La phénoménalité de Dieu selon Husserl

Résumé : Même si cela peut sembler brutal de l’énoncer ainsi, la thèse « idéaliste » de Husserl consiste à dire que jamais la simple observation empirique des religions ne pourra ouvrir un accès à l’intelligence de l’expérience religieuse. En effet, c’est bien plutôt cette observation qui présuppose, trop souvent sans le savoir, une précompréhension de l’essence de Dieu. La tâche de la philosophie est de faire autre chose que l’anthropologie religieuse, et c’est pourquoi elle peut prétendre accéder à une idée de Dieu qui n’est pas seulement relative à un monde de fait. Dieu n’est pas seulement un étant qui, par rapport à ces autres étant que sont les hommes, posséderait des capacités supérieures. Toute théologie authentique présuppose donc la phénoménologie.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02141748
Contributeur : Emmanuel Housset <>
Soumis le : mardi 28 mai 2019 - 10:46:12
Dernière modification le : lundi 1 juillet 2019 - 13:50:14

Identifiants

  • HAL Id : hal-02141748, version 1

Collections

Citation

Emmanuel Housset. La phénoménalité de Dieu selon Husserl. Philippe Capelle-Dumont. Dieu en tant que Dieu, ⟨Editions du Cerf⟩, pp.83-98, 2012, 978-2-204-09797-0. ⟨hal-02141748⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

13