Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

les enjeux sanitaires de la prise en compte de l'habitat mobile pour les gens du voyage

Résumé : RESUME Introduction. L'habitat mobile, lorsqu'il est utilisé comme résidence permanente, est entaché de deux représentations récurrentes. Tout d'abord, considéré d'un point de vue juridique comme étant « l'habitat traditionnel » des gens du voyage, il est largement culturalisé dans sa prise en compte. D'autre part, en tant qu'habitat non bâtit, il demeure perçu comme un habitat précaire et n'est pas considéré comme un logement. Au-delà d'une reconnaissance du mode de vie itinérant, la question du droit à l'habitat mobile mérite une attention particulière de la part des pouvoirs publics, d'autant plus qu'il représente un héritage culturel pour une partie de la population française. Matériel et méthodes. A partir des observations recueillies dans le cadre d'une étude nationale – commanditée par la Direction Générale de l'Action Sociale – sur l'accès aux droits sociaux des populations tsiganes en France, nous nous attacherons à montrer l'impact sanitaire de l'absence ou de la faible prise en compte de l'habitat mobile des gens du voyage. Nous compléterons ces données nationales par des éléments de terrain recueillis par l'association Césam migrations santé, assurant la médiation entre les collectivités locales et les gens du voyage dans l'Hérault. Résultats. Les résultats de l'étude nationale font apparaître des difficultés récurrentes d'inscription de l'habitat mobile à l'échelon local, que cela soit dans le cadre d'une accession à la propriété par les gens du voyage ou d'un stationnement temporaire. S'ajoutent à cela des phénomènes de relégation qui se traduisent par une faible qualité environnementale (pollution sonore ou olfactive, toxicité du sol…) des sites d'installation des résidences mobiles. Qu'ils soient installés sur leurs propres terrains ou en itinérance, les gens du voyage rencontrent des difficultés permanentes à satisfaire leurs besoins vitaux, notamment l'accès à l'eau et à l'électricité. Ces difficultés génèrent des conditions de vie dégradées qui ont un impact sur la santé des personnes concernées (stress, maladies cardio-vasculaires, difficultés d'accès aux soins…). Discussion et conclusion. Les gens du voyage sont conscients de vivre des « situations à risque » qui découlent majoritairement de l'inapplication des lois relatives à leur mode de vie. L'organisation et les comportements qu'ils adoptent eut-égard à leur habitat caravane permet d'affirmer que celui-ci n'est pas en tant que tel générateur d'inégalités de santé, mais que celles-ci sont bien plus à attribuer au traitement accordé, par les pouvoirs locaux, à cet habitat mobile et à la population qui y est associée.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [3 references]  Display  Hide  Download

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-01784109
Contributor : Gaëlla Loiseau <>
Submitted on : Thursday, May 3, 2018 - 8:59:46 AM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 5:28:19 PM
Long-term archiving on: : Monday, September 24, 2018 - 2:14:42 PM

File

Enjeux sanitaire prise en comp...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01784109, version 1

Citation

G Loiseau. les enjeux sanitaires de la prise en compte de l'habitat mobile pour les gens du voyage. Les inégalités de santé - Congrès national des observatoires régionaux de santé, Oct 2008, Marseille, France. ⟨hal-01784109⟩

Share

Metrics

Record views

78

Files downloads

144