A case of hydrocephalus and its “neurosurgical” intervention on a woman from 18th century in France

Résumé : Des fouilles archéologiques réalisées dans le cimetière de Saint-Jacques (Douai, Nord de la France) ont mise à jour les restes d’un squelette d'une femme d’environ 18 ans, datant du 18ème siècle. La sépulture de l’individu S372 a été découvert à l’intérieur du cimetière situé autour de la chapelle. Le squelette, bien conservé, présentait un crâne avec une morphologie anormale, élargie dans les plans sagittal et frontal, se traduisant par une capacité crânienne significativement augmentée. Nous avons réalisé une analyse par microtomographie Rx (Ultratom, Rx Solution, Lyon, France) de l'ensemble du crâne, afin de décrire la déformation pathologique. De plus, en utilisant des outils de traitement de l’image 3D (AVIZO Fire 8, FEI), un endocast a été réalisé, permettant d'analyser la morphologie du cerveau et les traces laissées par l'artère méningée sur la face interne de la voûte crânienne. Sur la base de ces observations, le diagnostic d’hydrocéphalie a été proposé pour l'individu S372. Les étiologies probables sont soit une occlusion de l’aqueduc cérébral du mésencéphale, soit une malformation vasculaire intracrânienne telle qu’un anévrysme de la veine de Galien (VGAM). Cette dernière étiologie est particulièrement étayée par la déformation marquée de l’occipital. De plus, le crâne présentait une lésion ovale de 0,8 cm de diamètre le long de la suture lambdoïdale, les berges de la lésion montraient un phénomène de cicatrisation suggérant que l’individu a survécu un certain temps à cet événement traumatique. La lésion pourrait être interprétée comme les résultats d'une trépanation. La forme ovale typique et les berges bien définies suggèrent l'utilisation d'un trépan « hippocratique », caractérisé par une couronne dentée. Le traitement de l'hydrocéphalie est largement décrit dans la littérature médicale, de l'Antiquité à l'ère moderne. Certains écrits du 16ème au 18ème siècles décrivent l'hydrocéphalie une maladie difficile à diagnostiquer et encore plus complexe à soulager. Au Xe siècle, Albucasis fut le premier à donner des détails sur les instruments de trépanation utilisés pour le traitement chirurgical de décompression dans les cas d’hydrocéphalie. Ce cas représente donc une preuve rare de traitement « neurochirurgical » utilisé pour traiter un cas sévère d'hydrocéphalie au 18ème siècle, dans le Nord de la France.
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02146346
Contributeur : Cécile Chapelain de Seréville-Niel <>
Soumis le : lundi 3 juin 2019 - 18:46:14
Dernière modification le : mardi 4 juin 2019 - 14:10:20

Identifiants

  • HAL Id : hal-02146346, version 1

Collections

Citation

Daniela Lombardo, Valentina Giuffra, Joël Blondiaux, Gino Fornaciari, Thomas Colard. A case of hydrocephalus and its “neurosurgical” intervention on a woman from 18th century in France. Les nouvelles méthodologies en paléopathologie, colloque du Groupe des Paléopathologistes de Langue Française (GPLF), May 2018, Rouen, France. ⟨hal-02146346⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

23