« Listen : if you can't see them, you can hear them » - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2015

« Listen : if you can't see them, you can hear them »

“Écoute : si on ne les voit, on les entend”

(1)
1

Abstract

Starting from case studies borrowed from Sedaine, this article presents different types of night scenes and considers the conjunction between night effects, scene effects and the musical tools that are used to depict night in the comic opera of the second half of the eighteenth century. In contrast with the real world (which is often the world of spoken dialogue), night scenes take us into the inner self of (mostly female) characters, with music as a means to enter another world. Night scenes take specific hues (either comic, fantastic, poetic, romantic or fairytale-like) and vary the spectrum of genres that are resorted to within the same opera. Since the nights that occasion romances are many, the comic opera can be envisioned as a genre in which romanticism could be experimented and shaped.
L’article propose, à partir d’études de cas (notamment empruntés à Sedaine), de repérer les différents types de scènes de nuit, et la conjonction entre les effets nocturnes, les moyens scénographiques et les procédés musicaux aptes à peindre la nuit dans l’opéra-comique de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Les scènes de nuit constituent par rapport au monde réel – qui est souvent celui du dialogue parlé – une plongée dans l’intériorité du personnage (principalement féminin), et en ce sens elles ont un lien avec la présence de la musique comme mode d’entrée dans un monde « autre ». Il apparaît que la nuit apporte une coloration particulière (qui peut être comique, fantastique, poétique, féérique ou romantique) et permet de varier les sphères génériques à l’intérieur d’une même œuvre. Si l’on considère que nombreuses sont les nuits qui occasionnent des « romances », l’opéra-comique apparaît dès lors comme un laboratoire du romantisme.
Not file

Dates and versions

hal-02078523 , version 1 (25-03-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02078523 , version 1

Cite

Judith Le Blanc. “Écoute : si on ne les voit, on les entend” : potentialités dramaturgiques des scènes de nuit dans l’opéra-comique du XVIIIe siècle. Scènes de nuit dans les arts du spectacle vivant en France et en Angleterre (XVIe-XVIIIe siècles), Jun 2014, Montpellier, France. pp.135-150. ⟨hal-02078523⟩
36 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More