Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Les traumatismes marqueurs de société

Résumé : Le traumatisme sera abordé d’un point de vue populationnel. Les lésions traumatiques, en particulier les fractures, peuvent être aussi faciles à repérer qu’elles sont difficiles à interpréter : violence interpersonnelle (rixe, guerre), violence domestique, activité « sportive » (cavalier, marcheur…), accident de travail ou de la vie quotidienne, traumatismes propres à certaines pathologies… Au-delà de la fracture, nombre de lésions relèvent de la traumatologie : hématomes, entorses, luxations, déchirures musculaires… Chaque cas est unique, mais la somme des atteintes sur les individus provenant de contextes archéologiques et de leurs traumatismes nous aide à retracer l’histoire des populations auxquelles ils appartiennent. La prévalence des lésions exprime le niveau de fragilité d’une population. La diversité et la récurrence des cas observés participent à l’identification des groupes (cavaliers, guerriers, artisans…) et à la compréhension des évolutions culturelles et sociétale.
Complete list of metadatas

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02146356
Contributor : Cécile Chapelain de Seréville-Niel <>
Submitted on : Monday, June 3, 2019 - 7:00:55 PM
Last modification on : Wednesday, June 5, 2019 - 5:38:01 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02146356, version 1

Collections

Citation

Denis Bougault. Les traumatismes marqueurs de société. Workshop « Du diagnostic post-mortem au vivant », Dynapp-CEPAM - Craham - Service d'Archéo-anthropologie, Nov 2018, Nice, France. ⟨hal-02146356⟩

Share

Metrics

Record views

31