Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Anne ou la patience d’être soi selon Kierkegaard

Résumé : Selon la philosophie moderne la pensée est une production de la subjectivité, la volonté est une auto-détermination et le temps est une auto-affection. Kierkegaard offre une autre compréhension de la vie volontaire en envisageant une volonté brisée par le prochain, par le temps et par Dieu. La patience n’est pas pour Kierkegaard un accident de notre caractère, mais la condition pour devenir une personne. Cela suppose de laisser de côté toute compréhension purement psychologique de la patience. La vraie persévérance s’oppose totalement à l’obsession de se blinder par rapport au monde. Entre l’endurance stoïcienne et la patience chrétienne comme patience dans l’espérance il n’y a pas d’essence commune. Kierkegaard montre que la patience de l’amour est une passivité qui est la voie du salut.
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02142351
Contributeur : Emmanuel Housset <>
Soumis le : mardi 28 mai 2019 - 15:20:15
Dernière modification le : jeudi 12 mars 2020 - 17:38:21

Fichier

Anne ou la patience d'être so...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Emmanuel Housset. Anne ou la patience d’être soi selon Kierkegaard. Archives de Philosophie, Centre Sèvres, 2013, Sociologie, philosophie : la modernité en question, t. 76 (4), pp.661-684. ⟨10.3917/aphi.764.0661⟩. ⟨hal-02142351⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

54

Téléchargements de fichiers

102