L’Isotopie du saut dans le Tristan de Béroul et le Tristrant d’Eilhart d’Oberg : Une clef nouvelle pour la compréhension de la « version commune » (1re partie)

Résumé : Fondée sur un inventaire et un examen approfondi du paradigme morphologique et lexicologique du verbe «salir», l’étude montre comment l’isotopie du saut est un fondement essentiel du Tristan de Béroul et du Tristrant d’Eilhart d’Oberg qui permet de rendre compte de la cohérence et la senefiance de la version «commune». Se concentrant dans un premier temps sur les deux épisodes célèbres de "la farine sur le sol" et du "saut de la chapelle", l'auteur étend son analyse aux structures du récit, aux différentes reprises et variations du thème d'un texte à l'autre, pour révéler une «poétique du saut». Le saut semble être une nouvelle clé dans la lecture du sujet traité par Tristan: un principe esthétique dans la narration de Béroul qui procède par rafales successives, une signature du héros archaïque et mythique, symbole des aspects sauvages de Tristan et de son affinité avec la transgression.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02122799
Contributeur : Hubert Heckmann <>
Soumis le : mardi 7 mai 2019 - 15:21:19
Dernière modification le : mercredi 8 mai 2019 - 01:35:15

Identifiants

Collections

Citation

Nicolas Lenoir. L’Isotopie du saut dans le Tristan de Béroul et le Tristrant d’Eilhart d’Oberg : Une clef nouvelle pour la compréhension de la « version commune » (1re partie). Le Moyen Age. Revue d'histoire et de philologie, Editions De Boeck Supérieur, 2017, CXXIII (1), pp.41-80. ⟨10.3917/rma.231.0041⟩. ⟨hal-02122799⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

23