Trace et calcul résiduel : une nouvelle version du théorème d'Abel inverse, formes abéliennes

Résumé : On utilise le calcul résiduel pour un calcul effectif de la trace d'une forme méromorphe sur une hypersurface analytique permettant d'obtenir une caractérisation des formes traces. En conséquence, une version plus forte du théorème d'Abel-inverse global que celle donnée par Henkin-Passare est prouvée : le courant [V ] ∧ Φ est algébrique si et seulement si sa transformée d'Abel A([V ] ∧ Φ) est rationnelle en les variables ne correspondant pas à la pente. La preuve s'appuie sur des mécanismes algébriques d'inversion et sur une équation différentielle de type "onde de choc" vérifiée par les coefficients de la trace. Le théorème de Wood donne une condition nécessaire et suffisante pour qu'une collection de germes d'hypersurfaces soit incluse dans une hypersurface algébrique. On établit le lien logique de cet énoncé avec le théorème d'Abel-inverse. Enfin, on obtient une nouvelle méthode pour calculer la dimension de l'espace des n-formes abéliennes sur une hypersurface projective.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [20 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02137298
Contributeur : Martin Weimann <>
Soumis le : mercredi 22 mai 2019 - 21:05:44
Dernière modification le : vendredi 28 juin 2019 - 16:39:09

Fichier

article1.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02137298, version 1

Collections

Citation

Martin Weimann. Trace et calcul résiduel : une nouvelle version du théorème d'Abel inverse, formes abéliennes. Annales de la Faculté des Sciences de Toulouse. Mathématiques., Université Paul Sabatier _ Cellule Mathdoc 2007. ⟨hal-02137298⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

17

Téléchargements de fichiers

24