Que présuppose l'anaphore dite présuppositionnelle? Sur la coréférenciation des expressions nominales complètes

Résumé : r ´ e sumésum´sumé Avec la notion d'anaphore 'présuppositionnelle', Milner (1982) présente la question de la coréférenciation des expressionscompì etes (descriptions définiescompì etes et noms propres) comme une affaire de connaissances extralinguistiques sur les référents. Pourtant, les exemples dans lesquels l'interprétation coréférentielle parvientàparvient`parvientà s'´ etablir indépendamment de ce type de connaissances ne sont pas si rares. Le rôle des relations de cohérence est ici primordial, mais il l'est aussi pour l'interprétation des expressionsincompì etes. L'originalité de l'anaphore présuppositionnelle est donc ailleurs: dans ses affinités avec une relation de cohérenceparticulì ere-la relation d'Elaboration-et l'association entre relations de cohérence et relations paratextuelles. 1 i nt roduc t i on Avec la notion d'anaphore 'présuppositionnelle', Milner (1982) présente la question de la coréférenciation des expressionscompì etes comme une affaire de connaissances extralinguistiques, 'd'information objective etparticulì ere, disons de présupposition' (Milner, 1982: 21). La notion de présupposition utilisée ici est toute différente de celle attachée aux présupposés linguistiques, 'types particuliers de contenus inscrits dans lesénoncésles´lesénoncés' (Kerbrat-Orecchioni, 2002: 468) qui ne sont affectés ni par la négation, ni par l'interrogation de ces derniers. Dans l'exemple choisi par Milner (1982: 21): (1) Ton frère est arrivé hier; l'´ epoux de Jeanne avait manqué tous ses tirs. la 'présupposition' de l'anaphore n'est pas celle liéè a la valeur de l'article défini (qui présuppose l'existence et l'unicité du référent et conduit ainsì a inférer dudeuxì eméemé enoncé que Jeanne a unépouxun´unépoux), mais une présupposition liéè a des connaissances préalables sur le référent, qui seraient les seuls garants de la coréférenciation entre ton frère et l'´ epoux de Jeanne. Milner (1982: 21, note 2) reconnaˆıtreconnaˆıt lui-même que le 1 Je remercie vivement Francis Cornish, ainsi que trois relecteurs anonymes de la revue, pour leur relecture attentive de versions antérieures de cet article et leurs précieux commentaires. 191
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [50 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02143371
Contributeur : Mathilde Salles <>
Soumis le : mardi 4 juin 2019 - 12:02:40
Dernière modification le : jeudi 6 juin 2019 - 01:36:14

Identifiants

Collections

Citation

Mathilde Salles. Que présuppose l'anaphore dite présuppositionnelle? Sur la coréférenciation des expressions nominales complètes. Journal of French Language Studies, Cambridge University Press (CUP), 2011, 21 (2), pp.191-208. ⟨10.1017/S0959269510000311⟩. ⟨hal-02143371⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

17