Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

L'intérêt général dans la crise : Vers une « globalisation » de l'intérêt général ?

Résumé : Il est aujourd'hui patent que la crise touchant l'économie mondiale depuis le second semestre 2008 suscite de profondes interrogations sur la pertinence actuelle des politiques d'intérêt général. Cette crise est en effet la plus grave que l'économie mondiale ait connu depuis 1929. Après la faillite de Lehman brothers à la mi-septembre 2008, l'économie mondiale a frôlé une catastrophe sans précédent, celle d'un effondrement généralisé du système économique par un assèchement du crédit et des faillites en chaîne d'entreprises. La crise boursière qui a suivi s'est traduite par une destruction de richesse considérable à l'échelle mondiale par la dépréciation des actifs financiers. La forte contraction des échanges commerciaux (OMC, 2009), des flux d'Investissement directs étrangers (CNUSED, 2009), associés à la dégradation de la confiance des agents économiques ont fait plonger les taux de croissance des pays du monde entier. Cette crise économique planétaire s'accompagne d'une crise sociale de grande ampleur : montée du chômage, développement de la pauvreté et détérioration des conditions de vie des populations les plus fragiles, tout particulièrement des pays du sud (Nations Unies, 2009 ; OCDE, 2010). Des politiques publiques nationales très interventionnistes ont été menées dans cette conjoncture des plus difficiles pour préserver l'intérêt général. L'intervention massive des États, par des actions contra cycliques d'ampleur inégalée, a permis d'éviter le pire. Les nationalisations bancaires, l'encadrement des institutions financières, l'injection massive de liquidités ont empêché l'effondrement généralisé du système financier et l'avènement d'une crise systémique sans précédent. La crise systémique écartée, des politiques publiques expansionnistes ont évité que la dépression ne prenne l'ampleur de celle des années 30 (Artus, Betbèze, de Boissieu, Capelle-Blancard, 2010). Mais les défauts de régulation publique, qui ont permis la propagation internationale de la crise, et l'insuffisante coordination des politiques publiques nationales appellent la mise en place de nouveaux dispositifs institutionnels de contrôle et de régulation à l'échelle mondiale (Aglietta, 2008). Par delà les crises financière, économique et sociale qui affectent la planète, un autre défi non moins crucial est à relever pour préserver l'intérêt général : remédier à la crise environnementale que nous a léguée le développement économique des dernières décennies. Un développement planétaire durable suppose de gérer efficacement les
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

Cited literature [22 references]  Display  Hide  Download

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-01965293
Contributor : Philippe Bance <>
Submitted on : Tuesday, December 25, 2018 - 9:30:52 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:36:26 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, March 26, 2019 - 2:35:57 PM

File

Article Bance in Bance Bernier...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01965293, version 1

Collections

Citation

Philippe Bance. L'intérêt général dans la crise : Vers une « globalisation » de l'intérêt général ?. Philippe Bance et Luc Bernier. Contempory Crisis and Renewal of Public Action. Toward the Emergence of a New Form of Regulation ? Crise contemporaine et renouveau de l'action publique. Vers l'émergence d'un nouveau mode de régulation, Peter Lang, 2011, Social Economy and Public Economy. ⟨hal-01965293⟩

Share

Metrics

Record views

28

Files downloads

48