Les paradoxes du sentiment dans la finitude de l’action

Résumé : Le sentiment est nécessaire à l’action morale et à l’action médicale. Sans lui l’action n’est pas une relation de personne à personne. Il est important de déterminer quelle est alors la place exacte du sentiment dans l’accomplissement de son devoir. Le sentiment donne le sens de l’obligation, mais la raison pratique détermine ce qu’il faut faire dans la contingence de l’action
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02147464
Contributeur : Emmanuel Housset <>
Soumis le : mardi 4 juin 2019 - 16:40:20
Dernière modification le : lundi 1 juillet 2019 - 13:50:23

Fichier

Les paradoxes du sentiment dan...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

Collections

Citation

Emmanuel Housset. Les paradoxes du sentiment dans la finitude de l’action. Ethique & santé, Masson Editeur, 2017, 14 (2), pp.112-117. ⟨10.1016/j.etiqe.2016.09.005⟩. ⟨hal-02147464⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

21

Téléchargements de fichiers

59