Les plantes reviviscentes : une solution au réchauffement climatique ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Poster Year :

Les plantes reviviscentes : une solution au réchauffement climatique ?

(1) , (1) , (1)
1

Abstract

Les plantes reviviscentes une solution au réchauffement climatique? La sécheresse se traduit par des pertes considérables dans le domaine de l'agronomie. Améliorer la production des cultures est un enjeu extrêmement important dans les décennies à venir. Les plantes reviviscentes constituent un excellent modèle pour l'étude des mécanismes moléculaires, cellulaires et physiologiques impliqués dans la tolérance à la sécheresse. Les plantes reviviscentes encore appelées « plantes de la résurrection » présentent la remarquable capacité de survivre à une déshydratation quasi-totale, la dessiccation. 9 milliards d'êtres humains en 2050… moins de terres agricoles disponibles… des ressources en eau limitées… les effets du réchauffement climatique… …..et si les plantes «de la résurrection » pouvaient contribuer à lutter contre la faim dans le monde ??? Objectifs: sélectionner et / ou produire des plantes d'intérêt agronomiques capables:  d'atteindre une production élevée dans des conditions de manque d'eau modéré.  d'améliorer la tolérance des plantes de grandes cultures dans les régions semi-arides d'Afrique. Les plantes des zones arides ou semi-désertiques ont développé d'étonnantes stratégies pour pallier au manque d'eau. (A) Les éphémèrophyes du Namaqualand Afrique du Sud. (B) Welvitchia mirabilis Désert du Namib. (C)Crassula columnaris Afrique du Sud. Adaptée à des conditions de sécheresse extrême, C.wilmsii peut survivre plusieurs mois dans un état totalement déshydraté: son métabolisme, (photosynthèse et respiration) s'arrête, la plante paraît « comme morte » (A). Aux premières pluies, cette plante reviviscente, comme son nom l'indique, va « revenir à la vie » (B). Craterostigma wilmsii: une petite plante sud africaine très surprenante !! A B Microscopie électronique à balayage A B  Repliement considérable des cellules de feuilles chez les plantes C.Wilmsii déshydratées (A) par rapport aux plantes hydratées (B). SECHERESSE Blé, sorgo, maïs, riz Les plantes de grandes cultures sont incapables de résister à une période de sécheresse prolongée. Contacts: maite.vicre@univ-rouen.fr arnaud.lehner@univ-rouen.fr azeddine.driouich@univ-rouen.fr tel: 02 35 14 67 68 SOUTH AFRICA
Fichier principal
Vignette du fichier
posterplantesreviviscentes.pdf (1.68 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01833362 , version 1 (09-07-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01833362 , version 1

Cite

Maïté Vicré-Gibouin, Arnaud Lehner, Azeddine Driouich. Les plantes reviviscentes : une solution au réchauffement climatique ?. 17ème édition de la fête de la science, Nov 2008, Rouen, France. ⟨hal-01833362⟩
830 View
115 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More