Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Mémoire d'étudiant

Intérêt du dosage des IgE dirigées contre les antigènes recombinants d’Aspergillus fumigatus dans le diagnostic de l’aspergillose bronchopulmonaire allergique (ABPA)

Résumé : L’Aspergillose Broncho-Pulmonaire Allergique (ABPA) est une pathologie pulmonaire rare, mettant en jeu des mécanismes allergiques, qui est source de décompensation respiratoire. Le diagnostic repose sur la recherche des IgE totales, des IgE spécifiques Aspergillus fumigatus, la réalisation d’une imagerie thoracique, le dosage des IgG Aspergillus fumigatus et des éosinophiles sanguins. Les critères diagnostiques présentent plusieurs limites en pratique clinique. Les anomalies radiographiques peuvent être labiles, et une imagerie thoracique normale ne permet pas d’exclure le diagnostic. Les éosinophiles sanguins sont variables dans le temps, et sont abaissés par la corticothérapie. Les IgE spécifiques Aspergillus fumigatus ne permettent pas de distinguer une simple sensibilisation d’une vraie allergie à Aspergillus fumigatus. L’allergologie moléculaire, avec le dosage des IgE dirigées contre les antigènes recombinants d’Aspergillus fumigatus, a ouvert une voie pour améliorer le diagnostic d’ABPA. Cette étude a pour objectif d’évaluer l’intérêt du dosage des IgE dirigées contre les antigènes recombinants d’Aspergillus fumigatus (rAsp f1, f2, f3, f4, f6) dans le diagnostic de l’ABPA.
Méthodes
Etude monocentrique, rétrospective, sur une cohorte de patients sensibilisés à Aspergillus fumigatus entre janvier 2018 et février 2019. Les données des patients présentant une ABPA étaient comparées à des témoins sensibilisé à Aspergillus fumigatus.
Résultats
Sur 326 patients sensibilisés à Aspergillus fumigatus, 9 avaient une ABPA nouvellement diagnostiquée (asthme n=3 et BPCO n=6). Au seuil de 0.1 kU/L, les IgE rAsp f2 et f6 étaient plus fréquemment positives dans le groupe ABPA par rapport au groupe témoin, respectivement : 100% vs. 33% (p : 0.009), et 78% vs. 11% (p : 0.015). Les performances diagnostiques de rAsp f1 (AUC : 0.86, p : 0.012), rAsp f2 (AUC : 0.96, p<0.001) et rAsp f6 (AUC : 0.85, p : 0.012) étaient meilleurs que celles de rAsp f3 (AUC : 0.73, p : 0.102) et rAsp f4 (AUC : 0.65, p : 0.290). Au seuil de 0.1 kU/L, les IgE rAsp f1 et f2 montraient de bons résultats sur la sensibilité, alors que la spécificité était meilleure pour rAsp f2, f4 et f6 au seuil de 0.35 kU/L. Une analyse combinée de certains rAsp (f1-f3, f4-f6, f1-f2) permettait d’améliorer la sensibilité globale sans modifier la spécificité. Dans l’analyse en sous-groupes, les profils de sensibilisation des patients ABPA avaient tendance à différer pour rAsp f3 et rAsp f4 avec une positivité plus fréquente chez les patients BPCO.
Conclusion
Le dosage des recombinants apparaît comme une aide au diagnostic d’ABPA. Les profils de sensibilisation pourraient différer entre l’asthme et la BPCO. Les seuils de positivité semblent être différents pour chaque rAsp et nécessite d’être précisés.
Type de document :
Mémoire d'étudiant
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [139 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02376172
Contributeur : Bibliothèque Santé <>
Soumis le : vendredi 22 novembre 2019 - 13:52:57
Dernière modification le : jeudi 19 décembre 2019 - 02:20:56

Fichier

Lukaszewicz Raphaël.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-02376172, version 1

Citation

Raphaël Lukaszewicz. Intérêt du dosage des IgE dirigées contre les antigènes recombinants d’Aspergillus fumigatus dans le diagnostic de l’aspergillose bronchopulmonaire allergique (ABPA). Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02376172⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

66

Téléchargements de fichiers

38