire dans un texte de littérature le parler des paysans du Berry. Elle n'a pas cherché à faire passer auprès de ses lecteurs ce parti pris de réalisme linguistique pour une affaire simple. Au contraire, elle en a constamment exposé les difficultés dans des textes liminaires, et ses considérations ont toujours été peu ou prou les mêmes. Elle les expose ainsi dans l'Avant-Propos à François le Champi (1848) : La forme me manque, et le sentiment que j'ai de la simplicité rustique ne trouve pas de langage pour s'exprimer. Si je fais parler l'homme des champs comme il parle, il faut une traduction en regard pour l'homme civilisé, et si je le fais parler comme nous parlons, j'en fais un être impossible, auquel il faut supposer un ordre d'idées qu'il n'a pas 1. Sand pose ici ensemble un problème linguistique et un problème éthique. Sur un plan linguistique, dans son rapport avec le lectorat parisien, elle doit composer avec deux difficultés majeures : d'une part elle veut employer des mots, des expressions et des formes verbales qui ne sont pas d'usage à Paris, et risquent par conséquent de ne pas être comprises, ou d'être reçues comme incorrectes ; d'autre part elle veut employer des tournures de phrase archaïques, donc possiblement ridicules, parce qu'elles font partie du parler berrichon, selon elle et selon d'autres connaisseurs et commentateurs de la langue berrichonne avec qui elle est en contact, notamment Laisnel de la Salle et le comte Jaubert 2. Réciproquement, dans son rapport avec le lectorat populaire berrichon qu'elle souhaite pouvoir toucher, dans son rapport au lectorat urbain soucieux d'authenticité, amateur de nature et de simplicité rustique, aux connaisseurs du Berry, la difficulté qui se présente est de réussir à conserver la couleur du patois, en dépit des concessions qui doivent être faites au standard parisien 3.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [34 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02270404
Contributeur : François Vanoosthuyse <>
Soumis le : vendredi 27 septembre 2019 - 12:31:40
Dernière modification le : vendredi 27 septembre 2019 - 13:20:35

Fichier

triangle2018_vanoosthuyse.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02270404, version 1

Collections

Citation

François Vanoosthuyse. L’écriture des Maîtres sonneurs. Le patois, la musique, le français. Lectures des Maîtres Sonneurs de George Sand, May 2018, Paris, France. ⟨hal-02270404⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

107

Téléchargements de fichiers

13