Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Détection des anomalies du cycle cellulaire et diagnostic multiparamétrique de la Néoplasie Transmissible des Bivalves par cytométrie en flux chez la moule Mytilus sp.

Résumé : Les néoplasies transmissibles sont des pathologies rarissimes touchant exclusivement deux groupes de mammifères (chiens et Diable de Tasmanie) et certains bivalves marins. La Néoplasie Transmissible des Bivalves (NTB) est une maladie pseudo-leucémique fatale à progression lente, disséminée par l'eau de mer. La NTB est soupçonnée d’être l’une des causes des épisodes de mortalité observés dans les conchylicultures. Nous proposons ici une méthode de diagnostic de la NTB chez la moule Mytilus sp à partir d'analyses multiparamétriques de prélèvements d'hémolymphe par cytométrie en flux. Cette méthode a été appliquée afin de d'estimer la prévalence de la maladie entre octobre 2017 et mars 2018 au sein de moulières naturelles ou exploitées. Les paramètres hémocytaires (numération, formule et viabilité), la capacité phagocytaire et l'ADN-ploïdie par mesure de l'indice d'ADN sur noyaux isolés ont été déterminés. Une méthode d'analyse poussée a permis d'écarter les faux positifs sur le critère néoplasie. Très majoritairement, les moules présentent uniquement des populations hémocytaires euploïdes avec un cycle cellulaire normal doté des trois phases G0/G1 (2N), S et G2/M (4N), indiquant la présence d'une faible proportion de cellules mitotiques en circulation dans l'hémolymphe. Cependant, des individus se caractérisent par l’apparition d’un autre pic correspondant à des cellules singulièrement aneuploïdes (10N), signant la présence d'une population pseudo-clonale d'hémocytes présentant une forte instabilité génomique ou chromosomique. Le pourcentage des cellules aneuploïdes permet l’identification de différents stades de la maladie (précoce ou avancé) chez les individus, avec une valeur pronostique sans doute intéressante mais restant à évaluer. L’analyse cytométrique, l’observation microscopique des cellules et l’analyse de la phagocytose ont montré que les cellules néoplasiques correspondent à des hyalinocytes de grande taille, de forme ronde présentant un noyau hypertrophié, ainsi qu’une perte de leur pouvoir d'ancrage et une diminution de leur activité phagocytaire. En conclusion, cette étude documente avec précision les caractéristiques des cellules néoplasiques et propose une méthode rapide et sensible pour l’identification et la caractérisation de la NTB chez les bivalves marins.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02073149
Contributor : Houssem Chalghmi <>
Submitted on : Tuesday, July 23, 2019 - 2:38:09 PM
Last modification on : Friday, July 24, 2020 - 3:22:47 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02073149, version 1

Collections

Citation

Houssem Chalghmi, Agnès Poret, Frank Le Foll. Détection des anomalies du cycle cellulaire et diagnostic multiparamétrique de la Néoplasie Transmissible des Bivalves par cytométrie en flux chez la moule Mytilus sp.. 14ème colloque international francophone en écotoxicologie aquatique EcoBIM 2018, May 2018, Bordeaux, France. ⟨hal-02073149⟩

Share

Metrics

Record views

44