ANNE OU LA PATIENCE D'ÊTRE SOI SELON KIERKEGAARD

Résumé : L’opposition constante entre l’endurance vicieuse et l’endurance de l’altérité montre que la patience est le véritable lieu de partage entre deux styles d’existence, mais également entre deux types de philosophie : la philosophie impatiente, même dans la patience du négatif qui est pure spéculation, et la philosophie patiente, qui demeure en dette éternelle vis-à-vis de la manifestation. La mise en évidence de ce lien d’essence entre patience et amour donne donc à comprendre que le sens n’est pas réductible à ce qui peut être obtenu par un processus toujours plus poussé d’idéalisation, fut-elle intersubjective, et Kierkegaard ouvre à une nouvelle intelligibilité du sens en décrivant la transitivité de l’existence à travers la patience, puisqu’il s’agit de suspendre le souci de comprendre le monde à partir de la seule élucidation de soi : le sens est ce qui me prend et m’oblige avant tout voir.
Mots-clés : Kierkegaard Patience Sens
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02142351
Contributeur : Emmanuel Housset <>
Soumis le : mardi 28 mai 2019 - 15:20:15
Dernière modification le : lundi 1 juillet 2019 - 13:50:29

Fichier

Anne ou la patience d'être so...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02142351, version 1

Collections

Citation

Emmanuel Housset. ANNE OU LA PATIENCE D'ÊTRE SOI SELON KIERKEGAARD. Archives de Philosophie, Centre Sèvres, 2013, pp.661-684. ⟨hal-02142351⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

18

Téléchargements de fichiers

43