R. Boudon, L'inégalité des chances, 1973.

P. Bourdieu and L. Et-boltanski, « Le titre et le poste ; rapports entre le système de production et le système de reproduction, Actes de la recherche en sciences sociales, vol.1, 1975.

J. Bourdieu-p-et-passeron, Les héritiers, 1964.

J. Brighelli, La fabrique du crétin : la mort programmée de l'école, 2005.

M. Carnoy and K. Et-de-angelis, Situation et rémunération des enseignants

C. Castoriadis, Les carrefours du labyrinthe 2. Domaines de l'homme, 1986.

L. Chauvel, , 1998.

S. Chauvel, Course aux diplômes, quels sont les perdants ?, 2016.

C. B. , La mystification pédagogique, 1977.

. Cnesco, Dossier de synthèse : le métier d'enseignant attire-t-il toujours ?, Inégalités sociales et migratoires : comment l'école amplifie-t-elle les inégalités sociales et migratoires, 2016.

A. Compagnon-b-et-thevevin, Histoire des instituteurs et des professeurs de 1880 à nos jours, Perrin. -, 2005, L'école en France : au carrefour des valeurs républicaines, 2001.

C. Desmarais and E. Abord-de-chatillon, « Existe-t-il encore des différences entre le travail des managers du public et ceux du privé ?, p.128, 2008.

M. Dorigny, « La citoyenneté, un projet », communication aux journées d'étude de la Fédération française des maisons des jeunes et de la culture (FFMJC), 1989.

F. Dubet, L'école des chances, Qu'est-ce qu'une école juste ?, 2004.

M. Duru-bellat, L'inflation scolaire, 2006.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00098373

R. Establet and C. Et-baudelot, Le niveau monte ; réfutation d'une vieille idée concernant la prétendue décadence de nos écoles, 1988.

G. Farges, Les mondes enseignants : identités et clivages, 2017.

G. Felouzis, J. Et-perroton, . ;-«-enseigner-dans-le-privé, and F. Le-public-en, , p.177, 2011.

A. Finkielkraut, , 2007.

P. Frackowiack, La liberté pédagogique des enseignants, alibi ou garantie ? », Le Nouvel Éducateur, p.188, 2008.

F. Jarraud, ». ;-«-café-pédagogique, and L. Expresso, , 2012.

M. Durut-bellat, L'inflation scolaire : les désillusions de la méritocratie, 2006.

B. Geay, Le syndicalisme enseignant, 2005.

F. Jarraud, . Le, and . Pédagogique,

P. Kahn, « La critique du "pédagogisme" ou l'invention du discours de l'autre », Les Sciences de l'éducation, vol.39, pp.81-98, 2006.

R. , Miroirs du syndicalisme enseignant, Nouveaux Regards-Syllepse. -(dir.), 2005, « Le syndicalisme enseignant et la recherche : clivages, usages, passages », Revue française de pédagogie, vol.153, pp.174-177, 2007.

D. Vaillant, Les réformes éducatives et les syndicats d'enseignants : des pistes pour l'action, 2005.

J. Zakhartchouk and P. Et-madiot, Quel socle commun ? », Les Cahiers pédagogiques, p.439, 2006.

R. Aeberhardt, « Les difficultés scolaires et professionnelles des jeunes issus de l'immigration : effet de l'origine ou effets géographiques ? », Population, p.70, 2015.

E. Allensworth, S. Ponisciak, and C. Et-mazzeo, The Schools Teachers Leave : Teacher Mobility in Chicago Public Schools, 2009.

A. B. Atkinson, Inequality: What Can Be Done? Cambridge, 2014.

R. Benabou, F. Kramarz, and C. Et-prost, Zones d'éducation prioritaire : quels moyens pour quels résultats ? », Économie et statistique, p.380, 2004.

B. Ali and L. , « La scolarisation à deux ans », Éducation et formations, p.82, 2012.

, L'école et les ségrégations urbaines et scolaires 1986-2013 », Diversité, p.174, 2013.

S. Broccolichi, Ou comment y voir clair dans la jungle des idées reçues et des fausses oppositions, p.17, 2011.

Y. Brinbaum and A. Et-kieffer, « Les scolarités des enfants d'immigrés de la sixième au baccalauréat : différenciation et polarisation des parcours, Population, vol.64, issue.3, 2009.

, Lutter contre les difficultés scolaires : le redoublement et ses alternatives ? Synthèse. -, 2016, Inégalités sociales et migratoires, 2014.

, La formation continue des enseignants, Cour des comptes, 2015.

M. Duru-bellat and A. Et-kieffer, « La démocratisation de l'enseignement en France : polémiques autour d'une question d'actualité, Population, issue.1, p.55, 2000.

M. Duru-bellat and B. Et-suchaut, « L'approche sociologique des effets du contexte scolaire : méthodes et difficultés », Revue internationale de psychologie sociale, vol.18, 2005.

G. Fack and J. Et-grenet, « Que peut-on attendre de la réforme de la sectorisation en France ? Quelques enseignements des politiques de choix scolaire, p.120, 2010.

G. Fack, J. Grenet, and A. Et-benhenda, L'impact des procédures de sectorisation et d'affectation sur la mixité sociale et scolaire dans les lycées d'Île-de-France, rapport, 2014.

G. Felouzis, « La ségrégation ethnique au collège et ses conséquences », Revue française de sociologie, et Fouquet-Chauprade B., 2015, « Les descendants d'immigrés à l'école, vol.44, 0191.

D. Glasman and P. Et-rayou, Ce qui soutient les élèves. Dispositifs et mobilisations dans divers établissements secondaires, 2016.

E. Chatel, Genèse d'un enseignement de l'économie intégré aux sciences sociales dans l'enseignement secondaire français entre 1964 et 1966 », Éducation et sociétés, Enseigner les sciences économiques et sociales. Le projet et son histoire. Lyon : INRP, vol.35, p.360, 1990.

G. Grosse and . ;-«-l'enseignement-de-la-sociologie-au-lycée, Une brève histoire des sciences économiques et sociales », dans M. Galy, E. Le Nader et P. Combemale (dir.), Les sciences économiques et sociales, vol.9, pp.127-139, 2002.

E. Histoire and . Paris, , pp.21-54

A. Cohen and E. Et-corcia, , vol.30, 1999.

B. Coriat, A. Eydoux, A. Labrousse, and A. Et-orlean, Misère du scientisme en économique, 2017.

S. David, « Les programmes et les manuels de SES : retour sur la remise en cause d'un enseignement », Tracés. Revue de sciences humaines, p.12, 2012.

M. Galy, L. Nader, E. Et-combemale, and P. , Les sciences économiques et sociales. Histoire, enseignement, concours. Paris : La Découverte, 2015.

C. Gobert and . ????, La séparation disciplinaire dans les programmes de SES : un enjeu pour les sciences sociales, mémoire de master 2

, Parcours et réussite aux diplômes universitaires : les indicateurs de la session, p.1, 2014.

R. Jeannin and B. Et-magliulo, Quelle place pour l'enseignement des SES ? », dans M. Galy, E. Le Nader, P. Combemale (dir.), Les sciences économiques et sociales. Histoire, enseignement, concours. Paris : La Découverte, pp.87-118, 2015.

T. Kuhn, La structure des révolutions scientifiques, 1962.

B. Lahire, P. ????, and . La-sociologie,

C. Laval, Foucault, Bourdieu et la question néolibérale, 2018.

A. Llobet and I. Et-martinache, Syndicats et associations disciplinaires : des engagements concurrents ou complémentaires ? Le cas des enseignants de sciences économiques et sociales en France au début du xxi e siècle », Histoire de l'éducation, vol.142, pp.177-198, 2014.

J. Mccarthy and M. Et-zald, Resource Mobilization and Social Movements: A Partial Theory, vol.82, pp.1212-1241, 1977.

, Parcours et réussite aux diplômes universitaires : les indicateurs de la session, p.1, 2014.

G. Ménil-de, « L'enseignement des sciences économiques et sociales au lycée (I) », Commentaires, 157, printemps, 2017.

J. Passeron, Le raisonnement sociologique. L'espace non-popperien du raisonnement naturel, 1991.

K. Polanyi, La Grande transformation. Aux origines politiques et économiques de notre temps, 1944.

M. Fourcade, Economists and Societies Discipline and Profession in the United States, Britain and France, 1890s to 1990s, The superiority of Economists », p.14, 2010.

S. Gill, Transnational Class Formations, European Crisis and the Silent Revolution », vol.111, 2015.

J. Grahl, Debate on the Eurozone: a New Contribution from France -Notes on Aglietta and Leron, The double Democracy: a Political Europe for Growth, 2017.

M. Kalecki, « Political Aspects of Full Employment, Political Quarterly, 1943.

L. Laeven and V. Et-fabian, Systemic Banking Crises Database : An Update, 2012.

L. Van-lemesle and L. , Le Juste ou le riche. L'enseignement de l'économie politique, Comité pour l'Histoire économique et financière de la France, pp.1815-1950, 2004.

S. Marglin and J. B. Et-shor, The Golden Age of Capitalism : Reinterprating the Post War Experience, 1992.

F. Muniesa and M. Et-callon, La performativité des sciences économiques. Paris : CSI working papers series 010, 2008.

P. Petit, « Structural Forms and Growth Regimes of the Post Fordist Era, Review of Social Economy, 1999.

T. Piketty, Le capital au xxi e siècle, 2013.

K. Polanyi, La grande transformation, Aux origines politiques et économiques de notre temps, 1944.

A. Supiot and . De-philadelphie, La justice sociale face au marché total, La gouvernance par les nombres, 2015.

P. Steiner, Les rémunérations obscènes. Le scandale des hauts revenus en France, 2011.

W. Streeck, Du temps acheté. La crise sans cesse ajournée du capitalisme démocratique, 2014.

G. Zucman, La richesse cachée des nations : enquête sur les paradis fiscaux, 2017.

F. Arestoff and J. Et-berthelemy, Les stratégies d'éducation et le développement en Afrique », dans P. Bauchet et P. Germain, L'éducation facteur du développement durable en Afrique, 2003.

A. Autume, « Capital humain et croissance », Économie et prévision, p.116, 1994.

R. Boudon, L'inégalité des chances, 1973.

P. Bourdieu and J. Et-passeron, La reproduction. Éléments pour une théorie du système d'enseignement, 1970.

J. Carre, P. Dubois, and E. Et-malinvaud, La croissance française, 1972.

E. F. Denison and F. Et-poullier, Why Growth Rates Differ? Postwar Experiences in Nine Western Countries, 1965.

E. Durckheim, Éducation et sociologie, 1922.

A. Fabre and S. Et-mouillet, « Externalités de l'éducation et mobilité intergénérationnelle, p.166, 2004.

M. Foucault, La gouvernementalité », dans Dits et écrits II. Paris : Gallimard, 2001.

X. Gurgand, Quel est l'impact des politiques éducatives ? Les apports de la recherche, 2004.

P. Hugon, . ;-l'économie-du-développement, and . Paris, Apports et limites de l'économie de l'éducation », dans A. Vinokur (dir.), Pouvoirs et mesure en éducation, Cahiers de la recherche sur l'éducation et les savoirs, hors-série n o 1. -, 2003, L'économie éthique publique mondiale. Biens publics mondiaux et patrimoines communs, Le rôle de l'éducation dans le développement : facteur de croissance ou catalyseur du développement ? », Mondes en développement, vol.310, 1989.

D. Kambouchner, L'école question philosophique, 2013.

X. Kendrick, Productivity Trends in the United States, 1961.

J. Lau, D. T. Jamison, and F. F. Et-louat, « Education and Productivity in Developing Countries : An Aggregate Production Function Approach », Working Paper WPS 612, 1990.

R. E. Lucas, « On the Mechanisms of Economic Development, Journal of Monetary Economics, p.22, 1988.

E. M. Mouhoud and D. Et-plihon, Le savoir et la finance, 2009.

F. Orivel and E. Et, « Les comparaisons internationales et l'efficacité des systèmes éducatifs, Administrer, gérer, évaluer les systèmes éducatifs, 1995.

P. Petit, « Les aléas de la croissance dans une économie fondée sur le savoir », Revue économie industrielle, vol.88, pp.41-66, 1999.

J. Rawls, Théorie de la justice, 1979.

P. Romer, « Endogeneous Technogolical Change, Journal of Political Economy, vol.98, issue.5, 1990.

A. K. Sen, L'économie est-elle une science morale ? Paris : La Découverte, 1999.

M. Serres, Petite Poucette, 2011.

X. Spence, Market Signiling. Informational Transfers in Hiring and Related Screening Process, 1974.

B. Unesco, Dakar + 5. Éducation pour tous en Afrique. Repères pour l'action, 2005.

J. Verez, « La mutation des systèmes éducatifs en ASS : une nécessité impérieuse sous contrainte financière », dans A. Djeflat et B. Boidin (dir, Ajustement et technologie en Afrique, 2003.

A. Vinokur, De la scolarisation de masse à la formation tout au long de la vie : essai sur les enjeux économiques des doctrines éducatives des organisations internationales, Éducation et sociétés, vol.12, pp.91-104, 1993.

, Mesure de la qualité des services d'enseignement et restructuration des secteurs éducatifs », Pouvoirs et mesures en éducation, vol.1, 2005.

, Ainsi en est-il par exemple des Groupements d'établissements (GRETA), de l'Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA), du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)

, Moins répandus, d'autres ordres d'enseignement et de formation sont concernés comme l'enseignement agricole, les maisons familiales rurales, les établissements régionaux d'enseignement adapté, etc

, « Expériences internationales, projets innovants en France. De vraies solutions pour l'enseignement professionnel, CNESCO, 2016.

S. Coste and N. Et-priou, , 2017.

, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, 2016.

F. Dubet, Les places et les chances. Repenser la justice sociale, 2010.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00978556

H. Eckert, « L'émergence d'un ouvrier bachelier », Revue française de sociologie, vol.40, 1999.

L. Endrizzi, « Les lycées, à la croisée de tous les parcours », Dossier de veille de l'IFÉ, 2013.

L. Fabrique-de-l'industrie, Formation professionnelle et industrie. Le regard des acteurs de terrain, 2014.

C. Floriani, Le baccalauréat professionnel : état des lieux avant la réforme, CPC Documents, p.4, 2009.

C. Grignon, L'ordre des choses, 1971.

, Rapport sur le suivi de l'expérimentation du choix donné à la famille dans la décision d, 2015.

A. Jellab and F. ;-l'école-en, Paris : L'Harmattan. -, 2005a, « Les enseignants de lycée professionnel et leurs pratiques pédagogiques : entre lutte contre l'échec scolaire et mobilisation des élèves », Revue française de sociologie, Toulouse : PUM. -, 2015, « Apprendre un métier ou poursuivre ses études ? Les élèves de lycée professionnel face à la réforme du bac pro trois ans », Formation Emploi, vol.46, 1997.

S. Lembre, Histoire de l'enseignement technique, 2016.

B. Le-rhun, « Insertion professionnelle des apprentis et des lycéens. Comparaison sur le champ des spécialités communes », Éducation et formation, p.94, 2017.

F. Maillard, Vingt ans de politique des diplômes. Un mouvement constant de réforme », Éducation et formation, 75. -2012, « Ambitions et limites de la, p.180, 2003.

, Les bacheliers professionnels dans l'enseignement supérieur, 2012.

G. Moreau, Apprentissage : une singulière métamorphose », Formation emploi, p.101, 2003.

G. Noiriel, Les ouvriers dans la société française : xix e -xx e siècles, 2002.

M. Pavlova, R. Et-maclean, R. Dans, J. Maclean, and . Sarvi, « Vocationalisation of secondary and tertiary education: Challenges and possible future directions, Skills Development for Inclusive and Sustainable Growth in Developping Asia-Pacific, 2013.

P. Pelpel and V. Et-troger, Histoire de l'enseignement technique, 2009.

C. Peugny, , 2009.

A. Prost, Histoire générale de l'enseignement et de l'éducation en France, La création du baccalauréat professionnel : histoire d'une décision », dans Les patrons, l'État et la formation des jeunes, 1981.

J. Queiroz, L'école et ses sociologies, 1995.

E. Quenson, Un nouveau profil de diplôme pour une nouvelle figure professionnelle. Le baccalauréat professionnel PSPA, un diplôme transversal, 2004.

M. Safi, Les inégalités ethno-raciales, 2013.

L. Tanguy, L'introuvable relation formation-emploi. Paris : La Documentation française. -, 1991, L'enseignement professionnel en France. Des ouvriers aux techniciens, 1986.

, Les familles professionnelles : portraits statistiques, p.3, 1982.

, Note d'information, DEPP, vol.12, p.17, 2017.

R. Fauroux, Pour l'école. Rapport de la commission de réflexion sur l'école. Paris : Calmann-Lévy-La Documentation française, 1996.

P. Flichy, L'innovation technique, 2003.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00439020

F. Stratégie, Note d'analyse, p.49, 2016.

. Igen-igaenr, Cartographie de l'enseignement professionnel, 2016.

P. Jaccard, Sociologie de l'éducation, 1962.

M. E. Et-julliard and J. , La CFDT d'aujourd'hui, 1975.

C. Rault, La formation professionnelle initiale. Paris : La Documentation française, 1994.

R. Berger, Les classes moyennes face à la transformation digitale. Comment anticiper ? Comment accompagner ?, 2014.

A. C. Cheung and R. E. Et-slavin, Effects of Educational Technology Applications on Reading Outcomes for Struggling Readers: A Best-Evidence Synthesis », Reading Research Quarterly, vol.48, pp.277-299, 2013.

, The effectiveness of educational technology applications for enhancing mathematics achievement in K-12 classrooms : A meta-analysis », Educational Research Review, vol.9, pp.88-113, 2013.

, Conseil d'orientation pour l'emploi, Automatisation, numérisation et emploi, t. II : L'impact sur les compétences, 2017.

S. Dehaene, Apprendre à lire. Des sciences cognitives à la classe, La bosse des maths quinze ans après, 2010.

M. Escueta, V. Quan, A. J. Nickow, and P. Et-oreopoulos, « Education Technology: An Evidence-Based Review, NBER Working Paper, p.23744, 2017.

F. Eustache and B. Et-desgranges, Les chemins de la mémoire, 2010.

P. Huguet, Apprendre en groupe : la classe dans sa réalité sociale et émotionnelle », dans E. Bourgeois et G. Chapelle (dir.), Apprendre et faire apprendre, pp.153-167, 2006.

S. Brunot and J. Et-monteil, « Geometry versus drawing : Changing the meaning of the task as a means to change performance, Social Psychology of Education, vol.4, pp.219-234, 2001.

H. Kuyper, Applied social psychology : Understanding and managing social problems, 2017.

D. W. Johnson and R. T. Et-johnson, An Educational Psychology Success Story: Social Interdependence Theory and Cooperative Learning », Educational Researcher, vol.38, pp.365-379, 2009.

G. Leroux, J. Monteil, and P. Et-huguet, Apprentissages scolaires et technologies numériques : une revue critique des méta-analyses », L'Année psychologique/Topics in Cognitive Psychology, vol.117, pp.433-465, 2017.

E. Michinov and N. Et-michinov, « Travail collaboratif et mémoire transactive : revue critique et perspectives de recherche, Le Travail humain, vol.76, issue.1, pp.1-26, 2013.

J. Monteil, Soi et le contexte. Paris : Armand Colin. -, 2013, « L'attitude scientifique, un bagage commun forgé à partir de l'expérimentation ? », dans Partager la science. L'illettrisme scientifique en question, Arles : Acte SUD-IHEST, pp.175-192, 1993.

S. Brunot and P. Et-huguet, « Cognitive performance and attention in the classroom: An interaction between past and present academic experiences », Journal of Educational Psychology, vol.88, pp.242-248, 1996.

P. Huguet, London : Psychology Press. -et -, 2001, « The social regulation of Classroom Performances: A theoretical outline, Social Psychology of Education, vol.4, pp.359-372, 1999.

J. A. Schumpeter, Capitalisme, socialisme et démocratie, 1942.

P. Aghion, L'excellence universitaire et l'insertion professionnelle : leçons des expériences internationales, rapport d'étape de la mission à M me la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 2010.

E. Cohen, Éducation et croissance, rapport pour le Conseil d'analyse économique, La Documentation française, 2004.

J. Aust and C. Et-crespy, « Napoléon renversé ? Institutionnalisation des Pôles de recherche et d'enseignement supérieur et réforme du système académique français », Revue française de science politique, p.59, 2009.

P. Balme, J. Cytermann, S. Kallenbach, M. Ponsot, and C. Szymankiewicz, Pôles de proximité et réseaux territoriaux d'enseignement supérieur, rapport IGAENR, pp.2011-123, 2011.

P. Bance, Quel modèle d'État stratège en France ? Rouen : PURH. -et Didisse J, Nouveaux modes d'internalisation des missions publiques et bifurcation du système universitaire français » dans P. Bance, L'internalisation des missions d'intérêt général par les organisations publiques, 2015.

S. Bejean and B. Et-monthubert, Pour une société apprenante. Propositions pour une stratégie nationale de l'enseignement supérieur, 2015.

B. Belloc and J. Et-mourier, , 2010.

, Economic Contribution of the League of European Research Universities (LERU), 2015.

M. Bloch, L'étrange défaite, 1940.

A. Bruner and L. Et-maurin, Rapport sur les inégalités en France, Observatoire des inégalités, 2017.

M. Camdessus, Le sursaut. Vers une nouvelle croissance pour la France, 2004.

V. Canal, C. Diebolt, and M. Et-jaoul, Convergence et disparités régionales du poids de l'enseignement supérieur en France, 1964.

N. Charles, Les étudiants français à la vitesse TGV. L'individualisation des parcours d'études à l'aune des cas anglais et suédois », OVE Infos, 31. -et Delpech Q., 2015, Investir dans l'internationalisation de l'enseignement supérieur, 2016.

A. Claeys-kulik and T. Et-estermann, Define thematic report : performancebased funding of universities in Europe, 2015.

, L'autonomie financière des universités : une réforme à poursuivre, Cour des comptes, 2015.

P. Courtioux, « Financement de l'enseignement supérieur : une contribution des diplômés est-elle envisageable ? », Revue française d'économie, p.24, 2010.

J. Cytermann, Universités et grandes écoles. Problèmes politiques et sociaux, 2007.

B. Ducoudre, M. Iacopetta, S. Levasseur, M. Plane, X. Ragot et al., « Évaluation de l'impact d'une politique d'investissement dans l'enseignement supérieur et la recherche (ESR) », dans Livre blanc pour l'enseignement supérieur et la recherche, 2017.

H. Etzkowitz and L. Et-leydesdorff, Universities and the Global Knowledge Economy: A Triple Helix of University-Industry-Government Relations, 2005.

/. European-commission and . Eacea/eurydice, The European Higher Education Area in 2015: Bologna Proces Implementation Report, 2015.

D. Filâtre and C. Et-manifet, Université et territoire. Nouvelles relations, nouveaux défis », Sciences de la société, p.58, 2003.

F. Forest, Les universités françaises au coeur d'un système d'enseignement supérieur éclaté » dans F. Forest (dir.), Les universités en France, fonctionnement et enjeux. Rouen : PURH -, 2013, « Les universités » dans C. Szymankiewicz, Les notices : le système éducatif. Paris : La Documentation française, pp.11-12, 2012.

A. Fremont, « L'aménagement territorial universitaire », Espace géographique, vol.3, 1990.

D. Gillot and A. Dupont, Mise en oeuvre de la loi n o 2007-1199 du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités, p.446, 2013.

F. Goulard, L'enseignement supérieur en France, état des lieux et propositions, 2007.

A. Gras, Grandeur et dépendance, sociologie des macro-systèmes techniques, 1993.

M. Grosseti, « Éléments de discussion pour une sociologie des bifurcations (contingences, événements, et niveaux d'action) », communication pour le colloque « Anticipation, 2003.

P. Hetzel, De l'université à l'emploi : rapport final de la Commission du débat national Université-Emploi, 2006.

E. Hooper, « La dette étudiante américaine, prochaine crise des subprimes ? », Regards croisés sur l'économie, p.16, 2015.

G. Houzel, Les étudiants et la vie étudiante », dans F. Forest (dir.), Les universités en France, fonctionnement et enjeux, 2012.

, La situation financière des universités, mars, IGF, 2015.

, Enseignement supérieur et numérique : connectezvous !, rapport, 2017.

I. Kabla-langlois, . Éclairage, and . Références, « Les jeunes et l'enseignement supérieur : s'orienter, réussir, s'insérer, 2016.

J. Lalouette, La vie intellectuelle en France. I : Des lendemains de la Révolution à 1914, La glorification de la science au xix e siècle » dans C. Charle, L. Jeanpierre (dir.), 2016.

A. Lami, La tutelle de l'État sur les universités françaises, mythe et réalité, thèse, 2013.

, La stratégie nationale de l'enseignement supérieur (StraNES), 2016.

L. Moulin, « Frais d'inscription dans l'enseignement supérieur et régimes d'État-providence : une analyse comparative », Éducation et sociétés, vol.36, 2015.

C. Musselin, La grande course des universités. Paris : Presses de Sciences Po, 2017.

, Automatisation et travail indépendant dans une économie numérique, OCDE. -, 2016b, Regards sur l'éducation 2016 : les indicateurs de l'OCDE, 2016.

T. Piketty, Le capital au xxi e siècle, 2013.

P. Pillay, Higher Education and Economic Development: Literature review, Centre for Higher Education Transformation (CHET), 2011.

J. Pisani-ferry, Quelle France dans dix ans ? Les chantiers de la décennie, 2014.

E. Pruvot and T. Et-estermann, , 2017.

E. Pruvot, T. Estermann, and P. Et-mason, , 2015.

. Sénat, , p.446, 2013.

L. Sfez, La politique symbolique, PUF. -, 2012, « Les images symboliques. Communication du symbolique et symbolique de la communication dans les sociétés modernes et postmodernes », Actes du colloque international ORC IARSIC-ESSACHESS, 1978.

A. Van-zanten, « Les inégalités d'accès à l'enseignement supérieur. Quel rôle jour le lycée d'origine des futurs étudiants ? », Regards croisés sur l'économie, p.16, 2015.

E. Vieira and B. Et-lepori, « The growth process of higher education institutions and public policies, Journal of Informetrics, p.10, 2016.

G. Vedel, Les libertés universitaires, 1960.

, dite Edgar Faure, d'orientation de l'enseignement supérieur, JORFTEXT000000824315. -n o 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche, 1968.

, Avis présenté au nom de la Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire sur le projet de loi de finances pour 2014 : tome X -Recherche et enseignement supérieur, enseignement supérieur et vie étudiante, par M, 2013.

P. Bance and J. Et-didisse, Nouveaux modes d'internalisation des missions publiques et bifurcation institutionnelle du système universitaire français », dans P. Bance (dir.), L'internalisation des missions d'intérêt général par les organisations publiques. Rouen : PURH, 2015.

, Les universités et l'innovation, agir pour l'économie et la société, Conférence des présidents d'universités), 2014.

, Note d'information, 2016.

, Note d'information, DEPP, vol.32, 2016.

, Repères et références statistiques, 2016.

2. Esr and «. L. , , vol.20

F. Forest, Les universités en France. Fonctionnement et enjeux, 2012.

M. Henkel, « La relation enseignement-recherche », Politiques et gestion de l'enseignement supérieur, p.16, 2004.

, Pour une société apprenante, propositions pour une stratégie nationale de l'enseignement supérieur, MENSR, 2015.

R. Rozan, Le lien entre enseignement supérieur et recherche », dans Quelle université française pour demain ? Fondation Res Publica, 2010.

A. Tiran, L'État stratège et la réforme des universités », dans P. Bance (dir.), Quel modèle d'État stratège en France ? Rouen : PURH, 2016.

, Conseil européen des 23 et 24 mars, Conclusions de la présidence, 2000.

;. Becker and . Flacher, avant tout monétaire, qui se matérialise par un salaire plus élevé. Selon cette doctrine, les décisions d'étudier sont prises en comparant les coûts et bénéfices (en matière de productivité et donc de salaire) des différentes options que constituent les possibles cursus universitaires. Dans cette éducation « par capitalisation, les étudiants deviennent des clients des universités, ces dernières se concevant alors comme fournisseurs, 1962.

, La société continue à participer au financement, car elle bénéficie d'externalités positives : l'individu formé n'est pas le seul à profiter de son capital humain 2 . Néanmoins, et c'est ce qui caractérise le régime « libéral », l'étudiant doit prendre une part significative des coûts, les marchés (éducatif et du travail) permettant de guider l'offre et la demande vers une allocation optimale des ressources. L'éducation est donc un bien économique, bien avant d'être un vecteur d'émancipation. Dès lors, un ensemble de caractéristiques se retrouvent dans les pays concernés : les frais d'inscription sont élevés et un système de bourses, mais surtout de prêts, permet aux étudiants d'acquitter ces frais élevés. Les prêts sont souvent garantis par l'État afin de pallier les difficultés d'accès aux financements. Les bourses, lorsqu'elles existent, privilégient le « mérite » au détriment de critères sociaux. Il s'agit en effet de privilégier la responsabilité et le mérite individuels (Casta, 2012), de stimuler avant tout un investissement rentable. On ne sera dès lors pas étonné d'apprendre que l'Angleterre, après avoir mis en place un système de bourse pour accompagner sa politique d'introduction (1998) et de relèvements successifs des frais d'inscription, a décidé d'abandonner les bourses au profit des seuls prêts : les maintenance grants destinés aux plus modestes ont été supprimés à l'issue de votes serrés en janvier, catif entre la société et les individus qui vont directement bénéficier de ce capital humain, 2016.

, On pourra se référer au chap. 22 ci-dessus, même si le lecteur notera que nous ne partageons pas les mêmes conclusions quant au financement de l'enseignement supérieur

, Ce montant correspond à celui retenu par la plupart des universités et des formations, celles-ci ne souhaitant pas, par des prix inférieurs, donner un « mauvais » signal sur leur qualité intrinsèque. Les étudiants peuvent s'endetter pour payer leurs frais d'inscription et pour assurer une partie de leurs frais de vie. Jusqu'en 2016, les étudiants de premier cycle dont les parents ont un revenu inférieur à 25 000 £ par an percevaient une bourse, Le plafond des frais d'inscription au Royaume-Uni est actuellement de 9 000 £

, Arrêtons les frais ! Pour un enseignement supérieur gratuit et émancipateur, Références ACIDES, 2014.

P. Aghion and E. Et-cohen, Éducation et croissance. Paris : La Documentation française, 2004.

B. Amable, Les cinq capitalismes. Diversité des systèmes économiques et sociaux dans la mondialisation, 2005.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00310487

S. Anthony, « Student income and study behaviour in Denmark, European Journal of Education, vol.34, issue.1, pp.87-94, 1999.

J. Attali, Pour un modèle européen d'enseignement supérieur, 1998.

A. Autume, &. , L. Merrer, P. Pisani-ferry, and J. , « Financement et organisation de l'enseignement supérieur : vers un nouveau modèle ? », Revue d'économie politique, vol.116, pp.743-744, 2006.

N. Barr, Alternative funding resources for higher education, The Economic Journal, vol.103, issue.418, pp.718-728, 1993.

G. S. Becker, « Investment in human capital : a theoretical analysis, Journal of Political Economy, vol.70, issue.5, pp.9-49, 1962.

M. Beffy, D. Fougère, and A. Et-maurel, « L'impact du travail salarié des étudiants sur la réussite et la poursuite des études universitaires, Économie et statistique, vol.422, pp.31-50, 2009.

C. Belfield, J. Britton, L. Dearden, and L. Et-erve, Higher Education funding in England : past, present and options for the future », Institute for Fiscal Studies, 2017.

E. Boulet, Université Paris 4. -et Harari-Kermadec H., 2014, « Le rôle de la quantification dans le processus de marchandisation de l'université. Étude de cas d'une université anglaise, Politiques et Management public, issue.4, p.31, 2013.

P. Bourdieu, Avenir de classe et causalité du probable », Revue française de sociologie, vol.15, pp.3-42, 1974.

J. Passeron, Les héritiers, les étudiants et la culture, 1964.

S. V. Cameron and J. J. Et-heckman, « The dynamics of educational attainment for black, hispanic, and white males, Journal of Political Economy, vol.109, issue.3, pp.455-499, 2001.

A. Casta, Le financement des étudiants en France et en Angleterre de 1945 à 2011. Le Student Finance, l'Award et le salaire étudiant et leur hégémonie, thèse, 2012.

N. Charles, « Les prêts à remboursement contingent au revenu : un système de financement des études importable en France ? », Revue française de sociologie, vol.53, pp.293-333, 2012.

, Justice sociale et enseignement supérieur : une étude comparée en Angleterre, 2013.

P. Courtioux, Peut-on financer l'éducation du supérieur de manière plus équitable ? EDHEC, WP. -, 2010, L'effet du système socio-fiscal sur les rendements privés de l'enseignement supérieur, 2009.

G. Esping-andersen, Social foundations of postindustrial economies, Oxford, The three worlds of welfare capitalism, 1999.

E. Field, « Educational debt burden and career choice : Evidence from a financial aid experiment at NYU law school, American Economic Journal : Applied Economics, vol.1, pp.1-21, 2009.

D. Flacher, H. Harari-kermadec, and L. Et-moulin, « Faut-il (vraiment) augmenter les frais d'inscription à l'université ? », Revue française d'économie, Régime par répartition dans l'enseignement supérieur : fondements théoriques et estimations empiriques, vol.27, pp.145-183, 2012.

R. H. Frank, Luxury fever: Why money fails to satisfy in an era of excess, 2001.

R. J. Gary-bobo and A. Et-trannoy, « Faut-il augmenter les droits d'inscription à l'université ? », Revue française d'économie, vol.19, pp.189-237, 2005.

, Une réforme du financement des universités européennes passe par des prêts aux étudiants », Reflets et perspectives de la vie économique, Efficient Tuition Fees and Examinations », vol.45, pp.1211-1243, 2006.

S. Grégoir, Les prêts étudiants peuvent-ils être un outil de progrès social ?, 2008.

C. Hedges, Empire of illusion : The end of literacy and the triumph of spectacle, 2009.

P. Kirby, Degrees of debt : Funding and finance for undergraduates in Anglophone countries, 2017.

C. Laval, F. Vergne, P. Clément, and G. Et-dreux, , 2012.

D. Maguain, « Les prêts contingents aux étudiants dans les pays de l'OCDE », Revue française d'économie, vol.20, pp.51-71, 2005.

M. ;. Maillard and L. Monde, Le Japon va fermer 26 facs de sciences humaines et sociales, pas assez "utiles, 2015.

J. Mincer, « Investment in human capital and personal income distribution, Journal of Political Economy, vol.66, pp.281-302, 1958.

L. Moulin, Frais d'inscription dans l'enseignement supérieur : enjeux, limites et perspectives, thèse, université Paris 13, Flacher D. et Harari-Kermadec H., 2016, « Tuition Fees and Social Segregation: Lessons from a Natural Experiment at the University of, vol.48, pp.3861-3876, 2014.

, Regards sur l'éducation, OCDE, 2013.

M. Rothschild and L. J. Et-white, « The analytics of the pricing of higher education and other services in which the customers are inputs, Journal of Political Economy, vol.103, issue.3, pp.573-586, 1995.

T. W. Schultz, « Investment in human capital », The American economic review, vol.51, pp.1-17, 1961.

A. Sen, L'idée de justice, 2010.

C. Van-de-velde, Sociologie comparée de la jeunesse en Europe, 2008.

J. Viallet, Étudiants, l'avenir à crédit, 2016.

, L'ancrage territorial d'une université est une évidence, l'intérêt et son impact pour le développement local, certain. Toutefois, les stratégies territoriales n'ont pas toujours croisé l'équation propre des établissements, équation qui dépend assez largement des orientations nationales et des différents trains législatifs qui caractérisent la période. Pour finir, le couple a toujours cherché des convergences dans un intérêt commun bien compris. La récente convention-cadre de février 2017 qui lie l'association Régions de France et la Conférence des présidents d'université (CPU) témoigne d'un intérêt commun à agir des parties et d'une réelle volonté de « renforcer » les collaborations dans de nombreux domaines. L'ambition apparaît plus forte qu'en 2009 (premier accord-cadre), les problématiques de l'époque -création du commissariat général aux investissements (CGI), des pôles de recherche et d'enseignement supérieur (PRES) -rendant la vision plus confuse. La relation des régions à l'enseignement supérieur ne se limite pas bien sûr aux universités ; les grandes écoles constituent des acteurs majeurs, les organismes de recherche également. Les régions à des titres divers recherchent des collaborations qui ne relèvent pas d'une formalisation nationale, mais qui se révèlent fécondes au sein des écosystèmes locaux liant les acteurs de l'entreprise et de l'innovation. Pour traiter de l'action régionale dans les relations singulières à l'enseignement supérieur et la recherche, plusieurs questions peuvent être posées. Comment s'apprécie la réalité du soutien financier des régions dans l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation ?, Depuis la création des régions en tant que collectivités territoriales, l'intérêt qu'elles portent à l'enseignement supérieur et à la recherche ne s'est jamais démenti. Selon les régions, les relations peuvent connaître des histoires différentes et la relation de celles-ci vis-à-vis de l'appareil académique, en particulier, a évolué et s'est densifiée ces trente dernières années. L'enseignement supérieur a perçu les régions et à travers elles les territoires comme un objet complexe

, Cette séquence constitue un moment majeur, car l'échelon régional tend à s'affirmer non plus comme un financeur de l'action publique en faveur de l'enseignement supérieur et de la recherche, mais comme un acteur en capacité de co-construire en contractualisant avec des PRES dans certains cas. Les communautés d'universités et établissements instituées par la loi du 22 juillet 2013 remplaceront les PRES ; leur mise en place fera l'objet d'un

, des charges, seule « l'excellence » des projets proposés serait évaluée par un jury international (jury resté inchangé durant les deux vagues d'appel à projets des IDEX). À la suite aux interrogations des régions, et par prévenance ou condescendance, le CGI a admis que les collectivités territoriales pouvaient soutenir les projets d'initiative. Dans la réalité, elles n'étaient pas concernées et par construction tenues à l'écart pour la définition de la dizaine de champions à retenir, D'un montant global de 35 milliards d'?, dont 11 milliards d'? pour l'enseignement supérieur et la formation et 6 milliards pour la recherche, cette décision assise sur les conclusions du rapport Juppé-Rocard a pour objectif, concernant l'enseignement supérieur et la recherche, de faire émerger des sites universitaires de rang mondial en capacité de « challenger » les universités étrangères et de rendre attractif l'appareil académique national

, Il suit de là, et c'est la deuxième caractéristique, l'idée majeure en matière d'excellence portait davantage sur la capacité à fusionner des établissements en tant que structures que sur l'excellence de la recherche, ou de la formation, condition nécessaire, mais non suffisante, voire secondaire. La référence à la notion de groupement qui renvoyait à un portage des pôles d'enseignement supérieur et de recherche, à leur fonction collaborative, induisait dans l'esprit des auteurs du cahier des charges, selon la compréhension qu'en a aujourd'hui l'auteur du présent texte, une approche intégrative aboutissant à rechercher les fusions d'établissements. La défidu colloque de la CPU de février 2012 à Marseille, Yvon Berland, président de la nouvelle université d'Aix-Marseille fusionnée, indiquait qu'il avait fallu 40 ans pour que les trois universités convergent ; dans ce cas, mais aussi celui de Strasbourg, les fusions ont précédé l'attendu du cahier des charges des projets d'IDEX. Cette nouvelle donne ne va pas de soi, Au fur et à mesure des échanges pour commenter le texte de l'appel à projets, les questions de gouvernance ont pris l'ascendant sur la qualité de l'enseignement (que les acteurs académiques ont trop minoré au départ) et celle de la recherche, vol.27

, COMUE et territoires : entre une approche théorique et administrée et une approche par écosystèmes construits

, Cette question des regroupements universitaires et de la création de Communauté d'universités et établissements (COMUE) -rendu obligatoire par la loimérite que l'on s'y arrête quelques instants. La loi a prévu trois possibilités pour les regroupements : la fusion, en ligne avec les modes de gouvernance favorisés dans les appels à projets d'IDEX ; l'association qui, à l'inverse, L'article 62 de la loi de juillet 2013 prévoit que les contrats pluriannuels passés entre l'État et les communautés d'universités et établissements associent la ou les régions et les autres collectivités territoriales

, Ainsi, nombre de regroupements parisiens ont pris appui sur le PRES puis la COMUE pour construire et obtenir des initiatives d'excellence (Paris-Sciences et Lettres, Sorbonne-Paris Cité, Sorbonne Universités). À l'inverse, une CO-MUE comme l'UBL n'a jamais convaincu le jury international des IDEX, du fait d'une structure plus proche d'une bureaucratie universitaire que d'une université, sans prérogatives, avec beaucoup de membres (26 en 2017), d'un titre. Tout d'abord, cet argument répété à l'envi par des acteurs locaux, mais surtout nationaux, visait plus à convaincre de la réalisation d'une COMUE interrégionale que d'une réussite à ce concours. Ensuite et comme indiqué, hélas pour l'Ouest, la distribution des sites sur le grand Ouest conduisait à un projet fédéral, non compatible, les COMUE qui préfigurent ou rendent possibles des logiques intégratives. À ce titre, les COMUE, selon leur décret propre, peuvent proposer une organisation robuste ou molle (liée à ce qui est dévolu à l'échelon supra), selon la volonté des membres. Plus le nombre de membres est important et plus la COMUE est faible, on va très vite vers le plus faible dénominateur commun

P. Balme, J. Cytermann, S. Kallenbach, M. Ponsot, and C. Szymankiewicz, Pôles de proximité et réseaux territoriaux d'enseignement supérieur, 2011.

P. Bance, Quel modèle d'État stratège en France ?, 2016.

A. Boinet, L. Perrin, and C. Vincent-nissle, Le financement de la recherche et du transfert de la technologie par les collectivités territoriales, Sous-direction des systèmes d'information et des études statistiques du ministère de l'Enseignement supérieur de la Recherche et de l'Innovation, 2017.

C. Charle and C. Et-soulie, La dérégulation universitaire, 2015.

J. Cytermann, Le développement de l'enseignement supérieur, rôle respectif de l'État et des collectivités territoriales », Éducation et formations, 62. -, 2007, La mise en place des pôles de recherche et d'enseignement supérieur, 2002.

J. Dalous, M. Jeljoul, A. Landreau-mascaro, and S. Et-lemerle, Le compte de l'éducation, Principes, méthodes et résultats pour les années, 2006.

M. Debene, Code de l'éducation commenté, 2018.

J. Duport, Aménagement du territoire, enseignement supérieur et recherche : entre proximité et excellence, Conseil économique et social, 2008.

R. Élacroix and L. Et-maheu, Les grandes universités de recherche, 2015.

A. Lespagnol and M. Et-leprince, Les mutations de l'enseignement supérieur en Bretagne, Rennes : PUR, pp.1945-2015, 2016.

C. Musselin, La grande course des universités, Les Presses de Sciences Po, 2017.

B. Pouliquen, Comprendre l'excellence scolaire, l'exemple de la Bretagne, Rennes : SCENREN, 2010.

M. Taquet, Les COMUE, des regroupements à l'avenir incertain », L'Étudiant, 2018.

, La contribution de la politique régionale à une croissance intelligente dans le cadre de la stratégie « horizon, 2010.

, Chapitre 30

. L'europe-de-l'enseignement-supérieur,

. Le-développement-d'une-europe, Après les rendez-vous manqués des fondateurs de l'Europe avec les projets concurrents d'une « Europe des universités » ou d'une « Université européenne » proposés dès 1948 (Ravinet, 2007), ce qu'il est convenu d'appeler aujourd'hui l'Espace européen de l'enseignement supérieur (EEES) 1 , officiellement créé en 2010 dans le cadre du processus dit de Bologne, apparaît comme une réalité tangible. En effet, au-delà des étudiants Erasmus qui ont pu bénéficier d'une bourse de mobilité de la Commission européenne depuis 1987, ce sont tous les étudiants européens qui étudient chaque année dans des cursus universitaires harmonisés ou en voie de l'être, comme les ministres de l'Éducation des pays au-delà des frontières du Conseil de l'Europe cette fois (48 pays en 2017), l'ont progressivement souhaité depuis 1998. Ainsi peut-on observer qu'au cours de ces quatre dernières décennies les politiques d'enseignement supérieur sont de plus en plus pénétrées d'Europe tandis que la construction européenne, en particulier celle de l'Union européenne, repose de plus en plus elle-même sur l'enseignement supérieur et la recherche, la connaissance étant présentée comme un instrument central de la compétition mondiale, 1996.

C. Dans-ce-contexte, Union européenne, une Europe de l'enseignement supérieur de l'Atlantique à l'Oural s'est organisée, mobilisant ainsi de très nombreux décideurs européens et nationaux de l'enseignement supérieur, en particulier les ministres en charge de l'Enseignement supérieur, la Commission européenne, mais aussi les représentants européens des universités, des étudiants, du personnel, qu'aux côtés des politiques incitatives de l

, EHEA (European Higher Education Area) est l'acronyme communément utilisé

, Jürgen Rüttgers (Allemagne), Luigi Berlinguer (Italie), Tessa Blackstone (Royaume-Uni), 1998.

, Nous avons en particulier contribué au lancement de la candidature française, puis à l'organisation de la 10 e conférence ministérielle qui se tiendra à, vol.25, 2018.

. Pour-reprendre-le-titre-de-peters and . Waterman, Lessons from America's Best-Run Companies) qui s'est vendu par millions d'exemplaires dans le monde entier, Search of Excellence, 1982.

, Traduction assurée par l'auteure, p. 8 du rapport à la nation et au secrétaire d'éducation, « A nation at risk: the imperative for educational reform, 1983.

, Il est repris dans les travaux de Joseph Stiglitz, par ailleurs conseiller économique du président Clinton. C'est également le titre de la Stratégie nationale pour l'enseignement supérieur (StraNES) en France, 2015.

, Depuis 2004, si dans le « top 500 », les États-Unis ont perdu 35 universités tandis que la Chine en a gagné 37, vol.1, 2017.

T. Le-célèbre and . There,

, La Commission s'appuie en effet sur les classifications en cours aux États-Unis, dont celle de la Fondation Carnegie qui distinguait en 2000 deux sous-catégories parmi les universités de recherche (avec doctorat) : intensives (110 universités) et extensives

, Jamil Salmi est membre du jury international IDEX pour le PIA3 depuis 2016. en recherche et des universités, plus fortes en recherche (que les grandes écoles tout au moins) et donc plus comparables à l'international, mais appelées à perdre de leur influence, étant les seules à absorber la massification croissante des effectifs sans augmentation significative des moyens

, Il s'agissait bien dans les propositions du rapport Attali de s'assurer la Sorbonne, ce sont 29 pays (et non pas les 15 de l'UE 19 ) qui, un an plus tard, signent la déclaration de Bologne. La Commission va alors se saisir de cette opportunité intergouvernementale pour que l'enseignement supérieur, au même titre que la recherche, puisse servir la stratégie de Lisbonne (Croché, 2007), annonçant par là même un « agenda de modernisation, /8 qui conduira à la réforme française du LMD en 2002, mais aussi à l'organisation européenne des études en trois cycles à partir de, 2003.

, European University Association) vont dès le départ se rallier à un processus qu'ils jugent nécessaire, mais qu'ils souhaitent pouvoir influencer pour éviter toute ingérence trop forte des gouvernements et de la Commission européenne dans les affaires académiques. Les étudiants quant à eux (représentés par l'ESIB, puis l'ESU 20 autorités publiques (européennes et nationales), le monde académique, les étudiants et les employeurs allait en faire une marque de fabrique originale et particulièrement observée, Les représentants européens des présidents d'université (regroupés dans l'EUA, 2009.

P. Ravinet, précise par ailleurs que cette démarche à quatre, sans aucune consultation des autres pays de l'UE, a particulièrement agacé, 2007.

. L'esu, European students' Union) comprend 45 organisations étudiantes de 38 pays

. Le-terme-de-partie-prenante, stakeholder) renvoie bien aux théories de la stratégie d'entreprise avec une volonté délibérée de jouer avec le terme de stockholder (désignant l'actionnaire) afin d'indiquer que d'autres parties ont un intérêt (stake) dans l'entreprise, 2010.

, Ces dépenses publiques ne font d'ailleurs l'objet d'aucun objectif de l'UE, à la différence de l'objectif de 3 % du PIB pour la recherche

, une moyenne de 1,32 % (niveau de la France) et un minimum autour de 0,5 % pour des pays comme l'Arménie, la Géorgie ou l'Azerbaïdjan. Notons que l'Italie qui a commencé le premier cycle de Bologne (1999-2000) à 0,5 % et qui clôturera le deuxième cycle en 2020 se situe à 0,8 % (voir Bologna Process Implementation Report, p.39, 2015.

, Observatoire des financements publics mis en place par l'Association européenne des universités (EUA) en 2012 et actualisé fin, 2017.

. Autriche, . Belgique, . Estonie, . Irlande, . Islande et al.,

. Azerbaïdjan, . Biélorussie, . Kazakhstan, . Moldavie, . Russie et al., La CEI a été créée en 1991 par onze pays de l'ex-URSS rejoints en 1993 par la Géorgie (les 8 premiers sont dans l'EEES) : Arménie

, Institut d'éducation de l'université de Londres, réalisés pour la Commission européenne, ont contribué à faire passer l'idée dans les conférences européennes des recteurs que si la barrière des 1 000 £ ou ? arrive à être franchie, la voie est ouverte pour atteindre le stade suprême d'une « bonne » politique publique qui autoriserait les universités à fixer elles-mêmes progressivement le montant de leurs droits d'inscription. 35. 1 450 milliards de dollars (44 millions d'emprunteurs, Les travaux du CHEPS (Centre for Higher Education Policies, université Twente aux Pays-Bas) et de l, 2017.

C. Adelman, « The Bologna Process for U.S Eyes: Re-learning Higher Education in the Age of Convergence », Institute for Higher Education Policy, 2009.

P. Aghion and P. Et-howitt, Endogenous Growth Theory, 1998.

K. J. Arrows, « The Economic Implications of Learning by Doing », Review of Economic Studies, vol.29, pp.155-173, 1962.

M. Ballatore and T. Et-blöss, « L'autre réalité du programme Erasmus : affinité sélective entre établissements et reproduction sociale des étudiants », Formation Emploi. Revue française de sciences sociales, vol.103, pp.57-74, 2007.

P. Bance, « Quel modèle d'État stratège en France ? », Commission scientifique du CIRIEC France, 2016.

P. Bezes and C. Et-musselin, Le new public management, entre rationalisation et marchandisation », dans A French touch dans l'analyse des politiques publiques, pp.125-152, 2015.

P. Bitoun and Y. Et-dupont, Le sacrifice des paysans, une catastrophe sociale et anthropologique, L'Échappée, 2016.

I. Bruno, À vos marques, prêts? cherchez ! La stratégie européenne de Lisbonne, vers un marché de la recherche, 2008.

C. Charle, Universités françaises et universités européennes face au défi de Bologne », dans C. Charle et C. Soulié (dir.), Les ravages de la modernisation universitaire en Europe, pp.9-32, 2007.

, Progress in Higher Education Reforms cross Europe. Funding reform, rapport pour la Comission européenne, 2010.

, Une stratégie pour une croissance intelligente, durable et inclusive, COM, Faire réussir le projet de modernisation pour les universités : formation, recherche et innovation, COM, 208. -, 2007, L'espace européen de la recherche : nouvelles perspectives, COM, vol.152, p.17, 2005.

-. and E. Et-eurydice, The European Higher Education Area in 2015 : Bologna Process Implementation Report, 2015.

S. Cadiou and G. Et-franquemagne, « La place des jeunes chercheurs : l'expérience du mouvement "Sauvons la recherche" », Mouvements, 71, pp.80-91, 2012.

S. Croché, « L'université circonscrite par Bologne. Quand l'Europe impose sa définition de la bonne institution et de la bonne science en réseau, 2009.

D. Meulmeester and J. , « Vers une convergence des modèles ? Une réflexion à la lumière des expériences européennes de réforme des systèmes d'enseignement supérieur », Pyramides. Revue du centre de recherche en administration publique, vol.14, pp.31-58, 2003.

Y. Dupont, L'université en miettes, servitude volontaire, lutte des places et sorcellerie, L'Échappée, 2014.

S. Garcia, « Réforme de Bologne et économicisation de l'enseignement supérieur, vol.33, pp.154-172, 2009.

S. Gozi, Génération Erasmus : ils sont déjà au pouvoir, 2016.

C. Granger, La destruction de l'université française, 2015.

E. Hazelborn, The Accountability and Transparency agenda ; Emerging issues in the Global Era, 2017.

J. Knight, Trade in higher education services : the implications of GATS, The Observatory on Borderless Higher Education, 2002.

. Ocde,

S. Marginson, Limitations of human capital theories, pp.1-15, 2017.

S. Mercier, « Une analyse historique du concept de parties prenantes : quelles leçons pour l'avenir ? », Management et avenir, vol.33, pp.142-156, 2010.

R. Morder and C. Rolland-diamond, Étudiant·e·s du monde en mouvement : migrations, cosmopolitismes et internationales étudiantes (1880-1973) », GERME (Groupe de recherche sur les mouvements étudiants), 2012.

G. B. Nielsen, « Students politics and the value(s) of public welfare, Student politics and protest : international perspectives, 2017.

B. O'malley, « Call for Students to unite behind one global voice, p.416, 2016.

H. Pechar, European higher education at the crossroads, Between the Bologna Process and National Reforms, Part 2, 2012.

T. J. Peters and R. H. Et-waterman, Lessons from America's Best-Run Companies, Search of Excellence, 1982.

P. Pol, « La passion de l'excellence en Allemagne, en Espagne et en France », Repères, 14. -, 2016, « Beyond 2020 : imagine a bridge of academic and scientific solidarity around the world », Conference Conversation Starter, European Association for International Education, Imagine, Liverpool. -, 2011, « La coordination européenne "à la bolognaise". Réflexions sur l'instrumentation de l'espace européen de l'enseignement supérieur ». Revue française de science politique, vol.61, pp.23-49, 2012.

B. Readings, Dans les ruines de l'université, 1996.

M. Richonnier, « Comment l'Europe des citoyens (éducation et santé publique) est-elle née en 1987 ? », L'Europe en formation, vol.365, pp.165-194, 2012.

J. Salmi, Le défi d'établir des universités de rang mondial, Banque mondiale, 2009.

S. Slaughter and G. Et-roades, Academic Capitalism in the New Economy: Challenges and Choices. Market, State and Higher Education, 2009.

S. ?tech, The Bologna Process as a New Public Management Tool in Higher Education », vol.2, pp.263-282, 2011.

V. Tomusk, Creating the European area of higher education. Voices from the Periphery, 2007.

, Étudiants internationaux en France et dans le monde, Graphique, vol.65, 1999.

, Les classements internationaux comme instruments de justification ? À travers les classements internationaux, les universités françaises semblent bien moins performantes que les universités anglo-saxonnes

L. Pourtant and . Taux, Si l'on exclut les docteurs, l'insertion professionnelle des diplômés du supérieur est meilleure en France que dans l'ensemble des pays de l'OCDE et qu'aux États-Unis : en 2015, 83 % des diplômés d'un cycle universitaire court âgés de 25 à 64 ans occupent un emploi contre 77 % aux États-Unis (80 % dans l'OCDE), de même que 82 % des détenteurs d'une licence (ou équivalent) en France contre 81 % aux États-Unis (82 % dans l'OCDE) et 86 % des détenteurs d'un master (ou équivalent) en France contre 84 % aux États-Unis (87 % dans l'OCDE), de jeunes de 24 à 34 ans diplômés du supérieur dans la population française (voir supra annexes de la 1 re partie, vol.67, 2014.

, Graphique 68 : Origine des étudiants internationaux en France en, 2014.

R. Gonzalez, Cette seule approche par les frais d'inscription ne permet donc vraisemblablement pas d'appréhender complètement la question des coûts de la mobilité et des avantages hors prix dont bénéficient les universités françaises. En réalité, les différences de coûts directs des investissements éducatifs à l'étranger dépendent également de l'hétérogénéité des coûts supplémentaires dans les différents pays d'accueil. En particulier, le coût de la vie dans les territoires de destination affecte négativement les flux internationaux d'étudiants, Les prix Nobel de physique, de chimie et de médecine sont retenus, ainsi que les prix d'économie de la Banque de Suède et les médailles Fields de mathématique. pays frontaliers, 1998.

;. De-même and . Souto-otero, En premier lieu, les anciens étudiants internationalement mobiles constituent les ambassadeurs des universités d'accueil. Par leurs retours d'expérience, ils favorisent la transmission d'informations concernant les conditions de vie et d'études dans le pays de destination, et de ce fait encouragent la mobilité des nouveaux candidats (Beech, le manque de compétences linguistiques peut néanmoins freiner les projets de mobilité internationale, 2004.

, Profiter des atouts de la France pour répondre aux défis de demain En matière d'attractivité de la France

, Pour autant, depuis 2012, la croissance du nombre d'étudiants internainternationaux d'étudiants vers la France. Pour autant, conserver ses positions ne permettra pas en soi à la France d'accroître son attractivité face aux systèmes universitaires étrangers. Au mieux, cela conduira les universités françaises à doubler leurs effectifs d'étudiants internationaux, mais à demeurer à la quatrième position des territoires d'accueil, Si les dynamiques d'internationalisation se poursuivent au même rythme, les universités françaises devraient presque mécaniquement capter un plus grand nombre d'étudiants internationaux

, Renforcer les atouts existants

, Le montant des frais d'inscription contribue de façon importante aux coûts des mobilités internationales, et donc à l'attractivité des territoires

A. Abbott and M. Et-silles, « Determinants of international student migration, The World Economy, vol.39, pp.621-635, 2015.

T. Agasisti and A. Et-dal-bianco, Determinants of college student migration in Italy: Empirical evidence from a gravity approach, 2007.

P. Bance and J. Et-didisse, Nouveaux modes d'internalisation des missions publiques et bifurcation du système universitaire français », dans P. Bance (dir.), L'internalisation des missions d'intérêt général par les organisations publiques, 2015.

C. Bansak, N. B. Simpson, and M. Et-zavodny, The Economics of Immigration, 2015.

S. E. Beech, « International student mobility : the role of social networks, Social & Cultural Geography, vol.16, pp.332-350, 2015.

M. Beine, R. Noël, and L. Et-ragot, « Determinants of the international mobility of students, Economics of Education Review, vol.41, pp.40-54, 2014.

S. Bejean and B. Et-monthubert, Pour une société apprenante. Propositions pour une stratégie nationale de l'enseignement supérieur, 2015.

J. Billaut, D. Bouyssou, and P. Et-vincke, « Faut-il croire le classement de Shangai ?, vol.8, 2010.

E. Boudard, D. F. Et-westerheijden, H. France-;-dans, J. De-boer, J. File et al., Initiatives for Excellence, Policy Analysis of Structural Reforms in Higher Education : Processes and Outcomes, pp.161-182

R. Brooks and J. Et-waters, « International higher education and the mobility of UK students, Journal of Research in International Education, vol.8, pp.191-209, 2009.

C. France, « L'impact des classements internationaux des établissements d'enseignement supérieur en France et dans le monde », Les notes de Campus France, p.47, 2005.

C. , « Choosing Canadian graduate schools from afar : East Asian students ? perspectives », Higher Education, vol.54, pp.759-780, 2007.

J. Didisse, H. T. Nguyen, and T. A. Et-tran, , 2018.

S. Doyle, P. Gendall, L. H. Meyer, J. Hoek, C. Tait et al., « An investigation of factors associated with student participation in study abroad, Journal of Studies in International Education, vol.14, pp.471-490, 2010.

R. Florian, Irreproducibility of the results of the Shanghai academic ranking of world universities, vol.72, pp.25-32, 2007.

J. Grogger and G. H. Et-hanson, Income maximization and the selection and sorting of international migrants, Journal of Development Economics, vol.95, pp.42-57, 2011.

J. F. Et-reilly and B. , « The determinants of United Kingdom student visa demand from developing countries, IZA Journal of Labor & Development, vol.2, 2013.

J. Kim, « Economic analysis of foreign education and students abroad », Journal of Development Economics, vol.56, pp.337-365, 1998.

Y. Kondakci, « Student mobility reviewed : attraction and satisfaction of international students in Turkey, vol.62, pp.573-592, 2011.

J. P. Lassegard, « Student perspectives on international education: an examination into the decline of Japanese studying abroad, Asia Pacific Journal of Education, vol.33, pp.365-379, 2013.

M. Lesjak, E. Juvan, E. M. Ineson, M. H. Yap, and E. P. Et-axelsson, « Erasmus student motivation: Why and where to go?, vol.70, pp.845-865, 2015.

M. Li and M. Et-bray, « Cross-border flows of students for higher education: Push/pull factors and motivations of mainland Chinese students in Hong Kong and Macau, vol.53, pp.791-818, 2007.

F. M. Maringe and S. Carter, « International students' motivations for studying in UK HE, International Journal of Educational Management, vol.21, pp.459-475, 2007.

A. M. Mayda, « International migration: A panel data analysis of the determinants of bilateral flows, Journal of Population Economics, vol.23, pp.1249-1274, 2010.

V. Naidoo, Research on the flow of international students to UK universities: Determinants and implications », vol.6, pp.287-307, 2007.

, OECD indicators, 2016.

P. E. Et-franco and M. , « The importance of networks in the transnational mobility of higher education students: attraction and satisfaction of foreign mobility students at a public university », Studies in Higher Education, vol.41, pp.1627-1655, 2016.

L. W. Perna, K. Orosz, Z. Jumakulov, M. Kishkentayeva, and A. Et-ashirbekov, Understanding the programmatic and contextual forces that influence participation in a government-sponsored international student-mobility program, vol.69, pp.173-188, 2015.

J. Pisani-ferry, Quelle France dans dix ans ? Les chantiers de la décennie, 2014.

R. Gonzalez, C. Bustillo-mesanza, R. Et-mariel, and P. , « The determinants of international student mobility flows : an empirical study on the Erasmus programme, vol.62, pp.413-430, 2011.

M. Rothschild and L. Et-white, « The Analytics of the Pricing of Higher Education and Other Services in Which the Customers Are Inputs », Journal of Political Economy, vol.103, issue.3, pp.573-586, 1995.

C. M. Sanchez, M. Fornerino, and M. Et-zhang, « Motivations and the intent to study abroad among U.S., French, and Chinese students », Journal of Teaching in International Business, vol.18, pp.27-52, 2006.

K. Shih, Do International Students Crowd-Out or Cross-Subsidize Americans in Higher Education?, 2016.

K. T. Soo and C. Elliott, « Does price matter? Overseas students in UK higher education, Economics of Education Review, vol.29, pp.553-565, 2010.

M. Stack, Global University Rankings and the Mediatization of Higher Education, 2016.

M. Souto-otero, J. Huisman, M. Beerkens, H. De-wit, and S. Et-vujic, « Barriers to international student mobility : Evidence from the Erasmus program, Educational Researcher, vol.42, pp.70-77, 2013.

P. Stephan, G. Scellato, and C. Et-franzoni, « International competition for PhDs and postdoctoral scholars : What does (and does not) matter », Innovation Policy and the Economy, vol.15, pp.73-113, 2015.

G. Tan and G. Hugo, « The transnational migration strategies of Chinese and Indian students in Australia, p.23, 2016.

L. Thissen and S. Et-ederveen, CPB Discussion Paper, p.68, 2006.

U. Teichler, « Temporary study abroad : the life of Erasmus students, European Journal of Education, vol.39, pp.395-408, 2004.

L. Van-bouwel and R. Et-veugelers, « The determinants of student mobility in Europe: the quality dimension, European Journal of Higher Education, vol.3, pp.172-190, 2013.

M. Van-der-wendet, « International academic mobility: Towards a concentration of the minds in Europe, Research & Occasional Paper Series, 2015.

H. B. Van-hoof and M. J. Et-verbeeten, « Wine is for drinking, water is for washing: Student opinions about international exchange programs », Journal of Studies in International Education, vol.9, pp.42-61, 2005.

A. F. Van-raan, « Fatal attraction : Ranking of universities by bibliometric methods, Scientometrics, vol.62, pp.133-145, 2005.

E. M. Vogtle and M. Et-windzio, « Networks of international student mobility: enlargement and consolidation of the European transnational education space, vol.72, pp.723-741, 2016.

J. Waters, R. Brooks, and H. Et-pimlott-wilson, Youthful escapes? British students, overseas education and the pursuit of happiness, vol.12, pp.455-469, 2011.

P. Zheng, « Antecedents to international student inflows to UK higher education: A comparative analysis, Journal of Business Research, vol.67, pp.136-143, 2014.

M. Zitt and G. Et-filliatreau, « Big is (made) beautiful: Some comments about the Shanghai-ranking of world-class universities, World-Class University and Ranking: Aiming Beyond Status, pp.141-160, 2006.

, Niveau de formation des 30-44 ans et des 45-59 ans, selon le niveau de formation de leurs parents, Graphique, vol.71, 2012.

N. B. , 1 : Ces chiffres correspondent à l'ensemble de l'OCDE

N. B. , Le pourcentage indiqué, vol.2

, Le tableau 72 permet de comparer la situation sur ce point des pays de l'échantillon. En France, la part des adultes dont aucun des deux parents n

, de blocage de rémunération, de perte de pouvoir d'achat et d'inquiétudes quant aux évolutions statutaires, vol.12

C. Iut, écoles diverses de formation de cadres supérieurs) et formations universitaires largement ouvertes, dont on essaye de canaliser l'entrée (Parcoursup). L'enseignement et la recherche s'y combinent avec souvent une grande efficacité, mais aussi bien des insuffisances (chap. 27). Il soutient avec peine la compétition internationale. Ce qu'il est convenu d'appeler la NGP (nouvelle gestion publique) tend à s'imposer dans le domaine de l'éducation comme ailleurs, L'enseignement supérieur reste cloisonné entre filières sélectives de différents niveaux

, Dans le même temps, on aura vu la montée de politiques territoriales et d'autonomie des établissements qui restent insuffisamment développées malgré quelques progrès (chap. 10 et 29)

, plus difficilement peut-être, mais de plus en plus concrètement, s'affirme dans le domaine de l'éducation particuliers jusqu'aux formations des écoles de commerce ou d'ingénieurs), par le risque de voir l'enseignement public devenir lui aussi, dans le supérieur, un enseignement payant (chap. 28), par l'orientation donnée au contenu de l'enseignement, notamment celui des sciences économiques et sociales, En parallèle avec toutes ces évolutions, on doit constater la prégnance d'une approche marchande qui

, le modèle français ne peut plus s'afficher comme exemplaire Une exigence de prudence s'impose dans la formulation des évaluations et la présentation des comparaisons internationales. L'éducation est un domaine dans lequel les grilles d'analyse utilisées peuvent conduire à des lectures différentes. Les modes d'appréhension varient d'un pays à l'autre. Les classements internationaux sont parfois discutables. On ne doit donc pas noircir le tableau. Les statistiques internationales présentées en fin des différentes parties de cet ouvrage montrent que, sur bien des aspects, la France soutient la comparaison. Elle n'est nulle part en queue du peloton

, Par la suite, il sera président du Haut Conseil de l'évaluation de l'école, membre du Haut Conseil de l'éducation, président du CEREQ, professeur associé à l'université de Marne-la-Vallée. À partir de 2008, il est administrateur général du CNAM. Aujourd'hui à la retraite, il préside la Fondation santé des étudiants de France, des lycées et collèges, directeur général des enseignements supérieurs. En, 2000.

J. Fournier, &. Ena, and . Est-conseiller-d'état-honoraire, Il a été rapporteur général de la Commission des équipements scolaires, universitaires et sportifs du cinquième plan, responsable des affaires sociales au Commissariat général du plan, secrétaire général adjoint de la présidence de la République, puis secrétaire général du gouvernement (1981-1986) et président de deux grandes entreprises publiques, GDF et SNCF (1986-1994). Il est l'auteur de plusieurs livres dont Itinéraire d'un fonctionnaire engagé, L'économie des besoins, 2008.

, Après une thèse de statistiques, ses recherches ont évolué vers l'économie de l'enseignement supérieur

, IUFM de Nantes avant d'être recrutée à l'IUFM, puis ESPE de Caen. Elle est membre du laboratoire CIRNEF (Centre interdisciplinaire de recherche normand et éducation et formation) et co-responsable de son thème 4 : « Éthiques, politiques, pédagogies, idées et disciplines ». Ses recherches concernent les contenus d'enseignement et empruntent deux directions : une analyse socio-historique des conditions de sélection et d'inscription de catégories de savoirs ou de pratiques dans les programmes d'enseignement ; le rôle des enseignants dans ces processus et l'adaptation qu'ils manifestent face aux évolutions curriculaires, Isabelle Harlé est sociologue, maître de conférences habilitée à diriger des recherches en sciences de l'éducation

P. Hugon and . Le, était professeur émérite à l'université Paris X-Nanterre et directeur de recherche à l'IRIS. Après avoir enseigné au Cameroun et à Madagascar, il a rejoint l'université de Nanterre où il a fondé le Centre de recherche en économie du développement (CERED), 2018.

, Tableau 1 -La réussite des élèves par type de baccalauréat, p.64

, Source : Wikipédia, Graphique 2 -Les voies de l'enseignement général

. .. , Tableau 4 -Nombre d'établissements privés sous contrat, p.101

, Tableau 5 -Nombre d'élèves dans les établissements sous contrat non catholiques

.. .. Tableau-7--l'enseignement-supérieur-privé,

H. .. Le, Tableau 8 -Nombre d'évaluations par type de formation réalisées par

, Tableau 9 -Niveau de formation des adultes âgés de 25 à 64 ans

, Tableau 10 -Évolution du niveau de formation des 25-34 ans entre 2005 et 2016

, Tableau 11 -Taux de scolarisation selon le groupe d'âge en, p.168, 2015.

, Tableau 12 -Taux de scolarisation préélémentaire selon l'âge

, Tableau 13 -Participation des 25-64 ans à une activité de formation en 2012 ou, 2015.

, Tableau 14 -Organisation de la filière générale de l'enseignement obligatoire

, Tableau 15 -Temps d'instruction en filière générale de l'enseignement obligatoire

.. .. Graphique-16--france,

. .. Royaume-uni, Graphique, vol.18

. .. -finlande, 20 -Répartition des enseignants du premier et second degré par secteur en, pp.2016-2017

, Tableau 21 -Les concours de recrutement des personnels enseignants

, Tableau 22 -Effectif et part des candidats aux concours enseignants du premier degré public, session 2015

, Tableau 23 -Effectif et part des candidats aux concours enseignants (de niveau Capes et agrégation) et de personnels d'éducation, session 2015, secteur public

, Tableau 46 -Évolution des taux d'inscription des bacheliers professionnels dans les différentes filières de l'enseignement supérieur

, Tableau 47 -Évolution des effectifs dans les centres de formation d'apprentis

, Graphique 48 -Évolution du taux d'accès, du nombre d'heures par stagiaire et du nombre d'heures par salarié

, Tableau 49 -Répartition de l'accès à la formation des demandeurs d'emploi par type de financement

, Tableau 50 -Répartition du marché de la formation professionnelle continue par type d'organismes

. .. , Tableau 51 -Les flux d'accès aux contrats en alternance, p.491

, Tableau 52 -Situation des 18-24 ans scolarisés ou non au regard de l'emploi

, Tableau 53 -Taux d'emploi, de chômage et d'inactivité des adultes âgés de 25 à 34 ans selon le niveau de formation en, p.518, 2016.

, Tableau 54 -Taux d'emploi des adultes âgés de 25 à 64 ans selon le niveau de formation

, médian selon le niveau de formation en 2015 (pourcentages)

, Tableau 56 -La part des sortants précoces du système éducatif en Europe selon le niveau de formation en, 2016.

, Tableau 57 -Types de ressources d'une université française, p.539

, Tableau 58 -Comparaison des régimes d'enseignement supérieur, vol.578

, Tableau 59 -Effort financier des régions en faveur de la recherche et du transfert de technologie

, Graphique 60 -Évolution des effectifs d'étudiants internationaux dans le monde, en millions, 1999.

, Graphique 61 -Répartition des étudiants internationaux par zone d'origine, 1999.

, Graphique 62 -Effectifs totaux d'étudiants et d'étudiants internationaux dans l'ES en France, vol.100, p.642, 1999.

, Graphique 63 -Évolution du nombre d'universités dans les classements internationaux ARWU 2004-2016 et THEWUR 2012-2016

, Graphique 64 -Répartition des étudiants internationaux dans les pays d'accueil, 1999.

, Graphique 65 -Étudiants internationaux en France et dans le monde, vol.100, pp.1999-2014, 1999.

. .. , Graphique 66 -Répartition des étudiants internationaux dans les pays d'accueil selon leur continent d'origine, p.648, 2014.

, Graphique 67 -Répartition des étudiants internationaux dans les pays d'accueil selon le niveau de richesse du pays d'origine, p.649, 2014.

, Graphique 68 -Origine des étudiants internationaux

. .. Préambule,

. .. Remerciements,

, éducation en France : origine et orientations Chapitre 1 -Les racines de l'intérêt général et sa mise en oeuvre dans le domaine éducatif par André Tiran et Jean Cassaigne

, Chapitre 2 -Le principe de laïcité et son application dans l'école par Élisabeth Bance-Caillou

, Chapitre 3 -Les deux étages du système éducatif, école du socle et éducation différenciée par Jacques Fournier

, Chapitre 4 -Les réformes en cours de la loi Peillon aux orientations du présent quinquennat : la priorité à l'école primaire par Christian Forestier

, Chapitre 5 -L'alternative public/privé : dualisme ou service public pluraliste par Bruno Poucet

, Chapitre 7 -Les enjeux scientifiques et démocratiques d'une évaluation indépendante des systèmes scolaires : cas français et comparaisons internationales par Nathalie Mons

, Table des matières

, Chapitre 8 -L'assurance qualité dans l'enseignement supérieur et la recherche : le HCERES, un partenaire de progrès par Michel Cosnard

.. .. Annexe,

, Gouvernance et performance : les répercussions de la nouvelle gestion publique et de la LOLF sur l'administration de l'éducation par Marc Debène, II e partie -L'organisation et la gestion du système éducatif Chapitre 9

, Chapitre 10 -Décentralisation du système éducatif et autonomie des établissements par Bernard Toulemonde

, Chapitre 11 -La formation des enseignants en France : un nouveau cadre et des transformations majeures au service d'une société du savoir et de l'innovation par Daniel Filâtre

, Chapitre 12 -Face au désenchantement, comment restaurer l'attractivité du métier d'enseignant ? par Angélique Chassy et Jean-Pierre Lavignasse

, Chapitre 13 -Syndicalisme enseignant et réformes éducatives par Denis Adam et Fabrice Coquelin

, Chapitre 14 -La place des usagers dans l'enseignement par Liliana Moyano

R. Chapitre-15--l'école-publique and .. .. Berthilier,

, Les propositions d'un groupe d'inspecteurs de l'Éducation sans frontières (IESF) par André Hussenet et Michèle Sellier

.. .. Annexe,

, les inégalités et la préparation à la vie sociale Chapitre 17 -Éducation et inégalités par Yannick Prost

, Chapitre 18 -L'éducation prioritaire : une longue histoire, des succès partiels, vers une réussite plus ambitieuse par Didier Bargas et Marc Douaire

, Chapitre 19 -Lycée Le Corbusier : le commun à l'ouvrage par l'équipe « L'anthropologie pour tous »

, Chapitre 20 -Faire l'économie des sciences sociales ? Enjeux et controverses autour de l'enseignement des sciences économiques et sociales dans le lycée français par Igor Martinache

.. .. Annexe,

, Chapitre 21 -La science économique face aux enjeux de la politique économique : son émergence, ses limites et ses divisions par Pascal Petit, IV e partie -Les répercussions économiques de l'éducation

, Chapitre 22 -Externalités et impacts économiques de l'éducation par Philippe Hugon

, Chapitre 23 -Le lycée professionnel et l'apprentissage en alternance : quels enjeux en matière de démocratisation et d'émancipation sociales ? par Aziz Jellab

, Chapitre 25 -Numérique et innovation dans l'éducation : enjeux et perspectives par Jean-Marc Monteil

.. .. Annexe,