La crise de la laïcité et la philosophie

Résumé : Le philosophe n’a pas de compétence particulière pour étudier les problèmes contemporains de la laïcité, mais il peut étudier l’idée de laïcité en elle-même de manière à éviter les séparations trop brutales comme les confusions dangereuses. Si la laïcité se veut une réponse au nihilisme actuel, elle ne peut pas être simplement le rejet de la religion dans la sphère privée ; elle ne peut pas non plus s’identifier totalement à l’une de ses formes historiques particulières et il est nécessaire d’envisager non seulement une évolution de la pratique de la laïcité, mais également une très grande diversité de sa réalisation. Toute la difficulté est de ne pas transformer la laïcité en un processus d’exclusion de toute une catégorie de la population. Cela suppose de concevoir la laïcité aussi comme un espace d’expression des religions. Cela n’est possible que par un dialogue inter-religieux et par une reconnaissance réciproque du religieux et du politique, en ayant bien soin de donner un sens large au religieux. Il ne s’agit pas de lever toutes les apories, mais au moins de parvenir à les mettre en lumière.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02147561
Contributeur : Emmanuel Housset <>
Soumis le : mardi 4 juin 2019 - 17:23:13
Dernière modification le : lundi 1 juillet 2019 - 13:50:23

Fichier

La crise de la laïcité et la...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité 4.0 International License

Identifiants

Collections

Citation

Emmanuel Housset. La crise de la laïcité et la philosophie. Vie sociale, ERES 2018, 21 (1), pp.55. ⟨10.3917/vsoc.181.0055⟩. ⟨hal-02147561⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

23

Téléchargements de fichiers

36