Le don des mains : Phénoménologie de l'incorporation

Résumé : La main porte en elle notre humanité et, en un sens, toute existence est manuelle, mais justement la difficulté est d’élucider en quoi cette dimension manuelle de l’existence est essentielle et non pas secondaire. La main n’est peut-être pas simplement l’un de nos organes, ni même un organe d’organes par lequel tout est possible à l’homme, mais elle est aussi une histoire que chaque homme porte en lui et elle est également un avenir, ce que l’on a à faire dans le monde et qui n’est pas écrit d’avance. Cet ouvrage se propose donc d’étudier les actes de la main : la prise, qui peut dégénérer en manipulation, le travail et l’œuvre dans leur dimension spirituelle, le toucher, qui est une interrogation sur le monde, le lien de la parole et de la main, l’écriture et la question du style de chaque existence, le tâtonnement et la caresse comme approches hésitantes de l’invisible, et enfin le don gratuit par lequel les autres actes de la main prennent leur unité et leur sens. Entre les mains vides, c’est-à-dire ouvertes à tous les possibles, les mains remplies d’âme par leur passé et leur liberté et les mains blessées par un ailleurs qu’elles rencontrent, les mains manient quand elles permettent d’habiter le monde, d’y ouvrir un espace, et le monde n’a pas d’autres mains que les nôtres.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02126405
Contributeur : Emmanuel Housset <>
Soumis le : samedi 11 mai 2019 - 16:26:12
Dernière modification le : lundi 1 juillet 2019 - 13:50:04

Identifiants

  • HAL Id : hal-02126405, version 1

Collections

Citation

Emmanuel Housset. Le don des mains : Phénoménologie de l'incorporation. ⟨Lessius⟩, 2019, Paul Gilbert s.j., 978-2-87299-350-5. ⟨hal-02126405⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

12