L'adhésion au syndicalisme autonome en France. Récits de pratique de militants Sud

Résumé : Cet article vise à fournir un éclairage original des dynamiques propres à la montée du syndicalisme indépendant. L’implication syndicale, restreinte à l’acte d’adhésion, c’est-à-dire à la signature d’une carte, est appréhendée en tant que processus multidéterminé et non linéaire. L’analyse qualitative de récits de pratique aboutit à distinguer trois profils parmi les militants du chef de file des organisations autonomes françaises : les « conjurés » des centrales représentatives, les « dégouttés » et les « primo adhérents ». Cet effort de contextualisation conduit à montrer qu’il est vain d’opposer les motivations antérieurement identifiées dans la littérature. Leur combinaison permet, au contraire, de mieux comprendre les différences de sensibilité des acteurs. Au total, cette recherche affine les conclusions des précédentes investigations quantitatives et monolithiques réalisées en coupe transversale.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02180670
Contributeur : Jacques-Olivier Catois <>
Soumis le : jeudi 11 juillet 2019 - 15:55:20
Dernière modification le : mercredi 28 août 2019 - 10:51:18

Lien texte intégral

Identifiants

Citation

Franck Biétry. L'adhésion au syndicalisme autonome en France. Récits de pratique de militants Sud. Relations Industrielles, 2007, 62 (1), pp.118-142. ⟨10.7202/015800ar⟩. ⟨hal-02180670⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

24