Le cinéma comme art du conflit: l'exemple de Marcel Achard - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year :

Le cinéma comme art du conflit: l'exemple de Marcel Achard

(1)
1
Nicolas Boscher
  • Function : Author
  • PersonId : 1038618

Abstract

Marcel Achard's film career takes place from the thirties to the fifties, in a context where the notion of author gets confused regularly with that of writer-dialoguist. The Word is the weapon of the author as much as of his characters. The scenario then the movie can be considered as the territory or the story of a conflict, organizing stimulating connections between Word and Visual. First, these aspects appears in the participation of Achard to the production of Ernst Lubitsch's The Merry Widow (1934). Then, we'll evoke his long-lived collaboration with a less asserted director : Mac Allégret, for nine films, to which must be added some aborted projects. Their collaboration evolves from the apparent harmony until the open conflict. But their most accomplished works - Félicie Nanteuil / Twilight and Les Petites du quai aux fleurs (1944) – are paradoxically developped in a critical historical and personal context.
La carrière cinématographique de Marcel Achard se déroule des années trente à cinquante, dans un contexte où la notion d'auteur se confond régulièrement avec celle de scénariste-dialoguiste. A travers le verbe, c'est donc autant le scripteur que ses personnages qui affirment leur présence. Le scénario puis le film peuvent être envisagés comme l'espace ou le récit d'un conflit, organisant des rapports stimulants entre verbe et image, à travers deux exemples. Sera évoquée la participation de Marcel Achard à la production de La Veuve joyeuse (1934), d'Ernst Lubitsch. Ensuite, nous suivrons le fil de la plus longue de ses collaborations, avec un réalisateur à l'univers moins affirmé : Marc Allégret, pour neuf films – auxquels il faut ajouter quelques projets avortés – issus d'une collaboration qui évolue de l'apparente harmonie au conflit ouvert. Or, leurs œuvres les plus abouties – Félicie Nanteuil et Les Petites du quai aux fleurs (1944) – sont paradoxalement celles qui semblent avoir été développées dans un contexte historique et personnel difficile.
Fichier principal
Vignette du fichier
N. BOSCHER-Le cinéma comme art du conflit.pdf (1.55 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

hal-01915531 , version 1 (14-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01915531 , version 1

Cite

Nicolas Boscher. Le cinéma comme art du conflit: l'exemple de Marcel Achard. Journée d'étude CEAC - Quel(s) scénario(s) pour quelles approche(s) du cinéma ?, Manon Billaut; Mélissa Gignac, Mar 2016, Lille, France. [13 p.]. ⟨hal-01915531⟩
62 View
105 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More