Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

La fabrique des territoires du bien-vieillir. Recompositions du thermalisme et gouvernement municipal en France. Le cas de Bagnoles de l’Orne (Normandie)

Résumé : Avec l’instauration de la Sécurité sociale et le remboursement des cures par l’Assurance maladie, les stations thermales françaises sont, au sortir de la seconde guerre mondiale, consacrées par l’État comme territoires de santé. Pendant près d’un demi-siècle, elles représentent des espaces géographiques du vieillir car elles apparaissent comme des lieux légitimes dans l’accompagnement des pathologies et affections qui marquent l’avancée en âge. Intervient néanmoins, au cours des années 1990, une remise en cause du service médical rendu par les soins thermaux. Couplée à une lourde chute de fréquentation, cette menace précipite la mobilisation des acteurs de la filière sur la scène nationale. Elle entraîne, par ailleurs, une importante modernisation (médicale et touristique) de l’activité à l’échelle locale qui se voit largement accompagnée et orientée par les élus dans un souci d’attractivité territoriale, pouvant par ailleurs leur permettre d’élargir leur capacité politique (Stone, 1989). Cette recomposition du thermalisme français est prise pour objet à partir du cas de Bagnoles de l’Orne, une station située en Normandie, où l’évolution de l’offre initiée par l’établissement thermal bagnolais se présente comme une « fenêtre d’opportunité » à saisir pour l’exécutif local. En effet, « les collectivités locales ne peuvent intervenir sur l’offre de soins » (Clavier, 2009 : 52). Ainsi, au titre de la clause générale de compétences, la municipalité profite ici de la compétence touristique pour élargir son champ d’intervention et crée, en 2011, un établissement public à caractère industriel et commercial intitulé « Bagnoles de l’Orne Tourisme » qui entraine un réaménagement du « gouvernement municipal » bagnolais (Borraz, 2000 : 13). Via ce dispositif, la municipalité s’affirme comme l’organisateur d’une action collective associant tous les socio-professionnels bagnolais liés de près ou de loin à ce qui constitue le cœur de son économie et un enjeu politique local fondamental : le thermalisme. L’investigation a d’abord été centrée sur l’établissement thermal, son personnel et les curistes, au moyen d’une observation participante et de 26 entretiens semi-directifs. Le système politico-administratif local a ensuite été étudié dans une perspective socio-historique via l’exploitation des archives de la ville et de nouveaux entretiens. L’enquête permet ainsi de montrer que si les stations thermales demeurent des territoires du vieillissement, c’est la norme du « bien-vieillir » (Guillemard, 2013) dans une démarche de prévention, d’éducation et de promotion de l’activité physique qui tend désormais à être visée, de sorte que l’expérience proposée du séjour s’en trouve changée. Borraz Olivier. 2000. « Le gouvernement municipal en France. Un modèle d’intégration en recomposition », Pôle Sud, 13, 11-26. Clavier Carole. 2009. « Les élus locaux et la santé : des enjeux politiques territoriaux », Sciences sociales et santé, 2, 47-64. Guillemard Anne-Marie. 2013. « Le vieillissement actif : enjeux, obstacles, limites », Retraite et Société, 2, 65, 17-38. Stone, Clarence. N. 1989, Regime politics. Governing Atlanta, 1946-1988, Lawrence KS : University of Kansas Press.
Complete list of metadatas

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02087755
Contributor : Ludovic Lestrelin <>
Submitted on : Tuesday, April 2, 2019 - 12:36:45 PM
Last modification on : Wednesday, February 5, 2020 - 3:00:07 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02087755, version 1

Citation

Adrien Sonnet, Ludovic Lestrelin, Marina Honta. La fabrique des territoires du bien-vieillir. Recompositions du thermalisme et gouvernement municipal en France. Le cas de Bagnoles de l’Orne (Normandie). 9ème Congrès international de la Société de sociologie du sport de langue française "Faire la passe et marquer. Débattre des usages sociaux des savoirs de sociologie du sport, du corps et de l’EPS", Société de sociologie du sport de langue française; Université d’Artois, UFR STAPS, Sherpas (EA 7369), Jun 2017, Arras, France. ⟨hal-02087755⟩

Share

Metrics

Record views

35